Maroc : les réserves en devises en nette amélioration

24 juillet 2020 - 18h00 - Economie - Ecrit par : P. A

Les réserves du Maroc pourraient gagner un à deux mois supplémentaires en raison de la baisse de la consommation. Ainsi, les devises devraient davantage se renforcer au cours du deuxième semestre de l’année en cours.

À en croire le ministre de l’Économie et des finances, qui faisait le point de l’exécution de la loi de finances 2020 à fin juin, aux parlementaires des deux Chambres à Rabat, les réserves de change au Maroc se sont nettement améliorées, confirmant ainsi les prévisions du quotidien Aujourd’hui le Maroc qui annonçait en mars, que «  la baisse de consommation pourrait faire gagner aux réserves du Maroc un à deux mois supplémentaires  ».

Aujourd’hui, les devises du Maroc s’établissent à plus de 7 mois de couverture d’achat, contre 5 mois à peine avant la crise sanitaire du Covid-19 en mars dernier, précise la même source. Contrairement à la tendance à la baisse notée en ce qui concerne les indicateurs macroéconomiques, les avoirs étrangers du pays affichent une bonne performance en raison de plusieurs facteurs.

Il s’agit notamment du tirage, début avril, de la totalité de la LPL (ligne de précaution et de liquidité) auprès du Fonds monétaire international (FMI) d’une valeur de 3 milliards de dollars US. En outre, la baisse de la consommation et la chute des cours des matières premières ont également contribué à la performance.

Selon la même source, le matelas de devises pourrait se renforcer au cours du deuxième semestre de l’année 2020.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Crise économique - Loi de finances (PLF 2024 Maroc)

Aller plus loin

Maroc : les réserves en devises en haute progression en 2020

Le dynamisme économique enregistré ces dernières années a eu une nette répercussion sur les réserves de change marocaines. Elles se sont nettement améliorées au cours de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : 3,7 milliards de dirhams de subventions au secteur agricole

Le gouvernement maintient son soutien au secteur agricole. Cette année, 3,7 milliards de dirhams de subventions seront affectés au secteur, pour un investissement global de 7,4 milliards de dirhams.

Appareils électroménagers au Maroc : une flambée des prix à prévoir

Une augmentation significative des droits d’importation sur certains petits appareils électriques vient d’être votée par la Chambre des représentants. Ce vote va entraîner une forte augmentation des prix.

Le Maroc s’attaque aux avoirs non déclarés à l’étranger

Au Maroc, les personnes qui sont en infraction à la réglementation des changes et à la législation fiscale sont visées par une nouvelle opération de régularisation.

Maroc : une aide directe pour les plus pauvres

Le gouvernement envisage d’accorder en 2023 une aide financière mensuelle directe à l’ensemble des familles démunies. Plus précisément, sept millions d’enfants et 3 millions de familles seront concernés.

Maroc : les autoroutes en projet

Le programme d’investissement de la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) devrait atteindre plus de 8 milliards de dirhams pour les trois prochaines années, révèle le rapport sur les entreprises et établissements publics (EEP), annexé au...

Le PLF 2023 adopté par le conseil de gouvernement

Au lendemain du conseil des ministres présidé par le roi Mohammed VI, le conseil de gouvernement s’est réuni à Rabat et a procédé à l’adoption du projet de loi de finances (PLF) au titre de l’année 2023 et les textes l’accompagnant.

Maroc : le parlement discute de la fiscalité des auto-entrepreneurs

Au Parlement marocain, des groupes de l’opposition ont proposé des amendements concernant le projet de loi de finances (PLF) pour l’année 2024 dont l’un vise à encourager l’engagement dans l’économie organisée et à améliorer l’attractivité du système...

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les enseignants vacataires, qui est passé de 17 à 30 % depuis le 1ᵉʳ janvier de...

Maroc : allègement des mesures fiscales pour 2023

Le gouvernement marocain a décidé d’alléger une série de mesures fiscales consignées dans le projet de loi de finances 2023 qui fera l’objet d’examen et de vote à la Chambre des conseillers dès ce lundi 5 décembre 2022.

Immobilier au Maroc : où en est l’aide directe aux primo-accédants ?

Alors que c’était annoncé pour décembre, puis pour janvier 2023, le décret fixant le montant et les modalités d’attribution de l’aide financière directe aux primo-accédants au logement accuse du retard. Cette aide était initialement annoncée dans la...