Les bateaux espagnols délaissent les eaux marocaines

24 mai 2022 - 17h20 - Ecrit par : A.S

La pêche au Maroc n’est plus rentable pour les pêcheurs espagnols, notamment ceux de Cadix. Sur les 92 bateaux espagnols autorisés à exercer des activités de pêche dans les eaux marocaines, à peine une demi-douzaine provient de Cadix.

Selon l’accord de pêche entre l’Union européenne et le Maroc, ratifié le 14 janvier 2019 pour une durée de quatre ans, 92 bateaux espagnols des ports de Barbate, Conil, Algésiras et Tarifa, ont la licence pour pêcher dans les eaux marocaines. Mais ces bateaux délaissent le Maroc au profit des eaux espagnoles pour, disent-ils, faire des économies.

À lire : L’Espagne ne profite que d’un quart de son quota de pêche au Maroc

L’armateur de Barbate, Tomás Pacheco, admet que la pêche au Maroc n’est pas rentable actuellement, soulignant que sur les 22 navires ayant des licences de pêche à la senne attribuées à Cadix, seules sept prennent le risque de pêcher au Maroc. Pour les 128 bateaux européens, dont 92 espagnols, autorisés à pêcher dans les eaux marocaines et celles du Sahara, l’Union européenne s’est engagée à verser au Maroc 52 millions d’euros par an contre 40 millions d’euros par an pour 126 navires.

À lire : Sebta : un bateau de pêche marocain expulsé des eaux espagnoles

Mais en réalité, l’Espagne a utilisé moins de la moitié des licences attribuées ces dernières années. Ceci, en raison, entre autres, de l’annulation en 2021 de l’accord UE-Maroc par la Cour de justice de l’UE et de la hausse du prix du gasoil. Aux premier et deuxième trimestres 2021, 27 des 92 bateaux espagnols sous licence ont pêché dans les eaux marocaines contre respectivement 24 et 17 pour les troisième et quatrième trimestres. Au Sahara, 25 sur les 92 navires espagnols autorisés, ont pu exercer leurs activités de pêche.

Tags : Pêche - Union européenne - Espagne

Aller plus loin

L’Europe va payer 52 millions d’euros par an pour pécher dans les eaux marocaines

Le nouvel accord de pêche signé mardi par le Maroc et l’Union européenne prévoit une augmentation du nombre de bateaux autorisés à pêcher dans les eaux marocaines, de même qu’au...

Des bateaux espagnols autorisés à pêcher dans les eaux marocaines

Quatre bateaux de pêche espagnols, basés dans le port de Barbate, ont été autorisés à reprendre leurs activités de pêche dans les eaux marocaines, après avoir rempli les formalités...

L’Espagne ne profite que d’un quart de son quota de pêche au Maroc

Les bateaux de pêche espagnols autorisés à naviguer dans les eaux marocaines et du Sahara, dans le cadre de l’accord UE-Maroc, profitent très peu de cette opportunité. En 2020 et...

Sebta : un bateau de pêche marocain expulsé des eaux espagnoles

Un bateau de pêche marocain a été invité samedi à quitter les eaux espagnoles près de Sebta, par le Service maritime de la Garde civile qui a été alerté de sa présence par un...

Nous vous recommandons

La Cour européenne valide l’expulsion d’un Marocain par la France

La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) a jugé que la France n’a pas violé la Convention européenne des droits de l’Homme en refusant d’accorder l’asile à un Marocain qui en a fait la demande sur la base de supposées craintes de persécution en raison...

Maroc : la construction de l’usine flottante de gaz liquéfié sera confiée à un groupe chinois

Le géant chinois du BTP, China Communications Construction Co (CCCC), est en passe d’être sélectionné pour réaliser les travaux de construction d’une unité flottante de regazéification au Maroc.

Vahid Halilhodzic parle du roi Mohammed VI

Le sélectionneur de l’équipe du Maroc Vahid Halilhodzic se dit fier d’avoir reçu les félicitations du roi Mohammed VI juste après la qualification des Lions de l’Atlas pour le Mondial 2022 qui se déroulera du 21 novembre au 18 décembre au...

Des révélations des États-Unis sur le plan de modernisation de l’armée marocaine

Les États-Unis ont fait des révélations sur le plan de modernisation des Forces armées royales (FAR). Il en ressort que le Maroc s’active pour la mise en place d’une industrie de défense locale.

Le salafiste Hassan Kettani savoure le retour des talibans à Kaboul

Alors que la situation en Afghanistan est préoccupante, le salafiste marocain Hassan Kettani est heureux du retour des talibans à Kaboul, 20 ans après le renversement de leur régime.

Crise avec le Maroc : les États-Unis mettent en garde l’Espagne

Les États-Unis ont mis en garde l’Espagne contre les dangers liés à la sécurité, notamment le terrorisme, qui la guette si la crise avec le Maroc n’est pas résolue. C’est l’essentiel à retenir d’une rencontre entre le ministre de l’Intérieur espagnol Fernando...

Le Koweït n’investira plus au Maroc

Les députés koweïtiens exigent du gouvernement de ne plus investir dans les pays arabes comme le Maroc et l’Égypte. Ils appellent à diriger les investissements vers l’intérieur.

Des MRE en colère au port de Sète (vidéo)

Le port de Sète a été ce jeudi, le théâtre d’un conflit entre transporteur et ses passagers. Ces derniers qui ont embarqué à Tanger ont refusé de descendre du ferry, obligeant la police à intervenir pour régler la...

Les parents de Rayan remercient le roi Mohammed VI

Les parents de Rayan, le garçonnet de 5 ans tombé accidentellement dans un puits sec à Chefchaouen, près de sa maison, ont exprimé leur gratitude au roi Mohammed VI, ainsi qu’à l’ensemble des équipes de...

Mulhouse : deux musulmans arrêtés pour abattage sauvage de mouton

La police a arrêté, mardi 20 juillet, jour de la célébration de l’Aïd Al Adha, un père et son fils, rue de Bâle à Mulhouse, pour abattage sauvage d’un mouton.