Malgré la forte demande, le Maroc n’exportera pas de masques

12 avril 2020 - 06h30 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Le royaume interdit l’exportation de masques malgré les nombreuses demandes en provenance de nombreux pays, notamment en Europe.

L’exportation de masques sanitaires est interdite au Maroc. Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie et du commerce, a finalement fait machine arrière, après avoir affirmé que des masques de meilleure qualité allaient être exportés à l’étranger. Le ministre a précisé que le royaume a donné priorité au marché local. Il a également affirmé que d’ici mardi prochain, la production nationale de masques, qui était de 3,3 millions par jour, allait passer à 5 millions.

Le Maroc a rendu obligatoire le port du masque, tout en subventionnant son prix pour faciliter son achat à tous les citoyens marocains, quel que soit leur revenu. Le prix unique de vente est de 0,8 dirhams. C’est pourquoi le non-respect du port du masque est puni d’une amende et d’une peine d’emprisonnement.

Malgré cette obligation, les masques sont rares au niveau de nombreux points de vente, a reconnu le ministre de l’Industrie et du commerce.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Exportations - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Moulay Hafid Elalamy - Amende - Arrestation

Aller plus loin

Masques à l’export : le bout du tunnel semble encore loin

Malgré la levée de l’interdiction d’exporter des masques en tissu, les textiliens reconvertis dans la confection de masques de protection sont loin d’être satisfaits.

Ces articles devraient vous intéresser :

La police marocaine se modernise

La police marocaine s’est dotée de nouvelles voitures, motos et véhicules utilitaires hautement équipés techniquement. Cette dotation s’inscrit dans le cadre d’une vaste opération de modernisation de la flotte de véhicules de police au niveau régional...

Un beau cadeau de fin d’année pour la police marocaine

Les agents de la direction générale de la sûreté nationale (DGSN), travaillant dans les différentes directions au niveau national, recevront en cette fin d’année, une prime exceptionnelle, octroyée par le directeur général Abdellatif Hammouchi.

La Société générale se sépare de sa filiale marocaine

Les négociations sont très avancées pour le rachat par le groupe Saham Finances, fondé et dirigé par l’ancien ministre de l’Industrie et du Commerce, Moulay Hafid Elalamy (MHE) d’une grande partie de la société générale du Maroc.

Maroc : hausse des exportations automobiles à fin février 2023

Les exportations automobiles du Maroc ont atteint 21,6 milliards de dirhams (1,9 milliard d’euros) à fin février, soit une hausse de près de 50 % (40,5 %) par rapport à la même période de 2022.

Artisanat marocain : record des exportations en 2022

La bonne dynamique des exportations de l’artisanat marocain constatée depuis le début de l’année se confirme. À fin 2022, les recettes du secteur devront atteindre un milliard de dirhams, soit une croissance de 15% par rapport à 2021. Un record.

Boom de l’automobile, chute du phosphate : les deux visages de l’économie marocaine

Le secteur automobile marocain a connu une forte croissance de ses exportations, atteignant près de 116,38 milliards de dirhams (MMDH) à fin octobre 2023, selon les dernières données de l’Office des changes.

Maroc : les prix des fruits et légumes atteignent des sommets

Au Maroc, les prix des fruits et légumes continuent d’augmenter et de peser sur le budget mensuel des Marocains en raison notamment des exportations.

Maroc : 100 milliards de dirhams d’exportations automobiles cette année

Le secteur automobile marocain devrait réaliser cette année un chiffre d’affaires record de 100 milliards de dirhams en termes d’exportation de véhicules, a annoncé mardi Ryad Mezzour, le ministre de l’Industrie et du commerce.

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

Industrie automobile : Le Maroc se positionne parmi les grands constructeurs mondiaux

L’industrie marocaine, en particulier le secteur automobile, a connu ces dernières années une croissance fulgurante, propulsant le Royaume au rang des concurrents sérieux sur la scène internationale. C’est ce qu’a affirmé Ryad Mezzour, ministre de...