Le Maroc va continuer à subventionner les produits de base

6 novembre 2021 - 07h00 - Economie - Ecrit par : A.T

Les prix des denrées essentielles ne vont pas augmenter en 2022, grâce au soutien accordé au pouvoir d’achat des Marocains dans le Projet de loi de finances 2022.

L’assurance a été donnée par l’ensemble des ministres sectoriels impliqués dans cette mesure, a expliqué le ministre délégué chargé du Budget, Fouzi Lekjaa, qui a affirmé lors d’une conférence de presse, que « le sucre, le blé tendre et le gaz butane ne connaitront aucune augmentation, ni aujourd’hui ni dans l’avenir ».

Cette stabilité des prix de ces trois produits essentiels résulte de la subvention fournie par la Caisse de compensation, notant que le PLF 2022 a été élaboré en prenant en considération ce critère pour « préserver le pouvoir d’achat des Marocains », a-t-il fait savoir.

A lire : Denrées alimentaires : abondance suffisante et prix stables dans les marchés

Pour rappel, le ministère de l’Agriculture de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts avait rassuré, début de semaine, sur l’abondance suffisante de denrées alimentaires pour répondre aux besoins de consommation, ainsi que sur la stabilité des prix.

Sujets associés : Investissement - Politique économique - Alimentation - Loi de finances (PLF 2024 Maroc)

Aller plus loin

Le Maroc va injecter 150 milliards de dirhams dans le Fonds Mohammed VI pour l’investissement

Lancé en 2020 sur instruction royale, le Fonds Mohammed VI pour l’investissement sera renforcé pour le financement de certains grands projets, selon le ministre délégué chargé...

Le gouvernement Akhannouch se défend sur la hausse des prix des denrées

La cherté des denrées alimentaires constatée sur le marché au Maroc est due à la hausse des prix dans le monde, observée depuis le mois d’avril, selon le ministre délégué au...

Denrées alimentaires : abondance suffisante et prix stables dans les marchés

Les marchés marocains connaissent une abondance suffisante de denrées alimentaires pour répondre aux besoins de consommation, ainsi qu’une stabilité des prix, affirme le...

Ramadan au Maroc : le gouvernement met la main à la poche

Pour atténuer les effets de la hausse des prix, le gouvernement marocain envisage de subventionner certains produits. Un dialogue a été ouvert avec les professionnels à cet effet.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les enseignants vacataires, qui est passé de 17 à 30 % depuis le 1ᵉʳ janvier de...

Interdiction d’abattage des vaches laitières : le gouvernement s’explique

Face à une polémique qui enfle, le gouvernement a apporté des clarifications concernant la décision d’interdiction d’abattre les vaches laitières.

Maroc : allègement des mesures fiscales pour 2023

Le gouvernement marocain a décidé d’alléger une série de mesures fiscales consignées dans le projet de loi de finances 2023 qui fera l’objet d’examen et de vote à la Chambre des conseillers dès ce lundi 5 décembre 2022.

« Ain Ifrane » vendue

La société Mutandis vient de conclure un contrat de cession avec la Société des Boissons du Maroc (SBM), en vue de l’acquisition de « Ain Ifrane ». Montant de la transaction : 380 millions de dirhams.

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

Maroc : la création d’entreprises en forte hausse

Dans un contexte d’inflation et de crise géopolitique, le Maroc a poursuivi sa politique de promotion des entreprises en renforçant ses programmes de soutien et chantiers d’envergure. À fin octobre, la création d’entreprises a connu une hausse, avec 77...

Où va l’argent des Marocains du monde ?

Les transferts des MRE ont atteint des niveaux record ces dernières années, malgré la crise sanitaire du Covid-19 et la conjoncture économique. À fin 2022, ces envois pourraient s’élever à 100 milliards de dirhams, soit une hausse de 13% par rapport à...

La douane marocaine va renforcer la lutte contre la fraude en 2023

Le projet de loi de Finances (PLF) 2023 prévoit de nouvelles mesures douanières visant à lutter contre la fraude.

L’eau Aïn Ifrane ne trouve pas encore de repreneur

Le groupe Castel est activement à la recherche d’un repreneur pour la marque d’eau Aïn Ifrane, sans succès pour l’instant. Les discussions avec des opérateurs locaux et internationaux via une banque d’affaires n’ont visiblement pas encore abouti.

Le Maroc va investir de plus de 13,4 MMDH dans le chemin de fer

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a prévu un investissement de plus de 13,4 milliards de DH durant la période 2023-2025.