Marrakech : enquête sur un trafic de cocaine dans les boites de nuit

5 octobre 2022 - 09h57 - Maroc - Ecrit par : A.T

Suite à l’arrestation d’un videur en possession de sachets de cocaïne à Marrakech, la police a lancé une enquête, sous la supervision du parquet. Il est soupçonné d’appartenir à un réseau de trafic qui opère dans les boites de nuit de la ville.

L’interpellation du suspect est intervenue au cours d’un contrôle effectué par des agents de police dans une boite de nuit située non loin du centre-ville, rapporte Assabah, précisant que l’individu avait en sa possession deux petits sachets de cocaïne.

Au cours de son interrogatoire, l’homme a prétendu que la drogue était destinée à sa consommation personnelle. Interpellé, il est soupçonné d’appartenir à un réseau de trafic de cocaïne opérant dans les boites de nuit de Marrakech. D’ailleurs, cette opération fait suite à une première qui a conduit à l’arrestation d’un client de l’établissement qui détenait un gramme de drogue. Ce dernier a avoué s’en être procuré auprès du même suspect, tout en citant le nom de l’établissement impliqué.

A lire : Maroc : saisie record de cocaïne en 2021

Une fouille domicile du videur a permis de saisir pas moins de 232 grammes de cocaïne. Les policiers ont également retrouvé une balance destinée à peser la drogue, ce qui prouve, selon la police, qu’il la vendait lui-même aux clients de la discothèque.

Le mis en cause a été placé en garde à vue en attendant la fin de l’enquête menée par la justice et l’identification des autres personnes impliquées.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Drogues - Arrestation

Aller plus loin

Nador : une opération policière mène à la saisie de cocaïne et d’héroïne

La brigade de la police judiciaire au district de sûreté à Nador, en étroite coordination avec les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a...

Des restaurants transformés en boites de nuit à Marrakech

Les gendarmes de Bab Doukkala à Marrakech ont arrêté plusieurs personnes pour violation de l’état d’urgence sanitaire. Parmi elles, trois gérants qui avaient transformé leurs...

Maroc : saisie record de cocaïne en 2021

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a réalisé une saisie record d’1,43 tonne de cocaïne et interpellé plus de 100 000 personnes dans le cadre de la lutte...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...