Le Maroc limite l’accès à son territoire pour les bateaux de Melilla

31 juillet 2022 - 15h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le Maroc a interdit l’accès à son territoire à quelque 397 bateaux amarrés dans la marina et à 145 autres dans le port de pêche de la ville. Les autorités de Nador n’accorderont pas d’autorisation expresse à ces bateaux en provenance de Melilla.

Aucun bateau de Melilla ne pourra passer la nuit à 200 mètres de la côte marocaine. Les propriétaires des bateaux doivent désormais se rendre à la capitainerie maritime du port de Beni Ensar, pour obtenir un document les autorisant à se rendre au port de Nador. « C’est le même document qu’ils ont demandé aux véhicules avant la pandémie », expliquent certaines sources du secteur à El Faro de Melilla.

La procédure dure en moyenne six heures. Le bateau doit se rendre au port de Beni-Ensar pour avoir un cachet d’entrée et ensuite retourner au port d’Atalayoum avant d’obtenir un laissez-passer pour Nador et une autorisation d’entrée au Maroc, puis retourner à Beni Ensar avant d’aller au Maroc. Le document a une validité de trois mois et permet au bateau de mouiller au moins 200 mètres de la côte marocaine sans passer la nuit.

À lire : Les bateaux espagnols délaissent les eaux marocaines

Les propriétaires des bateaux de Melilla qui se rendent habituellement au Maroc (environ 270, selon certaines sources) doivent également payer une redevance au port d’Atalayoum. La mesure sera également imposée aux bateaux de plaisance de 5 à 12 mètres et aux jet-skis. Le Maroc a pris cette décision pour lutter contre le trafic de drogue (cocaïne) et l’immigration illégale en provenance de Melilla, assure-t-on de sources officielles marocaines.

Pour certains analystes, la décision marocaine est une réponse à la suspension de l’exemption de visa accordée aux habitants de Nador qui accèdent à la ville autonome. D’autres soutiennent qu’elle s’inscrit dans le cadre de la stratégie du royaume d’étouffer Melilla. La décision intervient dans un contexte où l’Algérie a repris ses relations commerciales avec l’Espagne.

Sujets associés : Melilla - Maritime

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Melilla : Emin et Pisly, premières victimes des patrouilleurs marocains ?

Les parents d’Emin et de Pisly, deux jeunes de Melilla qui auraient été tués par la Marine royale marocaine le 27 octobre 2013 alors qu’ils pêchaient dans les eaux marocaines (Punta...

Un navire militaire espagnol en mission dans les eaux proches du Maroc

Le patrouilleur à haute altitude « Vigía » a quitté la base navale de Puntales (Cadix), pour effectuer des opérations permanentes de surveillance au large du...

Un vieux porte-avions français chargé de produits radioactifs au large du Maroc

Un vieux porte-avions français a traversé les eaux canariennes, au large du Maroc, avec des matières radioactives, notamment de l’amiante et des déchets nucléaires, créant un...

L’Espagne envoie deux navires militaires non loin du Maroc

Deux navires de la marine espagnole ont effectué vendredi des opérations contre les mines dans le chenal d’entrée et de sortie du port de Melilla. L’opération intervient après la...

Nous vous recommandons

Melilla

Sebta et Melilla encore fermées jusqu’au 31 mars

Le gouvernement espagnol a décidé de maintenir fermées jusqu’au 31 mars 2021 les postes frontières entre le Maroc et Sebta et Melilla. Ce report de l’ouverture des postes frontaliers entre les deux villes et le royaume s’explique par la pandémie du...

Deux Marocaines en prison pour abandon de leurs enfants à Melilla

Douze mois de prison pour le délit d’abandon de mineurs. C’est la peine qui vient d’être infligée à deux Marocaines pour avoir abandonné leurs enfants devant le centre d’accueil à Melilla.

L’Espagne aménage 250 centres pour accueillir les mineurs migrants

Devant le flot des migrants, surtout mineurs qui sont arrivés à Sebta entre lundi et mardi, l’Espagne a ouvert en Andalousie, 250 centres d’accueil, afin de les loger. De différentes nationalités dont marocaine, ces mineurs ont été recensés parmi les 6000...

Sebta et Melilla : les gardes civils exigent plus d’agents aux frontières

À quelques heures de la réouverture des frontières de Sebta et Melilla avec le Maroc, les gardes civils ont demandé au ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, de déployer plus d’agents dans ces zones afin de « garantir la sécurité » des personnes...

Le corps sans vie d’un Marocain retrouvé à Melilla

Le corps sans vie d’un Marocain a été retrouvé mardi sur la côte de Melilla. Il est mort après avoir tenté de rejoindre la ville autonome à la nage.

Maritime

À 5 000 euros, voyage « VIP » entre le Maroc et l’Espagne

Les migrants ont repris leurs moyens habituels de transport pour rejoindre l’Espagne en été : les jet-skis. Depuis mai, une vingtaine de migrants ont été arrêtés, dont le dernier à Almeria dimanche.

La Guardia civil arrête plusieurs pécheurs marocains près de Sebta

Le service maritime de la garde civile a renforcé le contrôle des bateaux de pêche marocains, face à l’utilisation de filets par les pêcheurs marocains, causant des dégâts importants au niveau de la faune maritime. En témoigne le massacre de dauphins...

Le Maroc veut acquérir des avions de patrouille maritime MPA

Le Maroc envisage d’acquérir deux avions MPA (Maritime Patrol Aircraft) au profit de la Marine royale. Plusieurs sociétés se bousculent pour fournir ces engins qui seront destinés au renseignement, à la surveillance et reconnaissance, à la recherche et au...

Le projet de construction d’un tunnel entre l’Espagne et le Maroc refait surface

Les choses se précisent pour le projet de construction d’un tunnel reliant l’Espagne et le Maroc sous le détroit de Gibraltar. Des échanges ont eu lieu entre les parties ces derniers mois.

Le PP dénonce l’installation des fermes piscicoles marocaines dans les eaux espagnoles

Le Parti populaire (PP) a déposé vendredi une plainte devant le procureur général de l’État pour dénoncer l’installation de fermes piscicoles par le Maroc dans les eaux espagnoles, soutenant que ces actes sont constitutifs de crime contre les ressources...