Maroc : L’industrie touristique et le transport aérien très impactés par le covid-19

22 juillet 2020 - 18h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Au nombre des secteurs durement frappés par la pandémie du covid-19, le transport aérien et le tourisme occupent une place très importante. Une étude réalisée par Oumnia Boutaleb pour le compte du Policy Center for the New South, met en évidence les contrecoups terribles que subissent les compagnies aériennes africaines, notamment Royal Air Maroc, et ses conséquences sur le tourisme.

Dans un entretien accordé à challenge.ma, Oumnia Boutaleb a indiqué que la crise dans le secteur aérien en Afrique ne date pas d’aujourd’hui. La crise sanitaire mondiale n’a fait que révéler au grand jour un malaise qui attendait la petite goutte d’eau pour déborder. Avant le covid-19, il ne représentait que près de 5% des parts de marché total. Et devra se confronter à la stratégie agressive des autres compagnies qui voudront se relever coûte que coûte des conséquences engendrées par la pandémie.

Même si certaines compagnies africaines se sont illustrées par une mauvaise gestion qui ne dit pas son nom, on dénombre tout de même quelques success stories sur le continent, comme c’est le cas de Royal Air Maroc ou encore Ethiopian Airlines, qui selon l’analyste en relations internationales, «  ont réussi à tirer leur épingle du jeu en optant pour des décisions ingénieuses  ». Elles n’ont pas été épargnées par la crise sanitaire. Elles ont respectivement perdu 50 millions de DH et 500 millions de dollars par jour et se retrouvent en grande difficulté, mais «  elles arriveront tout de même à se relever contrairement à d’autres compagnies sur le continent  », explique challenge.ma.

Selon l’étude, l’Afrique devrait se préparer cette année à une perte de 28 milliards de dollars, en termes de PIB sans compter les pertes d’emploi estimées à 3,1 millions. Pour le Maroc, «  il est prévu que ce dernier enregistre une baisse allant de 3 à 6,5% pour l’année 2020, la contraction la plus importante du PIB au cours des 25 dernières années  ». La RAM, malgré les difficultés, entend préserver le maximum d’emplois tout en garantissant les intérêts de l’entreprise et pour y parvenir, «  l’entreprise devra réduire au maximum ses dépenses  ».

En ce qui concerne le tourisme marocain, il a été impacté comme partout dans le monde, et la sortie de crise se fera petitement, à coup de stratégies et de volonté politique. Un véritable coup dur pour le Maroc, dont l’industrie touristique représentait 6,9% du PIB en 2019. Depuis quelques semaines, les autorités ont entamé plusieurs projets de relance du secteur en espérant que les acteurs de la chaîne touristique s’en sortent sans trop de dégâts.

En tout cas, la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced) a annoncé que «  l’industrie touristique du Maroc était tout de même la 7ᵉ plus touchée par la crise du covid-19  ». De ce fait, l’analyste pense que «  cela devrait motiver le gouvernement à mettre en place des mesures incitatives pour les touristes nationaux afin de pouvoir s’appuyer sur le tourisme domestique comme relais  », précise la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Royal Air Maroc (RAM) - Tourisme - Etude - Liaison aérienne

Aller plus loin

Aéroports du Maroc : baisse des recettes de 59% à fin septembre

Les recettes des aéroports marocains ont enregistré à fin septembre une chute vertigineuse de 59% par rapport à la même période en 2019. Selon l’Office national des aéroports...

Royal Air Maroc : 200 avions prévus d’ici 2037

Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch et le Président-directeur général de la Royal Air Maroc (RAM), Hamid Addou, ont procédé mardi à Rabat, à la signature du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : un semestre record pour le tourisme et les transferts des MRE

La trajectoire ascendante entamée par le tourisme marocain depuis janvier se poursuit à fin juin. En témoignent les recettes enregistrées. Il en est de même pour les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Maroc : montée en puissance du secteur touristique

Le secteur du tourisme est pourvoyeur de richesse et d’emploi au Maroc. Fin juin dernier, la ministre du Tourisme, Fatima Zahra Ammor, a déclaré que le tourisme contribue à hauteur de 7 % au produit intérieur brut (PIB) et génère 2,5 millions emplois...

L’ONMT étend sa présence mondiale pour stimuler le tourisme au Maroc

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique de relance du tourisme, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) envisage de s’implanter dans plusieurs pays, pour tenter de profiter de l’engouement actuel pour le Maroc.

Maroc : appel au boycott des loueurs de parasols sur les plages

Les loueurs de parasols et de tables continuent de dicter leur loi sur les plages marocaines, malgré les campagnes de sécurité lancées par les autorités pour libérer certaines plages. Une situation dénoncée par des activistes et citoyens sur les...

L’aéroport de Tanger fait peau neuve

Le projet de développement et d’expansion de l’aéroport Ibn Batouta, vise à contribuer au développement touristique et économique de la ville de Tanger. La commune apporte une contribution financière.

Qatar 2022 : RAM a programmé 22 vols pour le retour des supporters marocains

Afin de permettre aux supporters marocains actuellement au Qatar de rentrer chez eux, Royal Air Maroc (RAM) annonce avoir prévu 22 vols spéciaux.

Le Nord du Maroc mise sur l’aérien pour attirer des touristes

Les opérateurs touristiques du Nord du Maroc saluent l’implantation d’une base aérienne à Tétouan après celle de Tanger. L’infrastructure aéroportuaire va attirer davantage de touristes et booster à coup sûr le développement économique de la région.

Maroc : les plages à éviter cet été

Le ministère de la Transition énergétique et du développement durable a récemment publié la liste des plages classées non conformes à la baignade pour la saison estivale qui s’annonce. En tout, 22 plages dont celle de Salé, très fréquentée par les...

Royal Air Maroc : Un bébé sauvé en plein ciel

Un bébé de 18 mois a été sauvé d’un arrêt cardiaque grâce à l’intervention rapide de deux membres de l’équipage de la Royal Air Maroc.

De nouveaux avions pour Royal Air Maroc

Royal Air Maroc (RAM) a officiellement lancé un appel d’offres pour l’acquisition de 200 nouveaux avions. Cet investissement colossal vise à quadrupler la flotte de RAM d’ici une décennie, en vue de propulser la compagnie marocaine vers de nouvelles...