Maroc : les taxes sur l’alcool et tabac ont rapporté 2 milliards de dirhams

14 janvier 2021 - 07h20 - Economie - Ecrit par : I.L

La taxe intérieure de consommation (TIC) sur l’alcool et le tabac ont rapporté 1,95 milliard de DH aux comptes de l’État, malgré la crise sanitaire.

Selon l’Économiste, les recettes sur la consommation, notamment les boissons alcoolisées n’ont pas été impactées par la crise sanitaire due au coronavirus. Elles ont connu une hausse contre un repli de la consommation des boissons gazeuses et des jus.

Du côté de la douane, le quotidien annonce une situation similaire avec les recettes de la TIC qui ont connu également une hausse. Quant à la TVA sur les importations, elle s’est fortement repliée (49 milliards de dirhams en 2020 contre 56 milliards en 2019). Ce recul se justifie par le repli de 16 % des importations suite à la baisse de la facture énergétique, entraînant une perte de 2,5 milliards de dirhams.

Par ailleurs, les rentrées de la TIC versées au budget ont connu aussi un recul de 2,5 milliards de dirhams à 27,4 milliards à cause de la baisse de la TIC sur les produits pétroliers.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Impôts - Alcool

Aller plus loin

Maroc : nouvelle hausse du prix des cigarettes

Le prix de vente des paquets de cigarettes a augmenté pour la seconde fois en moins de deux ans. Les nouveaux tarifs sont entrés en vigueur jeudi 6 août, suite à la hausse des...

L’alcool sauve les finances de la ville de Tanger

La mairie de Tanger gérée par le Parti authenticité et modernité (PAM) compte renflouer ses caisses à travers les taxes sur l’alcool et les casinos.

Le Maroc, premier pays importateur du champagne au Maghreb

Le Maroc est en tête des pays importateurs du champagne au Maghreb. C’est ce que révèle le rapport 2019 du Comité interprofessionnel des vins de champagne (CIVC).

Le Maroc, l’un des plus gros importateurs de champagne en Afrique

Les Marocains sont friands de champagne. C’est ce que viennent de révéler les chiffres publiés par Le Comité interprofessionnel des vins de Champagne (CIVC) pour l’année 2019.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : Le secteur de la franchise en danger de mort

La fermeture en série des franchises dans les grandes villes du Maroc inquiète Mohamed el Fane, le président de la Fédération marocaine de la franchise (FMF). Il appelle l’État à soutenir ce secteur qui se meurt.

Maroc : les duty free font leur révolution

Du changement en vue pour les magasins de vente sous douane, communément appelés « Duty free shops ». L’Administration des douanes et impôts indirects (ADII) et l’Office des changes ont fixé de nouvelles règles relatives à leur gestion et fonctionnement.

Maroc : les revenus d’Airbnb traqués

L’Office des changes vient de lancer une vaste opération d’audit visant les transferts financiers internationaux entre propriétaires et bénéficiaires des locations de biens immobiliers via Airbnb.

Maroc : du changement pour l’impôt sur les revenus locatifs

Au Maroc, l’imposition des revenus locatifs a connu des modifications majeures depuis 2023. Des changements qui ont un impact significatif sur les contribuables concernés.

La DGI aux trousses des auteurs de fausses factures

La direction générale des impôts (DGI) veut en finir avec la fraude à la fausse facture. Une pratique qui prend de l’ampleur et n’épargne aucun secteur d’activité ni région du pays.

Maroc : le parlement discute de la fiscalité des auto-entrepreneurs

Au Parlement marocain, des groupes de l’opposition ont proposé des amendements concernant le projet de loi de finances (PLF) pour l’année 2024 dont l’un vise à encourager l’engagement dans l’économie organisée et à améliorer l’attractivité du système...

Netflix, Spotify... Le Maroc serre la vis

Selon la loi de finances 2024, les fournisseurs de services non-résidents au Maroc ont désormais l’obligation de s’enregistrer sur la plateforme dédiée et d’obtenir un identifiant fiscal.

Maroc : les agriculteurs rattrapés par l’impôt

Au Maroc, les petits agriculteurs exploitants agricoles exonérés d’impôts réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 5 millions de dirhams, doivent désormais remplir une déclaration de revenus, a récemment rappelé la Direction générale des impôts (DGI).

Immobilier au Maroc : l’Etat veut vous obliger à payer les taxes

L’administration des impôts a mis en place une nouvelle mesure pour lutter contre la fraude fiscale dans l’immobilier.

Impôts : des procédures simplifiées pour les MRE

La simplification des procédures administratives pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE) a permis à ces derniers de se mettre à jour vis-à-vis de l’administration fiscale, a déclaré Nadia Fettah, ministre de l’Économie et des finances.