Recherche

Maroc : le marché immobilier peine à se rétablir

© Copyright : DR

21 février 2020 - 14h20 - Economie

Les ventes immobilières au Maroc ont connu une baisse de 3,8 % à fin 2019, contrairement à 2018, où elles étaient en progression de 4,8 %.

Selon les indicateurs établis, conjointement par Bank Al-Maghrib et l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANFCC), le prix des actifs immobiliers est resté en quasi-stagnation par rapport à l’année précédente. D’après BAM, la forte contraction des ventes immobilières se justifie par un repli généralisé sur l’ensemble des catégories de biens.

Les terrains sont plus impactés par cette tendance à la baisse avec une diminution de 10,2 % de leurs ventes, indique la même source. Quant aux transactions relatives aux biens à usage professionnel, elles ont chuté de 4,7 %, alors que celles des biens résidentiels ont reculé de 1,9 % durant la même période.

Par ailleurs, l’évolution du marché immobilier par ville fait ressortir une baisse aussi bien des prix que des transactions immobilières au niveau de la ville de Rabat. En ce qui concerne les actifs au niveau de cette ville, ils ont reculé de 1,5 %, après une hausse de 3,5 % une année plus tôt.

A Rabat, les ventes ont reculé de 13,4 % en 2019, contre une légère baisse de 0,4 % à Casablanca. Les prix des biens à usage professionnel ont grimpé de 1,3 % dans la métropole, alors que les transactions se sont inscrites en stagnation.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact