Un patrouilleur marocain expulse des bateaux espagnols des eaux ... espagnoles

29 juillet 2022 - 14h20 - Ecrit par : A.P

Un patrouilleur de la Marine royale marocaine a poursuivi et expulsé samedi au moins trois bateaux de pêche espagnols des eaux marocaines. Les pêcheurs espagnols assurent pourtant qu’ils naviguaient dans les eaux espagnoles.

Roberto Gonzalez, accompagné de deux amis, est parti en mer samedi pour une journée de pêche lorsqu’un patrouilleur de la Marine royale marocaine « est entré dans les eaux espagnoles » et a commencé à les poursuivre, les sommant de quitter les eaux marocaines. Pourtant, Gonzalez affirme sans aucun doute qu’il était à « moins d’un mile de la côte de Tarifa » et a eu la confirmation auprès de Tarifa Trafico, un centre de contrôle maritime, qu’il se trouvait « dans les eaux espagnoles » et non marocaines, rapporte El Confidencial.

Gonzalez et ses amis ont fait savoir aux agents marocains qu’ils ne comprenaient pas ce qu’ils demandaient. C’est alors que le patrouilleur marocain a accéléré pour atteindre la hauteur du navire espagnol et les agents ont demandé à connaître le nombre de personnes à bord du bateau. Gonzalez indique le chiffre 3 avec ses doigts et le patrouilleur s’éloigne d’eux pour se diriger vers un autre bateau espagnol.

À lire : Sebta : un bateau de pêche marocain expulsé des eaux espagnoles

Antonio Calafat, un autre pêcheur espagnol, a vécu la même situation. Il confie avoir été « harcelé » par le patrouilleur marocain alors qu’il naviguait dans les eaux espagnoles, avec le « drapeau espagnol hissé ». « Ils nous ont informés que nous étions dans une zone sous souveraineté marocaine et que nous devions partir », explique Antonio, précisant que les agents marocains avaient un ton « menaçant » et portaient des armes.

« Ce qu’ils veulent, c’est de l’argent. Vous leur donnez 300 euros et ils vous laissent tranquille », affirme le pêcheur espagnol. Mais avant de partir de la zone, il a vérifié ses coordonnées et confirmé que le patrouilleur marocain « était entré dans les eaux espagnoles ». Les deux pêcheurs assurent qu’un troisième bateau a été aussi poursuivi par le patrouilleur marocain et invité à quitter la zone. « C’est très grave et ce n’est pas la première fois que cela arrive », déplore Gonzalez.

Tags : Maritime - Pêche - Expulsion - Espagne

Aller plus loin

Sebta : un bateau de pêche marocain expulsé des eaux espagnoles

Un bateau de pêche marocain a été invité samedi à quitter les eaux espagnoles près de Sebta, par le Service maritime de la Garde civile qui a été alerté de sa présence par un...

L’Espagne dément la présence de patrouilleur marocain dans les eaux proches de Melilla

La délégation gouvernementale à Melilla a assuré mardi que la Garde civile n’a détecté la présence d’aucun patrouilleur marocain dans les eaux proches de la ville...

Des bateaux espagnols autorisés à pêcher dans les eaux marocaines

Quatre bateaux de pêche espagnols, basés dans le port de Barbate, ont été autorisés à reprendre leurs activités de pêche dans les eaux marocaines, après avoir rempli les formalités...

Les bateaux espagnols délaissent les eaux marocaines

La pêche au Maroc n’est plus rentable pour les pêcheurs espagnols, notamment ceux de Cadix. Sur les 92 bateaux espagnols autorisés à exercer des activités de pêche dans les eaux...

Nous vous recommandons

Réouverture des frontières : voici les conditions d’accès au Maroc

Le Maroc a annoncé la réouverture de ses frontières le 7 février prochain, mais sous conditions. Voici les précisions apportées par le Professeur Said Afif, membre du Comité Scientifique et Technique Vaccination...

Melilla : 3 prisonniers marocains s’évadent de prison en jet-ski

Trois Marocains détenus à la prison de Melilla, et détenteurs d’une permission de sortie, se sont évadés pour retourner au Maroc à bord d’un jet-ski. Auparavant, ils avaient retiré l’argent qu’ils ont gagné en travaillant en...

Des autoroutes en Espagne qui deviennent gratuites

Le gouvernement et la Generalitat ont supprimé les péages sur certains tronçons des autoroutes de Catalogne et d’Aragon, notamment l’AP-2 sur l’autoroute Saragosse – El Vendrell et l’AP-7 sur l’autoroute Tarragone – La Jonquera. Ces routes sont très...

Un baron de la drogue arrêté à Tanger

Un autre présumé trafiquant de drogue a été arrêté à Tanger dans le cadre de l’enquête ouverte suite à la saisie de 12 tonnes de drogue et du crash d’un avion léger transportant de la drogue vers l’Espagne.

Energies renouvelables : Israël s’attaque au marché marocain

Depuis la normalisation de leurs relations, le Maroc et Israël s’emploient à développer leur coopération économique. Les entreprises israéliennes intervenant dans le domaine des énergies renouvelables veulent conquérir le marché marocain mais aussi des...

Le gouvernement marocain s’exprime sur la « dangerosité » des dattes algériennes

Le gouvernement a réagi à la rumeur concernant la dangerosité des dattes importées par le Maroc, notamment en provenance d’Algérie. Celles-ci font l’objet d’une campagne de boycott très active sur les réseaux...

Yaïr Lapid critiqué en Israël pour sa visite au Maroc

Alors que les critiques internes fusent au sujet des affaires courantes notamment la gestion de la pandémie de Covid-19, Yaïr Lapid, ministre israélien des Affaires étrangères met en avant le rapprochement Maroc-Israël et sa grande vision d’un Moyen-Orient...

Marrakech accueille la lune de miel d’une princesse

Après leur mariage célébré à Majorque le week-end dernier, le jeune couple Mafalda (fille du prince Kyril de Bulgarie), et Marc Abousleiman a décidé de passer sa lune de miel à Marrakech au Maroc.

Football : l’Algérie se prépare pour son match au Maroc

L’Algérie affronte Djibouti, le jeudi 2 septembre à Blida (20h), et le Burkina Faso, le mardi 7 septembre à Marrakech (Maroc). En marge de ces deux rencontres, la sélection algérienne de football a entamé ce lundi son stage de...

25% d’étrangers dans les prisons françaises ? Eric Dupond-Moretti réagit

La réduction de 50 % l’octroi des visas pour les Marocains et les Algériens et de 30 % pour les Tunisiens est « une grande initiative » du gouvernement français visant notamment à résoudre le problème de l’immigration. C’est du moins ce qu’a affirmé Eric...