Maroc : où les riches passent-ils la période de confinement ?

5 avril 2020 - 15h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Alors que les pauvres sont restés chez eux pendant cette période de confinement imposée pour freiner la propagation du coronavirus dans le royaume, les riches, eux, ont préféré vivre dans leurs fermes équipées, loin des grandes villes marocaines.

Les familles modestes se confinent chez elles à Casablanca, Rabat, Marrakech, Fès et autres, tandis que les riches se ruent vers la campagne, fait savoir Assabah qui évoque un exode à l’envers. Cet exode est remarquable au point que les voitures de luxe ont disparu de la circulation dans ces villes, laissant place aux rares voitures de fonctionnaires et aux véhicules à deux roues.

Aux yeux des riches, les fermes sont des endroits sûrs pour se protéger du coronavirus qui ne fait pas de différence entre le riche et le pauvre, le gouvernant et le gouverné, le sans-abri et le promoteur immobilier, l’entrepreneur et l’ouvrier.

Ces riches n’ont jamais imaginé se trouver dans l’obligation de quitter, du jour au lendemain, leurs villas et les grandes villes. La propagation rapide du coronavirus ne leur aurait pas laissé d’autre choix. Toutefois, ils ne manquent pas d’exprimer leur solidarité à l’endroit de leurs proches pauvres, en s’acquittant notamment de la zakate.

Sujets associés : Casablanca - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Le Maroc décrète l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc vient de déclarer l’état d’urgence sanitaire et la restriction de la circulation à partir de demain vendredi 20 mars 2020 à 18h jusqu’à nouvel...

Nous vous recommandons

Casablanca

Maroc : plusieurs établissements de vente de boissons alcoolisées épinglés

Les opérations de contrôles effectuées par les services de sécurité dans les restaurants classés, commerces, cafés et autres établissements ont permis à la police de constater la supercherie dont font preuve certains. Plusieurs contraventions ont été...

Maroc : une bouffée d’oxygène pour les cafés-restaurants

La situation économique des 13 000 cafés-restaurants restés fermés et de ceux qui ont repris l’activité avec une capacité d’accueil réduite à 50% dans la région Casa-Settat n’est guère reluisante. La Direction générale des Collectivités locales (DGCL) a pris...

Maroc : les assurances d’un virologue sur les vaccins anti-Covid commandés

Le risque de ressentir des effets secondaires après administration desvaccins anti-Covid que le Maroc a commandés à Sinopharm et AstraZeneca est minime. C’est du moins ce qu’affirme le professeur Moulay Mustapha Ennaji, directeur du laboratoire de...

Abderrahim Berrada n’est plus

L’avocat et militant des droits de l’homme Abderrahim Berrada est décédé dimanche 20 février 2022, à l’âge de 83 ans.

Enquête pour blanchiment d’argent dans la région de Tanger

Les autorités de la région de Tanger ont procédé à la saisie de plusieurs tonnes de tissus et d’articles de textile de contrebande. Une enquête est ouverte dans ce sillage sur le blanchiment d’argent par ces...

Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Covid-19 au Maroc : le bilan de ce samedi à 10h

Le nombre de cas d’infections au covid-19 est en augmentation depuis vendredi soir au Maroc, selon le ministère de la Santé. Depuis le compte rendu de vendredi après-midi, 146 nouveaux cas ont été signalés, pour un total de 13...

Des vols pour faciliter le retour des Britanniques bloqués au Maroc

Des vols réguliers sont opérés par les compagnies Easyjet et TUI jusqu’au 30 octobre pour rapatrier les citoyens britanniques bloqués au royaume.

Tests du Covid-19 : le Maroc dans le top 30 mondial

Le Maroc occupe la 30ᵉ place dans le classement mondial des pays ayant effectué le plus de tests de dépistage du Covid-19. Ce bond en avant s’explique par le fait que depuis le début du mois de septembre, en moyenne 25 000 tests sont effectués par...

Covid−19 : un expert alerte les Marocains

Pour que le Maroc puisse vraiment reprendre une vie normale, les gestes barrières doivent être respectées scrupuleusement. Tout relâchement pourrait réduire à néant les efforts jusque-là fournis par le...

Des drones pour contrôler l’état d’urgence au Maroc

Les autorités marocaines ne sont pas les seules à se préoccuper du respect de l’état d’urgence sanitaire. Le groupement des ingénieurs géomètres topographes "Beti", en collaboration avec les autorités territoriales et la sûreté nationale, a lancé lundi, à...