Maroc - Tunisie : ’Un match qui n’a rien à voir avec la finale’

4 septembre 2004 - 01h38 - Ecrit par :

Dans un entretien accordé à « ALM », le sélectionneur national, Baddou zaki, optimiste, nous livre ses impressions sur le derby maghrébin Maroc-Tunisie, qui aura lieu, ce samedi, au Complexe sportif Moulay Abdellah.

Samedi prochain, vous allez affronter, pour le compte de la quatrième journée des éliminatoires combinées de la CAN et du Mondial 2006, qui se dérouleront respectivement en Egypte et en Allemagne, l’équipe de la Tunisie, tenante du titre. Avec quel esprit vous allez aborder ce derby explosif ?
Badou Zaki : La finale n’a rien à voir avec la rencontre de samedi. Ce sera un match difficile. Car il ne faut pas oublier que la Tunisie, champion d’Afrique, n’a plus droit à l’erreur. Certes, l’équipe nationale est première de son groupe avec la Guinée à un point d’avance de la Tunisie, mais croyez-moi, pour les Tunisiens, le derby de samedi ne sera pas une partie de plaisir.

Depuis leur sacre africain à domicile, au mois de février dernier, les Aigles de Carthage traversent une période de passage à vide, selon la presse tunisienne. Est-ce que c’est un avantage psychologique pour les « Lions de l’Atlas » ?
Notre objectif est d’empocher les trois points de victoire pour creuser l’écart qui nous sépare de nos principaux concurrents. Nous avons bien préparé ce grand choc. Rien n’a été laissé au hasard. Nous avons travaillé les aspects (technique, physique, tactique…). Pour nous, la Tunisie est championne d’Afrique. Pour la battre, il faut se réveiller tôt. Nous allons aborder ce match comme il faut. C’est vrai que notre adversaire a enchaîné les défaites, ces derniers temps, mais cela ne veut pas dire que ce sera un avantage pour nous. Roger Lemerre a choisi la France, comme lieu de concentration, pour mettre ses joueurs à l’abri de toute pression de la part des médias et du public. C’est dire que l’entraîneur français en est parfaitement conscient.

L’absence de Youssef Sefri et Oualid Regragui, deux éléments- clés de l’équipe nationale, n’aura-t-elle pas un impact sur le rendement des joueurs ?
C’est vrai que Sefri et Regragui sont considérés comme des piliers du onze national, mais il n’en demeure pas moins que d’autres joueurs sont là et peuvent remplir ce vide. Des joueurs comme Boughanem et Kharja, pour ne citer que ces derniers. Dans notre stratégie, nous avons toujours accordé une importance particulière au travail de base, justement pour pallier les absences. Lors de la dernière sortie face au Boutswana et malgré l’absence de Naybet, nous avons réussi à ramener les trois points de victoire. Le retour du capitaine Naybet et Zairi à la compétition ne fera que redonner plus de confiance aux joueurs.

Vous allez affronter la Tunisie, match décisif, sans avoir disputé de rencontre amicale. Est-ce que cela n’aura-t-il pas un impact sur le rendement de l’équipe ?
La fédération a fait ce qu’il fallait faire, à savoir contacter à plusieurs fédérations pour organiser une rencontre amicale en perspective du match Maroc-Tunisie. Nous avons contacté la Gambie, le Bénin, l’Algérie, l’Egypte et la Libye, mais en vain. Nous aurions bien aimé disputer une rencontre amicale avant le match Maroc-Tunisie afin d’effectuer les dernières retouches, mais nous avons été victimes de l’amateurisme du football africain.

Outre les joueurs qui ont disputé la CAN, vous avez faire appel à des jeunes joueurs de l’équipe nationale olympique qui ont brillé lors des derniers Jeux Olympiques d’Athènes, tel Mehdi Touil et Farid Talhaoui. Y a-t-il de la place pour ces deux jeunes joueurs en équipe nationale « A » ?
Si j’ai fait appel à leurs services en équipe nationale, ce n’est pas pour leurs beaux yeux. C’est parce qu’ils le méritent. Ils ont fourni une belle prestation lors des Jeux olympiques. Ce n’est pas la première fois que je fais appel à de nouveaux éléments. Le cas de Oussaleh, pour ne citer que celui-ci, et qui évolue au sein du club belge de Standard de Liège, en est l’illustration parfaite. C’est un très bon joueur. Mais, pour chaque nouveau joueur, le risque est grand de le faire aligner dans un match officiel. Il lui faut du temps afin qu’il puisse s’adapter au groupe.

Samir Boudjafad - Aujourd’hui le Maroc

Tags : Football - Badou Zaki - Tunisie

Nous vous recommandons

L’Algérie continue de livrer du gaz au Maroc

L’Algérie qui a fermé définitivement le robinet du gaz au Maroc en ne renouvelant pas le gazoduc Maghreb-Europe (GME) dont le contrat est venu à expiration le 31 octobre dernier a livré à travers sa compagnie pétrolière, Sonatrach, du gaz de pétrole liquéfié...

Ramtane Lamamra charge à nouveau le Maroc (vidéo)

Ramtane Lamamra, ministre algérien des Affaires étrangères, estime que le Maroc est allé trop loin dans la conspiration contre l’Algérie, en utilisant des membres de groupes terroristes et en frappant sa stabilité de...

Les agressions continuent sur l’autoroute Casablanca-Rabat

L’insécurité sur les autoroutes continue de faire débat au Maroc, notamment sur l’axe Casablanca-Rabat. Le président de la Chambre des conseillers et son directeur de cabinet en ont été victimes sont sortis indemnes, mais leur voiture a subi des dégâts...

Le TGV marocain parmi les trains les plus rapides au monde

Le site web spécialisé en tourisme CNN Travel classe le TGV marocain, Al Boraq, dans le top 10 des trains les plus rapides du monde. C’est le seul train à grande vitesse en Afrique qui figure dans ce...

Le Maroc ne reconnaît plus les frontières de Sebta et Melilla

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a pris mardi un arrêté pour remplacer le mot « frontière » par celui de « bab » (porte en arabe) sur les enseignes des deux postes de police à Ceuta et...

Foncier : le gouvernement rappelle les conditions pour les étrangers

Avant tout achat de biens fonciers au Maroc, tout étranger doit s’assurer de la règlementation en vigueur. Le gouvernement a rappelé aux administrations territoriales la multitude des textes légaux et des mesures exécutives prévues à cet effet, pour éviter...

Aïd Al-Adha : l’arrivée massive des MRE devrait faire grimper les prix

Pour fêter l’Aïd Al-Adha, les Marocains devront faire face à une hausse du prix des bêtes destinées au sacrifice. Plusieurs raisons expliquent cette situation, dont l’arrivée massive des MRE cette année.

Fin de cavale pour l’un des plus célèbres trafiquants de drogue de Beni Mellal

Les gendarmes de Zaouiat Cheikh ont réussi à interpeller un dangereux trafiquant de drogue activement recherché, mettant ainsi fin à sa longue cavale. Au total, 20 mandats d’arrêt à l’échelle nationale avaient été émis contre...

Voyages au Maroc : vers la suppression de l’obligation du PCR dans les aéroports

Mohamed Abdeljalil, ministre Transport et de la logistique a assuré que le gouvernement fait de la suppression de l’obligation de présenter le test PCR pour les voyageurs en provenance de l’étranger par voie aérienne une priorité et se penche sur la...

Une nouvelle victoire pour le lycée musulman Averroès de Lille

Le lycée musulman Averroès a gagné une fois de plus sa bataille judiciaire contre la région Hauts-de-France qui avait suspendu le versement de subventions en mars 2020 en raison de soupçons sur son financement. Le tribunal administratif de Lille a rendu...