Le Maroc, médiateur dans le conflit israélo-palestinien ?

20 juin 2021 - 21h20 - Maroc - Ecrit par : P. A

Le chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh, était en visite au Maroc. Dans le royaume comme à l’étranger, la surprise était totale. Serait-ce le début d’une médiation marocaine dans le conflit israélo-palestinien ?

C’est le PJD qui a donné l’information dans un communiqué, précisant que la visite a été effectuée à l’invitation de Saad Eddine El Othmani, secrétaire général du parti et chef du gouvernement. Mais, la visite ne s’inscrit pas que dans le cadre des activités du parti, écrit le Collimateur. Elle avait aussi un caractère officiel. La preuve en est que le chef du Hamas, en prenant la parole, a d’abord rendu hommage au roi Mohammed VI et a annoncé que cette visite se déroule sous l’égide du Souverain.

Mieux, la délégation du Hamas a eu plusieurs rencontres avec des officiels et des hommes politiques marocains, notamment avec les présidents des deux chambres du parlement et les chefs des partis politiques. En clair, la visite du chef du Hamas avait pour objectif d’engager la médiation du Maroc entre le Hamas et Israël. Faut-il le rappeler, Ismaël Haniyeh avait vertement critiqué la reprise en décembre des relations entre le Maroc et Israël.

À lire : Réaction du Hamas suite à la normalisation Maroc-Israël

Ce déplacement inattendu des dirigeants du Hamas s’expliquerait donc par le fait que le Maroc a toujours soutenu la cause palestinienne avec l’onction du roi Mohammed VI, président du Comité Al Qods, qui avait affirmé à l’occasion de la reprise des relations avec Israël que « la solution à deux États et les négociations entre les parties palestinienne et israélienne sont la seule voie pour parvenir à une solution définitive, durable et globale à ce conflit ». Le Souverain a réitéré cette position dans son message de félicitations au nouveau Premier ministre israélien, Naftali Bennett.

À noter que le roi Mohammed VI a offert un dîner à la délégation du bureau politique du Hamas. Par ailleurs, Ismaël Haniyeh aurait également eu une séance avec le patron de la DGED, Yassine El Mansouri, et le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita. Autant de signes qui semblent confirmer une médiation marocaine, avance la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Diplomatie - Israël - Palestine

Aller plus loin

Réaction du Hamas suite à la normalisation Maroc-Israël

Le mouvement islamiste palestinien Hamas condamne l’accord de normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël.

Normalisation avec Israël : le roi Mohammed VI rassure-t-il le nouveau Premier ministre ?

Le roi Mohammed VI a félicité Naftali Bennett pour son élection au poste de Premier ministre d’Israël. De quoi rassurer le nouvel homme fort de l’État hébreu du maintien de...

La Chambre de commerce Israël-Maroc est désormais une réalité

Quelques mois après la normalisation des relations diplomatiques entre les deux pays, la Chambre de Commerce Israël-Maroc (CCIM) est désormais une réalité.

Réaction du Maroc suite à l’incursion des forces israéliennes dans la mosquée Al-Aqsa

Le Maroc a réagi à l’incursion des forces israéliennes dans la mosquée Al-Aqsa, troisième lieu saint de l’islam. Ces dernières ont fermé les portes du lieu de culte, agressé des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...