Des Marocains condamnés en France pour avoir forcé leur fille à se marier

11 septembre 2020 - 11h20 - France - Ecrit par : Bladi.net

Le tribunal de Nîmes a condamné un père de famille et sa compagne mardi dernier, à 18 mois de prison avec sursis chacun, dans une affaire de mariage forcé organisé au Maroc.

Usant de pratiques dolosives, ce père de famille et sa compagne ont réussi à convaincre la jeune fille à quitter la France pour le Maroc, afin de la contraindre à se marier, rapporte le Midi Libre.

Par la suite, les deux mis en cause ont tenté d’arranger un nouveau mariage pour la petite sœur de la victime avec l’un des proches de la belle-mère. Une fois alertée, la jeune femme alors âgée de 18 ans a porté plainte, début 2019, après avoir pris contact avec sa maman.

Pour rappel, pendant les vacances, la jeune femme alors encore mineure, avait été emmenée au Maroc une première fois. À l’époque, son futur mari que lui avaient présenté son père et de sa belle-mère avait abusé d’elle, a souligné le président du tribunal, précisant que l’adolescente est actuellement prise en charge par une association.

Sujets associés : France - Mariage forcé - Nîmes - Arrestation

Aller plus loin

Un couple de MRE poursuivi pour un mariage forcé à Nîmes

Un Marocain résidant en France et sa compagne comparaissent, à partir de mardi 8 septembre, devant le tribunal correctionnel, pour une affaire de mariage forcé.

Maroc : une mère filmée en train de torturer sa fille

La vidéo d’une fille torturée pendant de longues minutes par celle qui semble être sa mère a créé l’émoi sur les réseaux sociaux au Maroc. Les faits se seraient déroulés à...

Interpellation pour détournement et viol de mineure à Safi

Un homme âgé d’une trentaine d’années a été interpellé à Safi pour son implication présumée dans le détournement et le viol d’une fille mineure.

Rachida Dati parle de mariage "forcé"

L’ancienne ministre, Rachida Dati, maire du 7ᵉ arrondissement et candidate à la mairie de Paris, a raconté un épisode douloureux de sa vie sur Europe 1. Il s’agit d’un mariage...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les ravages du mariage sur reconnaissance de dette

Une forme de mariage peu médiatisée est en train de prendre de l’ampleur dans certaines régions du Maroc, selon une émission diffusée sur la chaîne Al Aoula. Il s’agit du mariage sur reconnaissance des dettes.

Maroc : un « passeport » pour les nouveaux mariés

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle à la mise en place d’un « passeport » ou « guide » pour le mariage, dans lequel seront mentionnées les données personnelles des futurs mariés, ainsi que toutes les informations sur leurs...