Les bateaux espagnols délaissent les eaux marocaines

24 mai 2022 - 17h20 - Ecrit par : A.P

La pêche au Maroc n’est plus rentable pour les pêcheurs espagnols, notamment ceux de Cadix. Sur les 92 bateaux espagnols autorisés à exercer des activités de pêche dans les eaux marocaines, à peine une demi-douzaine provient de Cadix.

Selon l’accord de pêche entre l’Union européenne et le Maroc, ratifié le 14 janvier 2019 pour une durée de quatre ans, 92 bateaux espagnols des ports de Barbate, Conil, Algésiras et Tarifa, ont la licence pour pêcher dans les eaux marocaines. Mais ces bateaux délaissent le Maroc au profit des eaux espagnoles pour, disent-ils, faire des économies.

À lire : L’Espagne ne profite que d’un quart de son quota de pêche au Maroc

L’armateur de Barbate, Tomás Pacheco, admet que la pêche au Maroc n’est pas rentable actuellement, soulignant que sur les 22 navires ayant des licences de pêche à la senne attribuées à Cadix, seules sept prennent le risque de pêcher au Maroc. Pour les 128 bateaux européens, dont 92 espagnols, autorisés à pêcher dans les eaux marocaines et celles du Sahara, l’Union européenne s’est engagée à verser au Maroc 52 millions d’euros par an contre 40 millions d’euros par an pour 126 navires.

À lire : Sebta : un bateau de pêche marocain expulsé des eaux espagnoles

Mais en réalité, l’Espagne a utilisé moins de la moitié des licences attribuées ces dernières années. Ceci, en raison, entre autres, de l’annulation en 2021 de l’accord UE-Maroc par la Cour de justice de l’UE et de la hausse du prix du gasoil. Aux premier et deuxième trimestres 2021, 27 des 92 bateaux espagnols sous licence ont pêché dans les eaux marocaines contre respectivement 24 et 17 pour les troisième et quatrième trimestres. Au Sahara, 25 sur les 92 navires espagnols autorisés, ont pu exercer leurs activités de pêche.

Tags : Pêche - Union européenne - Espagne

Aller plus loin

Des bateaux espagnols autorisés à pêcher dans les eaux marocaines

Quatre bateaux de pêche espagnols, basés dans le port de Barbate, ont été autorisés à reprendre leurs activités de pêche dans les eaux marocaines, après avoir rempli les formalités...

La Marine espagnole envoie un patrouilleur dans les eaux proches de Melilla

La marine espagnole a envoyé mercredi dernier le patrouilleur Furor (P-46) dans les eaux de Melilla, après « l’intrusion » d’un patrouilleur marocain dans la zone. Une action saluée...

Le Maroc fait pression sur les bateaux de Melilla

Le Maroc serait en train de faire pression sur les bateaux de plaisance de Melilla pour les contraindre à amarrer au port d’Atalayoun (Nador).

L’Espagne dément la présence de patrouilleur marocain dans les eaux proches de Melilla

La délégation gouvernementale à Melilla a assuré mardi que la Garde civile n’a détecté la présence d’aucun patrouilleur marocain dans les eaux proches de la ville...

Nous vous recommandons

Le soutien militaire de l’Iran au Polisario confirmé

Des informations font état de ce que l’Iran apporte un soutien militaire au front du Polisario. Avec l’aide du Hezbollah libanais, il entraîne les miliciens du mouvement indépendantiste sur le territoire...

L’Europe veut simplifier la délivrance des visas Schengen

L’Union européenne envisage de simplifier la procédure de délivrance des visas Schengen. La vignette-visa pourrait être bientôt remplacée par les demandes de visa directement en ligne.

Le Royaume-Uni installe un radar géant dans le détroit de Gibraltar

Le Royaume-Uni vient d’installer un radar géant dans le détroit de Gibraltar, l’un des points stratégiques les plus importants au monde que tentent aussi de contrôler le Maroc, l’Espagne et les États-Unis.

L’Algérie voit la menace de l’ennemi extérieur marocain partout

Jeune Afrique a consacré un article aux récentes accusations que l’Algérie a portées contre le Maroc mais aussi la banque mondiale, après la mise en ligne du dernier rapport de l’institution multilatérale sur la situation économique du voisin de l’Est. Le...

Le dirham remonte face à l’euro

Le dirham s’est apprécié de 0,46 % par rapport à l’euro et s’est déprécié de 0,76 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 04 au 11 août 2021. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

La plus belle femme d’Espagne est Marocaine (vidéo)

Le mannequin basque d’origine marocaine, Sarah Loinaz, est depuis samedi 16 octobre, la Miss Univers Espagne 2021. Teresa Calleja Palazuelo, cousine de la duchesse de Huéscar, et Carmen Serrano ont été respectivement élues première et deuxième...

Ce témoignage qui aurait pu innocenter Omar Raddad

Dans « Ministère de l’Injustice », le livre qui paraîtra le 16 mars, les auteurs font une révélation qui aurait pu innocenter l’ex-jardinier marocain Omar Raddad condamné puis gracié en 1996 sans être innocenté pour la mort de Ghislaine Marchal, tuée le 23 juin...

Les vraies raisons du retard du lancement de la ligne Portimão-Tanger

Le Portugal a fourni des explications au sujet du retard du lancement de la ligne maritime Portimão-Tanger Med, initialement prévu début juillet. Le Maroc a associé les ports français, portugais et italien à l’opération Marhaba 2021 au détriment de...

Découverte du gaz à Larache : le démarrage de la production pour fin 2024

La production du gaz naturel découvert au large de Larache va démarrer vers fin 2024, selon l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM). Situé dans le permis de Lixus, le puits Anchois 2 présente, affirme-t-on, des « résultats encourageants...

Mohamed Abrini : le viol des yézédies est un « projet de natalité »

Accusé d’avoir participé aux préparatifs des attentats du 13 novembre à Paris, Mohamed Abrini dit ne rien se reprocher et ne condamne pas non plus ces attaques. Le Marocain était à la barre mardi lors du procès ouvert sur cette...