Recherche

Le racisme très présent dans les systèmes judiciaires européens

© Copyright : DR

13 septembre 2019 - 16h20 - Monde

L’Union européenne (UE) enregistre un taux élevé de crimes à caractère raciste, selon le Réseau contre le Racisme (ENAR). Dans un rapport couvrant 24 pays, cette structure s’est inquiétée de la situation. L’UE propose aussi une piste de solutions pour venir à bout de cette situation considérée comme une violation flagrante des droits de la personne humaine.

L‘enquête qui a permis au Réseau contre le Racisme (ENAR) de fustiger la hausse des crimes à caractère raciste au sein de l’Union européenne (UE) a duré quatre ans, de 2014 à 2018.

Karen Taylor, Présidente de l’ENAR, a déclaré, sur la base du rapport compilant les données recueillies, que les systèmes de justice pénale, partout en Europe, ne protègent pas les victimes de crimes racistes, bien qu’elles soient en un nombre très élevé, ces dernières années.

Selon 7sur7, le rapport stipule que des législations particulières sont mises en place au sein des Etats membres, mais qu’elles sont contrariées par des formes subtiles de racisme institutionnalisé. Ceci constitue un frein à l’enregistrement des plaintes, à la conduite des enquêtes, aux poursuites judiciaires.

Autant de légèretés qui poussent certaines victimes à ne pas porter plainte, assurées qu’elles ne seront pas prises au sérieux. Le site révèle qu’en Pologne, seulement 5% des crimes racistes sont rapportés aux autorités, selon les données recueillies.

L’ENAR, conscient de l’existence de ces types de crimes, lance un appel pour une redéfinition claire des crimes à caractère raciste afin qu’une réponse au niveau institutionnel soit trouvée pour la résolution du problème.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact