Macron remercié pour son beau geste envers une petite marocaine atteinte d’autisme

15 avril 2021 - 09h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

La Maison des Familles de Grenoble remercie le président Emmanuel Macron qui «  a donné un moment de grâce  » à Nihal, une petite marocaine de 9 ans atteinte d’autisme, lors de sa visite à la plateforme de repérage de l’autisme du Centre hospitalier Alpes-Isère.

Nihal a vécu un instant de bonheur avec le président français le 2 avril, à Saint-Égrève, lors de la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme. La Maison des Familles de Grenoble revient sur cette visite d’Emmanuel Macron à travers une lettre chargée d’émotion intitulée « Derrière le beau cliché, la réalité sans masque ?  » « Cette photo, c’est une image de bonheur. Un instant suspendu. Nihal se retrouve dans vos bras. Sa main presque appuyée sur votre épaule. On dirait un père et sa fille. Tout un symbole. La République protège ses enfants. N’est-ce pas aussi ce qu’affirme Nihal sur son tee-shirt ? «  Never stop dreams ». Alors… Merci, Monsieur le Président, d’avoir donné à cette petite fille ce moment de grâce. Son sourire est radieux. Elle semble heureuse. Enfin… car Nihal vient de vivre deux années vraiment effroyables. », peut-on lire dans la correspondance.

L’association retrace le parcours de la famille de la petite Nihal. Une famille monoparentale partie de Tanger pour faire soigner la fillette en France. Arrivée en métropole, elle était confrontée à d’énormes difficultés. « Hébergée quelques mois par des proches, la petite famille de Nihal a vécu l’errance. Les hébergements d’urgence, la colocation et même quelque temps dans un… garage ! Oui, un garage… Merci encore Monsieur le Président car avant vous, seule la maman de Nihal a porté sa petite fille à bout de bras et avec elle, cet espoir fou d’une mère prête à tout pour offrir à son enfant chéri les soins dont elle a besoin pour vivre dignement », poursuit la correspondance.

Contactée par Le Dauphiné Libéré, Élisabeth Michel, directrice de la Maison des Familles de Grenoble explique les raisons qui sous-tendent l’envoi de cette lettre au président de la République. « Nous nous sommes adressés au président, en lui disant – Monsieur Emmanuel Macron, vous qui avez pris Nihal dans vos bras – afin de l’alerter aussi sur la problématique des enfants migrants qui vivent des situations très difficiles en arrivant sur le sol français, qu’ils soient malades ou pas. La maman de Nihal est venue ici pour faire soigner sa fille. Notre pays a représenté cet espoir pour elle. Elle était d’ailleurs très heureuse de la visite présidentielle au centre hospitalier et très fière de la photo qui a été prise », dit-elle.

Et d’ajouter : « Aujourd’hui, elle et ses filles sont en attente de papiers. Mais combien d’autres enfants arrivent en France ? Notre lettre au président, c’est aussi une façon de rappeler que nous avons tous une responsabilité collective pour faire aimer la France à ces enfants et pour qu’ils vivent dans des conditions dignes. »

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Grenoble - Tanger - Santé - Immigration - Emmanuel Macron

Aller plus loin

Mohammed VI envoie un message à Emmanuel Macron

Le roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations au président de la République française, Emmanuel Macron, à l’occasion de la fête nationale de son pays.

Le roi Mohammed VI en voyage en France

Le roi Mohammed VI s’est rendu en France mercredi 1ᵉʳ juin dans le cadre d’un déplacement privé. Il s’agit de son premier déplacement en Europe depuis la fin de la crise du...

Quand Emmanuel Macron encense les binationaux

Le président français, Emmanuel Macron, était en dialogue ouvert vendredi dernier avec onze Jeunes africains originaires du Maroc, de la Côte d’Ivoire, du Kenya, ou encore du...

Peine de prison requise contre une marocaine qui avait abandonné son fils à Amsterdam

Nabila R., une maman d’origine marocaine, avait abandonné son fils de 3 ans à la gare d’Amsterdam fin novembre dernier. Lundi, elle comparaissait devant le tribunal de la ville...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Maroc : vers une hausse des taxes sur la chicha et les cigarettes électroniques

Le Maroc entend augmenter les taxes sur la chicha et les cigarettes électroniques. Une décision motivée, dit-on, par le souci de préserver la santé des consommateurs, notamment les jeunes Marocains.

Punaises de lit : la psychose atteint le Maroc

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale a confirmé, mercredi, l’absence d’une propagation exceptionnelle des punaises de lit au Maroc. Dans un communiqué, les autorités sanitaires affirment avoir mis en place des mesures préventives en...

Maroc : vers un congé menstruel pour les femmes ?

Le Maroc s’apprête-t-il à emboîter le pas à d’autres pays en octroyant aux femmes un congé menstruel ? Le sujet intéresse un groupe parlementaire qui a déjà déposé un projet de loi dans ce sens.

Maroc : mauvaise nouvelle pour les fumeurs

Sale temps pour les fumeurs marocains qui devront, une fois encore, passer à la caisse pour s’acheter leurs cigarettes. Cette augmentation vient d’être validée définitivement et doit entrer en vigueur au début de l’année.

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Maroc : forte augmentation des salaires des médecins

À compter de janvier 2023, les médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes verront leurs salaires augmenter de plus de 3 000 DH. Une augmentation qui entre dans le cadre des réformes opérées par le gouvernement et portant statut particulier de ce...

Maroc : pas d’augmentation des prix des consultations médicales

Les tarifs des consultations médicales au Maroc n’ont subi aucune augmentation. L’information a été démentie par un syndicat, assurant qu’aucun accord n’a été signé entre les médecins du secteur privé et le gouvernement sur ces prix.

Une lettre particulière d’Amine et de Yasmine à Emmanuel Macron

Dans une correspondance, Amine et Yasmine, deux enfants de huit ans expriment des inquiétudes quant à l’avenir de Casino Saint-Étienne où travaillent leurs parents et demandent au président de la République française Emmanuel Macron de sauver le groupe.