Mehdi Ben Barka était-il un espion ?

26 décembre 2021 - 19h40 - Ecrit par : S.A

56 ans après son décès, de troublantes révélations ont été faites sur le militant anticolonialiste Mehdi Ben Barka, chef de file du mouvement tiers-mondiste, et plus célèbre opposant aux rois Mohammed V et Hassan II.

« Le chef de l’opposition marocaine Mehdi Ben Barka était un espion, suggèrent les dossiers de la guerre froide », titre The Guardian en se basant sur les révélations de documents déclassifiés du renseignement tchèque. Selon ces dossiers, l’ancien militant anticolonialiste entretenait une relation étroite avec le Státní Bezpečnost (StB), le service de sécurité tchécoslovaque à qui il fournissait des renseignements contre des paiements substantiels, en espèces ou en nature.

« Ben Barka est souvent décrit comme un homme qui combattait les intérêts coloniaux et défendait le tiers-monde, mais les documents révèlent une image très différente : un homme qui jouait sur plusieurs cordes, qui en savait beaucoup et savait aussi que l’information était très précieuse dans le contexte de la guerre froide ; un opportuniste qui jouait à un jeu très dangereux », a déclaré au journal britannique Dr Jan Koura, professeur adjoint à l’Université Charles de Prague.

À lire : Disparition de Mehdi Ben Barka : 55 ans après, le mystère demeure entier

Selon celui qui a eu accès à l’intégralité du dossier Ben Barka dans les archives du StB, et à d’autres documents secrets nouvellement publiés, il n’y a aucun doute sur la connexion tchèque. « Tous les documents le confirment », a-t-il assuré. Les relations entre Ben Barka et le StB remontent à 1960. « Les espions de Prague espéraient que cet éminent leader de la lutte pour l’indépendance du Maroc et fondateur de son premier parti d’opposition socialiste fournirait des renseignements précieux, non seulement sur l’évolution politique du royaume, mais aussi sur la pensée des dirigeants arabes tels que le président égyptien, Gamal Abdel Nasser ».

À lire : Le Mossad derrière la mort de Mehdi Ben Barka (audio)

Ben Barka aurait réalisé une série d’opération de renseignements au profit du StB. Selon les documents consultés, il avait reçu, en septembre 1961, 1 000 francs français du StB pour produire des rapports sur le Maroc. L’ancien militant anticolonialiste a été envoyé en Irak pour obtenir des informations sur le coup d’État de février 1963 moyennant 250 livres. En Algérie, il a rencontré à plusieurs reprises le président Ahmed Ben Bella et a rendu compte de la situation dans ce nouvel État indépendant.

À lire : Documentaire : "Ben Barka, l’obsession", sur France 3 (vidéo)

Ces accusations ont suscité des réactions de la part de la famille de l’illustre disparu. « Les relations de mon père avec les États socialistes et autres étaient simplement celles que l’on pouvait attendre de toute personne profondément engagée dans la lutte mondiale contre l’impérialisme et l’exploitation coloniale à l’époque », a déclaré Bachir Ben Barka, son fils.

Tags : Mehdi Ben Barka - Espionnage

Aller plus loin

Accusations d’espionnage : de nouvelles révélations sur Mehdi Ben Barka

Suite au démenti de Bachir Ben Barka, fils de Mehdi Ben Barka, chef de file du mouvement tiers-mondiste, le chercheur tchèque Jan Koura, professeur adjoint à l’Université Charles...

Réaction de la famille de Mehdi Ben Barka suite aux accusations d’espionnage

Les accusations d’espionnage contre le militant anticolonialiste Mehdi Ben Barka, chef de file du mouvement tiers-mondiste ont fait réagir sa famille. L’ex-opposant marocain est...

Affaire Ben Barka : un mystère non résolu

Le mystère reste entier, 55 ans après l’enlèvement et l’assassinat de Mehdi Ben Barka, figure intellectuelle et politique du mouvement anticolonialiste, et opposant au roi Hassan...

Disparition de Mehdi Ben Barka : 55 ans après, le mystère demeure entier

29 octobre 1965, c’était la dernière fois qu’était vu Mehdi Ben Barka, à Paris. La France et le Maroc n’ont jamais expliqué les circonstances de l’enlèvement et de la disparition...

Nous vous recommandons

Le Maroc accepterait d’accueillir Hassan Iquioussen

La question de l’expulsion de l’imam Hassan Iquioussen de la France vers le Maroc continue d’être au cœur des échanges entre les deux pays. Mercredi, le ministre de l’Intérieur a assuré qu’il y a bon espoir que les autorités marocaines changent d’avis et...

Un MRE agresse sexuellement une fille sur un bateau Tanger-Sète

Un Marocain âgé de 52 ans, qui avait déjà fait en 2005, l’objet d’une procédure pour agression sexuelle à Alicante, vient d’être condamné à six mois de prison ferme avec maintien en détention. La victime est une mineure âgée de 13...

Maroc : les ravages du mariage sur reconnaissance de dette

Une forme de mariage peu médiatisée est en train de prendre de l’ampleur dans certaines régions du Maroc, selon une émission diffusée sur la chaîne Al Aoula. Il s’agit du mariage sur reconnaissance des...

Moulay Hafid Elalamy fond en larmes (vidéo)

Le ministre sortant, Moulay Hafid Elalamy, a fondu en larmes vendredi lors de la cérémonie de passation des pouvoirs entre lui et les nouveaux ministres en charge de l’Industrie et du Commerce, de l’Inclusion économique, de la transition énergétique, du...

Salah Abdeslam lâché par l’un de ses avocats

À quelques jours de l’ouverture du procès français sur l’attentat du 13 novembre à Paris, l’avocat belge Sven Mary “abandonne” son client Salah Abdeslam, 31 ans. La défense du Franco-marocain sera toutefois assurée par les avocats français Olivia Ronen et...

L’apport de la diaspora marocaine au coeur d’une rencontre à Rabat

La place et le rôle de la diaspora marocaine sont d’une grande importance dans le nouveau modèle de développement (NMD) du royaume. Le sujet qui préoccupe la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD) était au cœur d’une rencontre mercredi à...

Maroc : la date de l’Aïd Al Adha connue

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé samedi 10 juillet la date de célébration de l’Aïd Al Adha au Maroc.

Marrakech : les touristes irrités par la hausse vertigineuse des prix

À Marrakech, les prix s’envolent au grand désarroi des citoyens et même des touristes qui ne comprennent pas cette surenchère entretenue par des commerçants cupides et des prestataires qui gonflent à souhait le coût de leurs différents...

Sahara : changement de position de l’Espagne, et après ?

Le changement de position de l’Espagne sur le Sahara sonne certes la fin de la crise avec le Maroc, mais pas du conflit au Sahara, encore moins de la crise entre l’Algérie et le Maroc.

Nouveau maillot algérien : la polémique s’enfle sur la toile

Le nouveau maillot des footballeurs algériens créé par Adidas suscite une polémique houleuse entre les autorités algériennes et marocaines, mais aussi sur les réseaux sociaux. Le Maroc dénonce la reproduction sur le maillot des motifs « zellige », une «...