Recherche

Maroquinati : les crimes des soldats marocains en Italie

© Copyright : DR

9 septembre 2019 - 07h00 - Monde

Giselda, aujourd’hui âgée de 91 ans, fait partie des dizaines d’Italiennes ayant déposé une plainte auprès du maire de la ville de Sienne, contre les soldats marocains, qu’elles accusent de viols collectifs perpétrés en 1944 sur près de 1.500 femmes.

A travers cette plainte, les victimes envisagent de mettre la pression sur le Gouvernement italien afin qu’il exhorte la France et ses colonies à reconnaître les violations perpétrées dans la province de la Toscane et à présenter des excuses officielles aux victimes.

Maroquinati est un événement qui avait marqué l’histoire de l’Italie. En 1944, lors de la victoire des alliés de la France sur les Italiens, les soldats ont eu droit à 50 heures de congés. Ainsi, plus de 1.488 femmes ont été violées, des homicides volontaires et des agressions perpétrés sur des enfants et des personnes âgées, puis des maisons et des magasins vandalisés.

Ces crimes, longuement attribués aux soldats marocains, bien que les troupes soient composées de Sénégalais, d’Algériens et de Tunisiens, n’ont jamais été reconnus par la France qui en a imputé l’entière responsabilité au Général Juin et à ses soldats marocains.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact