Le Maroc pourrait ouvrir partiellement les frontières avec l’Espagne

26 janvier 2022 - 22h00 - Ecrit par : A.P

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a annoncé lundi la réouverture prochaine des frontières aériennes, « à condition que toutes les garanties nécessaires soient données » pour préserver la santé des voyageurs et des Marocains contre le Covid-19.

En attendant que le Comité interministériel de suivi de la pandémie ne se prononce sur une éventuelle prolongation de la fermeture des frontières après le 31 janvier, le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a réaffirmé mardi, devant les députés de la Chambre des représentants, que le gouvernement est disposé à rouvrir les frontières, à condition que toutes les garanties nécessaires soient données pour préserver la santé des voyageurs et des Marocains.

À lire : Le Maroc conditionne l’ouverture des frontières

Le ministre marocain soutient en outre que tout dépendra de l’évolution de la pandémie dans le royaume. « Les chiffres font peur. De quelques centaines de cas par jour il y a quelques semaines, nous en sommes à 4 000 par jour. En décembre, le nombre de décès était de 19 ; en janvier, nous en avons déjà 97, alors que le mois n’est pas encore terminé », a précisé Bourita, ajoutant que les cas graves sont passés de 80 à 600.

Ces déclarations du ministre Bourita soulèvent des questionnements et des doutes. José Ángel Cadelo, expert de l’islam et du monde arabe, se demande « si cette ouverture souhaitée des frontières prend également en compte les frontières terrestres de Ceuta et Melilla, et si le trafic maritime de passagers avec les ports espagnols, y compris ceux d’Algésiras et de Tarifa, va reprendre ».

À lire : Maroc-Espagne : probable réouverture des frontières au deuxième semestre 2022

Pour Cadelo, le Maroc continuera de maintenir fermées ses frontières avec l’Espagne, « au moins partiellement ». L’expert argumente en évoquant les tensions entre les deux pays qui perdurent depuis bientôt un an et la position de l’Espagne sur le conflit au Sahara. Le Maroc « continue de faire pression sur l’Espagne pour qu’elle reconnaisse sa souveraineté sur le Sahara, mais le gouvernement espagnol ne va pas se prononcer contre la légalité internationale, peu importe l’insistance de Rabat », a expliqué Cadelo, soulignant que l’ambassadrice du Maroc à Madrid, rappelée depuis mai pour des consultations à Rabat, n’a toujours pas rejoint son poste.

Tags : Espagne - Ceuta (Sebta) - Melilla

Aller plus loin

27 % des Marocains désapprouvent la fermeture des frontières

Que pensent les Marocains de la fermeture des frontières décidée par les autorités dans le cadre de la lutte contre les effets de la pandémie du Covid-19. C’est le sujet d’une...

Le Maroc examine la réouverture des frontières

Le gouvernement marocain se prononce une nouvelle fois sur la réouverture des frontières, soutenant que cette mesure sera prise en fonction de l’évolution de la situation...

Maroc-Espagne : probable réouverture des frontières au deuxième semestre 2022

Les autorités espagnoles estiment que le Maroc ne rouvrira pas ses frontières avec Ceuta et Melilla avant le second semestre 2022. En attendant, elles réfléchissent à comment...

Le Maroc conditionne l’ouverture des frontières

Les autorités marocaines espèrent une amélioration de la situation épidémiologique au royaume et dans le monde, pour rouvrir les frontières dans les prochaines...

Nous vous recommandons

Comment Ceuta cherche à contrer le blocus du Maroc

Le plan stratégique de relance de Ceuta pour contrer le blocus économique imposé par le Maroc, proposé par le président de la ville, Juan Vivas, sera soumis à l’approbation de la plénière avant d’être envoyé au gouvernement espagnol. Entre autres, il prévoit...

Colère des MRE après l’entrée de la France sur la liste B

La décision du Maroc d’inclure la France, l’Espagne et le Portugal dans la liste B, a créé un profond malaise dans le rang des Marocains résidant à l’étranger (MRE) et notamment en Europe désireux de passer leurs vacances d’été au Maroc. Ces derniers sont...

Maroc : découverte importante de gaz naturel au large de Larache

Un nouveau réservoir de gaz naturel a été découvert au large de Larache par la plateforme de forage semi-submersible Stena Don qui réalise des opérations de forages de deux puits du gisement “Anchois” pour le compte de la société britannique, Chariot Oil...

Kays Ruiz-Atil annoncé au Barça cet été

Alors que son contrat au PSG vient à son terme le 30 juin, Kays Ruiz-Atil serait proche d’un retour au FC Barcelone, son ancien club. Le milieu de terrain de 18 ans, qui sera officiellement libre de tout contrat le 1ᵉʳ juillet, n’a pas pu négocier avec...

Sans le gazoduc avec le Maroc, l’Espagne importe plus de GNL

L’Espagne importe plus de gaz naturel liquéfié que de gaz naturel depuis la fermeture fin octobre du gazoduc Maghreb-Europe.

MRE : 32 bateaux prévus cet été

En vue de contribuer à la réussite de l’opération Marhaba 2022 dont le lancement est imminent, le ministère du Transport et de la logistique a mis en place un important plan de flotte, a affirmé jeudi, la Directrice de la Marine marchande relevant de ce...

Voici la date de début du mois de ramadan au Maroc

L’expert marocain en astronomie, Hicham El Aissaoui vient de prédire les dates de début et de la fin du mois de ramadan 2022.

France : des élus locaux impliqués dans un trafic de drogue depuis le Maroc

La police française a démantelé le week-end dernier un important réseau de trafic de drogue en provenance du Maroc, très actif dans la région parisienne et plus précisément à Canteleu. Des élus locaux de la ville seraient impliqués dans ce...

Des noms circulent pour le remplacement de Vahid Halilhodzic

Le président de la Fédération marocaine de football (FRMF) a décidé de trancher une fois pour de bon le désaccord entre Vahid Halilhodzic et les deux joueurs (Hakim Ziyech et Noussair Mazraoui) qui ont refusé de rejoindre la sélection nationale tant que le...

Les Marocains de Belgique payeront leurs billets d’avion plus cher

Au Maroc, les prix des billets d’avion en provenance de la Belgique vont considérablement grimper en raison de la hausse importante du prix du pétrole.