Maroc : les traiteurs aux abois exigent la reprise progressive des activités

24 octobre 2020 - 16h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

L’interdiction des rassemblements et fêtes de tout genre plonge le secteur des traiteurs marocains dans le désarroi. La majorité d’entre eux étant dans l’informel, ils n’ont pas la possibilité de recourir au crédit de relance, l’indemnité prévue par le gouvernement n’est toujours pas octroyée.

Contrairement aux professionnels des autres secteurs, ceux de l’événementiel estiment que le soutien du gouvernement n’est pas suffisant pour aider à sauver le secteur. Pour eux, une reprise progressive das activités aiderait à corriger les choses. D’ailleurs plusieurs manifestations ont été organisées dans plusieurs régions du Royaume par les professionnels du secteur pour exprimer leur ras-le-bol. Ils exigent que les mesures restrictives qui pèsent sur le secteur soient assouplies pour leur permettre de subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs proches, rapporte la MAP.

Selon Abdelrhani Bensaid, Vice-président de la Fédération marocaine des traiteurs (FMT), les dégâts sont énormes au niveau du secteur. Presque 90% des opérateurs du secteur sont en arrêt total et sans revenus.« Les cuisines sont désertées, les camions sont bloqués, le matériel également, et ce à partir de la journée de la femme, où tous les événements ont été annulés. Nous sommes dans une situation vraiment catastrophique », explique-t-il. Ils avaient espéré qu’avec le déconfinement, ils seraient également appelés à reprendre du service. Mais ils mènent une activité qui va à l’encontre de certaines dispositions des mesures préventives prises par les autorités pour lutter contre la propagation du coronavirus. «  Je trouve que c’est bizarre le fait qu’ils interdisent ce secteur en particulier d’exercer son activité », se plaint Bensaid.

Le contrat-programme mis en place par le Conseil de veille économique pour soutenir le secteur de l’événementiel prévoit deux accords. Le premier est un crédit de relance qui n’est octroyé uniquement qu’aux traiteurs qui sont structurés. A peine 10% sont concernés puisque la plupart naviguent dans l’informel. Le second accord est celui des 2 000 dirhams octroyés aux personnels et salariés. Cette somme selon Abdelrhani Bensaid « n’est pas du tout un avantage, parce qu’il y a des personnes qui, avant la crise, touchaient plus de 10 000 dirhams, donc 2 000 dirhams ne va rien changer pour eux. Encore que jusqu’à présent, personne n’a encore reçu cette indemnité », a-t-il déclaré, se demandant ce qui a pu bien causer ce retard.

La Fédération marocaine des Traiteurs est convaincue que s’il y a un protocole sanitaire pour le secteur, les professionnels se feront le devoir de le suivre à la lettre, puisqu’il en va de leur protection et sécurité sanitaire, précise la même source.

Sujets associés : Manifestation - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Déconfinement au Maroc

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Des Marocains ont trouvé une astuce pour organiser les mariages

Après plusieurs mois d’attente d’un retour à la normale, certaines familles usent de subterfuges pour célébrer les fêtes de mariage loin des regards des autorités. Elles prennent...

Réouverture des frontières : les professionnels du tourisme événementiel et d’affaires à Marrakech piaffent d’impatience

Face à l’incertitude qui plane sur leur métier et les difficultés auxquelles ils sont confrontés, les professionnels du tourisme événementiel et d’affaires à Marrakech plaident pour...

Au Maroc, les traiteurs sont au bord de la faillite

Face à une faillite imminente, les traiteurs marocains sans activité depuis plus de quatre mois plaide pour une relance à 30% ou 50% de leur...

Les traiteurs marocains crient leur désarroi

Les traiteurs marocains sont en arrêt d’activité depuis le mois de mars en raison de la crise sanitaire liée au coronavirus. Ils appellent l’État à l’aide afin de sortir de cette...

Nous vous recommandons

Manifestation

Murcie : manifestation de MRE pour exiger la réouverture des frontières maritimes

Une centaine de Marocains ont manifesté samedi devant le consulat à Murcie pour exiger la réouverture des frontières maritimes et que des facilités leur soient accordées pour leurs déplacements au Maroc, les billets d’avion étant hors de prix depuis la...

Visas : la France cautionne-t-elle les propos xénophobes ?

En réponse à la réduction drastique de visas par la France au Maroc et à d’autres pays, un collectif d’associations a qualifié cette décision d’ « électoraliste » et de « surenchère sur le dos des Maghrébins...

Interdiction d’une marche des Rifains de Belgique

Suite à l’interdiction d’une marche par la commune de Molenbeek, le Rassemblement des Rifains de Belgique a réagi, dénonçant une atteinte grave au droit à la liberté d’expression. Un recours en extrême urgence au Conseil d’État a été...

Les employés de Royal Air Maroc manifestent contre leur licenciement

Des dizaines d’hôtesses et de stewards, licenciés d’Atlas Multiservices (AMS), filiale de Royal Air Maroc, ont manifesté mercredi à Casablanca devant le siège de la compagnie, pour protester contre leur...

Des MRE manifestent contre leur exclusion des élections

Un groupe de Marocains résidant à l’étranger (MRE) a manifesté jeudi matin devant le Conseil de la Communauté marocaine à l’Étranger à Rabat pour protester contre l’incapacité de l’organisation à œuvrer pour la représentativité parlementaire des Marocains du...

Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Fermeture des crèches à Rabat : parents et directeurs en colère

Après toutes les écoles publiques, privées et missions étrangères dans tous les arrondissements de Casablanca, les autorités ont décidé de fermer les crèches, à la grande désolation des parents et directeurs de...

Coronavirus : deux décès ce samedi 4 juillet au Maroc

Le Maroc déplore 2 nouveaux décès dus au coronavirus ce samedi 4 juillet, d’après le ministère de la Santé. Depuis le début de l’épidémie, le royaume dénombre 232 morts.

Tourisme marocain : de nouvelles propositions pour sortir de la crise

Le Conseil national du tourisme (CNT) a formulé des propositions d’ordre fiscal, financier et de gouvernance à même de sauver le secteur déjà durement touché par la crise sanitaire liée au Covid-19.

Lutte contre le covid-19 : le Maroc reçoit des lauriers du magazine allemand Die Zeit

La gestion de la pandémie du covid-19 par le Maroc continue de séduire. L’hebdomadaire allemand de référence Die Zeit, souligne que le Maroc a misé sur le confinement, la haute technologie et le soutien financier aux personnes les plus nécessiteuses dans...

Au Maroc, les plages du nord s’adaptent à la crise sanitaire

Les plages de la région de Tétouan rouvrent au public à partir de ce jeudi 25 juin dans le strict respect des mesures de prévention contre le coronavirus.

Déconfinement au Maroc

Maroc : les musées vont ouvrir leurs portes

Après plusieurs mois de fermeture pour cause de confinement, et plusieurs semaines de préparation, la Fondation nationale des musées (FNM) a annoncé la réouverture des musées. Selon l’institution, les musées sont prêts à accueillir le public en toute...

Sebta et Melilla ferment leurs frontières avec le Maroc jusqu’au 9 juillet

Alors que l’Europe a décidé d’ouvrir ses frontières avec le Maroc, le 1ᵉʳ juillet, Sebta et Melilla veulent déroger à la règle. Les deux enclaves espagnoles ont décidé de fermer leurs frontières avec le royaume jusqu’au 9 juillet...

Déconfinement / TGV marocain : voici les mesures sanitaires que fait appliquer l’ONCF

Pour la reprise progressive du train à grande vitesse (TGV), «  Al Boraq  », l’Office national des chemins de fer (ONCF) a publié son plan relatif aux mesures sanitaires et sécuritaires.

Vers un regain d’activité pour le marché automobile ?

Le marché de l’automobile poursuit sa rémission. Avec le déconfinement, les importateurs-distributeurs pourraient gagner désormais en visibilité.

FRMF : Les conditions de reprise de la Botola

La Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) vient de publier une liste d’interdits et d’actes prohibés qui doivent être respectés par tous les acteurs du secteur pour éviter la propagation du Covid-19. C’est dans le cadre de la reprise de la Botola,...