Une espèce dangereuse de poisson s’approche des côtes marocaines

11 avril 2024 - 15h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Apparu pour la première fois en Israël il y a plus de trois décennies, le poisson-lion (Rascasse volante), une espèce dangereuse, se rapproche des eaux marocaines.

Selon le Catalogue espagnol des espèces exotiques envahissantes (CEEEI) du MITECO, le poisson-lion est « une espèce très vorace, qui se nourrit de petits poissons et de crustacés et s’adapte rapidement à de nouvelles proies. Elle peut augmenter le volume de son estomac jusqu’à 30 fois et supporter de longues périodes de famine ». Originaire des océans Pacifique et Indien, il fait partie des espèces qui ont traversé le canal de Suez au cours des dernières décennies, fait savoir El Español.

Depuis sa première apparition dans les eaux israéliennes en 1991, ce n’est qu’à fin août 2022 que la présence du poisson-lion a été à nouveau signalée sur les côtes tunisiennes, sur la plage de Corralete, près de Cabo de Gata (mer d’Alboran). Selon une autre étude publiée en 2023 sur la base des observations des centres de plongée en 2021 et 2023, le poisson-lion, « en seulement deux ans, a étendu sa zone de répartition envahissante en Méditerranée sur deux fronts : le nord de la mer Égée et le sud de la mer Adriatique ». En 2023, sa présence a été signalée dans la mer Égée, ainsi que dans les eaux d’Israël, de Chypre, de Turquie, de Grèce et d’Albanie.

À lire : Un géant des mers marocain semait la terreur dans les océans

Le poisson-lion est une espèce dangereuse en raison des neurotoxines présentes dans ses 13 épines dorsales. Cette substance toxique n’est certes pas mortelle pour l’homme, mais elle peut toutefois affecter gravement la santé de ce dernier. Dans un article paru dans The Conversation, les chercheurs Louise Gentle et Nicholas Ray de l’université de Nottingham Trent expliquent ce poisson se reproduit en Méditerranée où le climat lui est favorable et que sa femelle « peut produire environ 30 000 œufs par mois, soit environ 4 millions par an ».

Selon le CEEEI, les poissons-lions menacent la biodiversité, affectent les écosystèmes marins et accélèrent l’extinction des autres espèces indigènes qui sont leur proie. Ils auraient également « un impact sur la pêche, puisqu’ils dévorent des ressources », soulignent les chercheurs. Cette espèce figure en deuxième position sur la liste des 95 espèces envahissantes nouvelles ou émergentes qui devraient être intégrées sur la liste de l’Union européenne (Règlement UE 1143/2014).

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Maritime - Recherche

Aller plus loin

Étonnante découverte de fossiles de dinosaures au Maroc

Des fossiles d’abelisauridae, des dinosaures parents éloignés des tyrannosaures, ont été découverts au Maroc, ce qui relance le débat, ouvert depuis plus de 200 ans, sur...

Un géant des mers marocain semait la terreur dans les océans

Des chercheurs ont découvert au Maroc et au Japon des restes fossilisés de mosasaure. Il s’agit d’un reptile aquatique qui terrorisait les océans jusqu’au Crétacé.

Un monstre des mers du Jurassique découvert au Maroc

Le Khinjaria acuta, une nouvelle espèce de lézard marin préhistorique, a été récemment découverte au Maroc. C’est ce que révèle une étude publiée par la revue scientifique...

Maroc : Le mystère du lion de l’Atlas résolu

On en sait un peu plus sur les rumeurs sur la réapparition près de Khénifra d’un lion de l’Atlas, une espèce considérée comme éteinte dans les années 1930.

Ces articles devraient vous intéresser :

Pour le roi Mohammed VI, la clé du développement en Afrique passe par la mer

Le roi Mohammed VI a annoncé lundi, dans son discours de la Marche verte, son intention de « construire une flotte marchande nationale forte et compétitive », afin d’améliorer le commerce sur la côte atlantique.

Les Marocains du monde, des compétences « sous-exploitées » par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent faiblement au développement du Maroc. Pourtant, leurs compétences sont nécessaires pour relever les défis économiques et socioculturels du royaume.

Étonnante découverte de fossiles de dinosaures au Maroc

Des fossiles d’abelisauridae, des dinosaures parents éloignés des tyrannosaures, ont été découverts au Maroc, ce qui relance le débat, ouvert depuis plus de 200 ans, sur l’extinction des dinosaures de la surface de la terre.

Les chercheurs étudient une météorite marocaine revenue de l’espace

Une roche noire découverte au Maroc en 2018 aurait quitté la Terre, puis est restée un long moment dans l’espace, avant de revenir sur la planète, selon des chercheurs. Un phénomène inédit en science si cette thèse venait à être confirmée.

Des chercheurs marocains révolutionnent l’isolation des habitations

Des chercheurs marocains des Universités Moulay-Ismail de Meknès et de Rabat ont développé une nouvelle méthode d’isolation des habitations. Celle-ci est écologique et surtout économique.

Un voilier coulé par des orques près de Tanger

Alors qu’il naviguait au large des côtes marocaines, un voilier a été attaqué à plusieurs reprises par une meute d’orques dans le détroit du Gibraltar. Face à la furie des cétacés, le navire a coulé près de l’entrée du port de Tanger-Med.

Cancer : le premier test de dépistage 100% marocain bientôt commercialisé

Les premiers kits de dépistage du cancer, produits localement au Maroc, seront bientôt mis sur le marché. Le pays procède actuellement aux derniers tests de cette innovation afin de s’assurer de leur efficacité.

Découverte d’un important site fossilifère au Maroc

Des chercheurs internationaux ont découvert un nouveau site fossilifère important au Maroc, qui ouvre de nouvelles voies pour la recherche paléontologique et écologique. Ce site révèle que des arthropodes géants dominaient les mers il y a 470 millions...

Ports marocains : Une manne inattendue grâce aux attaques en mer Rouge ?

Alors que les attaques des rebelles houthis perturbent sérieusement le trafic maritime mondial, le Maroc dont les ports sont choisis par les industriels européens tire profit de la crise sécuritaire en mer rouge.

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.