Maroc : la justice ordonne l’incarcération d’un pédophile après des manifestations

12 juin 2020 - 14h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le présumé violeur d’Ikram, une fillette de six ans, est retourné en détention préventive, mercredi. Ainsi en décidé la justice marocaine, après la vague d’indignations qu’a suscitée la mise en liberté sous caution du prévenu.

Des dizaines d’ONG ont manifesté, mercredi, à Foum Lahcen près de Tata (sud), contre la mise en liberté sous caution du présumé violeur. Rassemblés pour la deuxième journée consécutive dans cette ville située aux portes du désert, non loin du village où se déroulés les faits, les manifestants scandaient des slogans du genre : « Nous refusons le viol », « La mort plutôt que l’humiliation ». Ils portaient aussi des affiches sur lesquelles on pouvait lire entre autres : « Unissons-nous pour la dignité d’Ikram », rapportent des médias locaux.

Le présumé violeur, père de 5 enfants, est un voisin de la famille de la victime. Arrêté fin mai, quelques jours après les faits dont il est accusé, il a été libéré sous caution après le retrait de plainte par le père de la victime.

« Le ministère public avait décidé de le garder en détention, mais le juge d’instruction l’a remis en liberté, la plainte contre lui ayant été retirée et le résultat de l’expertise médicale s’étant révélé négatif », précise-t-on de source judiciaire.

Quelque 208 000 personnes ont signé la pétition lancée sur internet pour demander « justice » pour Ikram, et adressée au tribunal d’Agadir en charge de l’affaire.

Mercredi, la justice a ordonné le retour en détention préventive du suspect, peu après la nouvelle manifestation à Tata. Une information que l’ONG « Touche pas à mon enfant » a reçue « avec satisfaction ».

En attendant de connaître la date du procès, l’instruction suit cours. Les ONG marocaines, quant à elles, exhortent notamment les pouvoirs publics à durcir la législation et à renforcer la lutte contre les prédateurs sexuels.

Sujets associés : Procès - Tata - Pédophilie - Prison - Violences et agressions

Aller plus loin

La mairie de Fès rattrapée par ses appels d’offre

Le maire de Fès, Driss El Azami El Idrissi est au cœur d’un scandale. Il lui est reproché la violation des règles en vigueur dans l’attribution d’un marché de parkings.

Marrakech : un homme condamné à 2 ans de prison pour pédophilie

La chambre criminelle près la Cour d’appel de Marrakech a condamné un quinquagénaire à deux ans de prison ferme pour avoir abusé sexuellement d’une fillette de huit ans.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Violences au L’Boulevard : voici les explications du comité d’organisation

Au lendemain des actes de violence et de vandalisme survenus lors du festival L’Boulevard, le comité d’organisation a réagi, expliquant les causes de ce débordement. De nouvelles mesures sécuritaires ont été dévoilées.

Un ancien joueur marocain condamné pour viol sur sa fille

L’ancien joueur néerlandais d’origine marocaine, Tarik Oulida, a été condamné par le tribunal de Marbella (Malaga) à deux ans et demi de prison pour abus sexuels sur sa fille.

Catalogne : un Algérien suspecté d’agression violente d’un Marocain arrêté

L’homme d’origine algérienne qui a violemment agressé un ressortissant marocain cette semaine dans le nord de l’Espagne a finalement été arrêté par la police. Un avis de recherche avait été émis le qualifiant d’individu « très dangereux ».

Ali B : un nouvel abum pour faire oublier ses ennuis judiciaires

Après avoir été éclaboussé par une affaire d’agressions sexuelles sur des candidates de l’émission The Voice of Holland, le rappeur néerlandais d’origine marocaine Ali B préparerait son retour sur la scène musicale. Il serait sur le point de sortir un...

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Violences faites aux hommes : les Arabes brisent le silence

Dans les pays arabes, les hommes victimes de violences conjugales commencent à briser le silence. Au Maroc, on dénombre environ 24 000 cas et les chiffres sont sans doute sous-estimés.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Un Marocain de 14 ans poignardé dans le nord de l’Espagne

Un Marocain âgé de 14 ans se trouve actuellement dans un état grave à l’hôpital après avoir été poignardé à la jambe lors d’une altercation survenue à Saint-Jacques-de-Compostelle (Nord-ouest de l’Espagne).

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.