Un Marocain « extrêmement dangereux » recherché dans toute l’Espagne

30 décembre 2023 - 16h30 - Espagne - Ecrit par : S.A

Yousef Mohamed Lehrech, un tueur à gages marocain de 20 ans, accusé de deux assassinats dont celui de son patron, un baron de la drogue, s’est évadé de prison en Espagne, et les autorités ne l’ont toujours pas retrouvé.

Sur X (ex-Twitter), la police espagnole a diffusé un avis de recherche concernant Yousef Mohamed Lehrech alias « El Pastilla », un tueur à gages marocain de 20 ans qui s’est évadé de façon discrète du centre pénitentiaire d’Alcalá Meco, à Madrid, samedi dernier. Elle le décrit comme un jeune homme de 1,88 mètre « extrêmement dangereux ». Des photos du fugitif ont été également publiées sur le réseau social.

À lire : Le Belgo-marocain Ibrahim Akhlal arrêté après son évasion en Guinée

L’enquête préliminaire révèle que Lehrech a profité de quatre défaillances de sécurité pour sortir tranquillement de la prison par la porte principale, fait savoir El Paìs. Selon les images du système de vidéosurveillance de l’enceinte, « il s’est mêlé à un groupe de personnes venues rendre visite à d’autres détenus ». Les fonctionnaires pénitentiaires et gardes civils auraient fait preuve de négligence. L’enquête ouverte sur cette évasion se poursuit.

À lire : Espagne : lourde peine contre un Marocain évadé de prison et accusé de meurtre

« El Pastilla » a été arrêté à Algésiras en avril dernier lors d’une tentative de fuite vers Sebta, fait savoir le journal espagnol. Il avait été détenu à la prison de Botafuegos, à Algésiras, avant d’être transféré début décembre à la prison des détenus de moins de 21 ans, Alcalá-Meco. Il est accusé d’avoir tué à bout portant dans l’abdomen son ancien patron, un baron de la drogue connu sous le nom de Tayena au domicile de la victime à Los Cortijillos, à Cadix, le 12 avril 2023. Crime qu’il a avoué à la Guardia Civil lors de son arrestation.

À lire : Séisme au Maroc : un détenu s’évade pour prendre des nouvelles de sa famille

Il a par ailleurs déclaré avoir jeté à la mer l’arme avec laquelle il avait assassiné son ancien patron. Sur ordre de Tayena, Lehrech aurait tué en octobre 2022 un travailleur du port d’Algésiras. Le tueur à gages marocain est également en lien avec une fusillade survenue plus tôt cette année, dans un quartier à Sebta, entre des gangs rivaux de trafiquants de drogue rivaux, selon la police espagnole.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Drogues - Prison - Trafic

Aller plus loin

4 ans de prison requis contre Ashraf Sekkaki, « le roi de l’évasion »

Ashraf Sekkaki, 39 ans, est en prison au Maroc depuis plus de dix ans, après s’être évadé de la prison de Bruges en Belgique en 2009. Il est accusé de trafic illégal, de fraude,...

Espagne : lourde peine contre un Marocain évadé de prison et accusé de meurtre

Le Marocain Adil Lazizi, 45 ans, arrêté le 30 mai en tant qu’auteur présumé du meurtre de sa voisine dans le quartier San José de Saragosse, risque une peine de 25 ans de...

Maroc : un baron de la drogue s’évade ... d’un commissariat

Alors qu’il était placé en garde à vue, un baron de la drogue a réussi à s’évader du commissariat de Souissi-Takadoum à Rabat. Les éléments de la police judiciaire mènent une...

Séisme au Maroc : un détenu s’évade pour prendre des nouvelles de sa famille

Un Marocain de 42 ans en détention à Reims (Marne), s’est évadé pour les Pays-Bas pour prendre des nouvelles de sa tante au Maroc après le séisme meurtrier qui a touché ce pays....

Ces articles devraient vous intéresser :

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.