Le Maroc cité dans le scandale de corruption au Parlement européen

15 décembre 2022 - 07h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

La police belge a arrêté Pier Antonio Panzeri, ancien leader syndical et ex-eurodéputé de gauche soupçonné d’être « intervenu politiquement auprès de députés européens en faveur du Qatar et du Maroc, contre paiement. » Cette arrestation est intervenue dans le cadre de l’enquête pour corruption qui ébranle le Parlement européen.

Lors de la perquisition de l’appartement bruxellois de l’ancien élu italien, les enquêteurs auraient trouvé 600 000 euros en liquide. Il aurait reçu cet argent de la part du Qatar. D’après les documents judiciaires obtenus par des médias internationaux, Pier Antonio Panzeri est soupçonné d’être « intervenu politiquement auprès de députés européens en faveur du Qatar et du Maroc, contre paiement ». Sa femme, Maria Dolores Colleoni et sa fille Silvia Panzeri seraient au courant du « deal » et auraient même participé « au transport de cadeaux » reçus de la part de l’ambassadeur marocain en Pologne, Abderrahim Atmoun, relate Politico.

À lire : Une enquête aux Îles Canaries révèle la corruption de douaniers marocains

Il ressort des mêmes documents que « le couple Panzeri et C. a, par exemple, utilisé la carte de crédit d’une troisième personne, appelée le « géant ». Le diplomate marocain serait-il ce « géant » ? L’enquête est toujours en cours. Panzeri et Atmoun seraient de « bons amis ». Ils se retrouvent régulièrement en tant que coprésidents d’un organe d’échanges entre les Parlements européen et marocain, est-il précisé. L’ex-eurodéputé de gauche a effectué en 2013 un voyage au Maroc, où il a rendu visite au diplomate marocain en compagnie de Marc Tarabella.

À lire : La corruption coûte chaque année des milliards d’euros au Maroc

Outre Antonio Panzeri, son épouse et sa fille ont été simultanément arrêtées à Calusco d’Adda, près de Bergame, par la police italienne pour « association de malfaiteurs visant à la corruption et au blanchiment d’argent ». Toujours dans le cadre de l’enquête pour corruption, la police belge a également arrêté l’une des vice-présidentes du Parlement européen, la Grecque Eva Kaili.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Union européenne - Qatar - Arrestation

Aller plus loin

Abdelilah Benkirane charge la France après la résolution du Parlement européen

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD) est mécontent de la France qu’il accuse d’être à l’origine de l’adoption par le...

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Suspecté de corruption passive, le Belgo-marocain Hicham Chakir est toujours en prison

Hicham Chakir, conseiller communal de Molenbeek d’origine marocaine poursuivui dans une affaire de corruption, est maintenu en détention. La justice se prononcera sur sa remise...

Une affaire de corruption fait tomber un agent d’autorité à Marrakech

Un Caïd en poste à l’annexe administrative d’Azli, dans la région de Marrakech, a été démis de ses fonctions par le ministère de l’Intérieur.

Ces articles devraient vous intéresser :

Josep Borrell « indésirable » à Rabat

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a annulé une réunion prévue en septembre à Rabat avec le haut représentant de l’Union européenne (UE) pour la politique étrangère, Josep Borrell, la jugeant « inappropriée » après la récente...

Immigration : l’aide européenne est « en deçà » des dépenses du Maroc

Le directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère marocain de l’Intérieur, Khalid Zerouali, a déclaré que les 500 millions d’euros d’aide de l’Union européenne pour lutter contre l’immigration illégale pour la période...

Transferts des MRE : les assurances d’Abdellatif Jouahri concernant une directive européenne

Les autorités marocaines vont engager des négociations avec la Commission européenne au sujet d’une directive européenne visant à restreindre les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE), a récemment annoncé Abdellatif Jouahri, le...

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Accord de pêche Maroc - UE : inquiétude en Andalousie

Alors que l’accord de pêche entre l’Union européenne et le Maroc, essentiel pour la province andalouse de Cadix, approche de son terme le 17 juillet, l’angoisse grandit au sein des équipages de pêche andalous. Ces derniers, qui dépendent des eaux...

Le Maroc déterminé à renouveler l’accord de pêche avec l’UE

Réagissant au sujet de l’accord de pêche avec l’Union européenne qui expire le 17 juillet, le ministre marocain de l’Agriculture et de la pêche, Mohamed Sadiki, a assuré mercredi que le Maroc « est prêt à tout scénario » et utilisera « une autre règle...

Le Maroc dans le Top 10 mondial des fournisseurs de fruits surgelés

Le Maroc a quadruplé ses exportations de framboise surgelée vers l’Union européenne (UE) en deux ans, passant de 3 600 tonnes en 2020 à 16 700 tonnes en 2022.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.