Réaction de la famille de Mehdi Ben Barka suite aux accusations d’espionnage

29 décembre 2021 - 22h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Les accusations d’espionnage contre le militant anticolonialiste Mehdi Ben Barka, chef de file du mouvement tiers-mondiste ont fait réagir sa famille. L’ex-opposant marocain est accusé d’avoir été un espion qui fournissait des renseignements aux services secrets tchécoslovaques, Státní Bezpečnost (StB) contre des paiements substantiels, en espèces ou en nature.

Dans un communiqué, Bachir, le fils de Mehdi Ben Barka a réagi à l’article de The Observer, l’édition dominicale du journal britannique The Guardian, intitulé « Le chef de l’opposition marocaine Mehdi Ben Barka était un espion, suggèrent les dossiers de la guerre froide ». « Comme les mauvaises herbes, la calomnie repousse continuellement. Depuis quelques années, les atteintes à la mémoire de Mehdi Ben Barka, l’un des leaders importants du Tiers-monde, symbole de la résistance au colonialisme et du combat contre le néo-colonialisme, le sionisme et l’impérialisme, se répandent de manière insidieuse. Elles passent par la désinformation, la calomnie, l’insinuation ou l’amalgame », dénonce-t-il.

À lire : Réaction de l’USFP suite aux troublantes révélations sur Mehdi Ben Barka

Il se désole du fait que The Observer ait repris une publication en date de novembre 2020, d’un universitaire tchèque Jan Koura, le 26 décembre dernier. « The Observer reprend quasi intégralement les thèses avancées par Jan Koura. Ces deux articles (celui de Jan Koura, en particulier) reproduisent de manière détaillée un article d’un journaliste tchèque, Petr Zidek, publié par l’hebdomadaire français l’Express en juillet 2007. Rien donc de nouveau sous le soleil de la calomnie », fait remarquer le fils de l’ancien opposant marocain. Selon les travaux de Jan Koura, des « dossiers précédemment classifiés de Prague montrent que Ben Barka avait non seulement une relation étroite avec le Státní Bezpečnost (StB), le service de renseignement tchécoslovaque redouté, mais qu’il en a reçu des paiements substantiels, à la fois en espèces et en nature ».

Bachir Barka fait une autre remarque : il soulève un problème de terminologie. « Du point de vue du StB — le seul présenté dans l’article de Jan Koura et repris par The Observer — Mehdi Ben Barka est présenté soit comme une source, soit comme un agent. La nuance est importante. On peut être une source involontaire sans toutefois devenir un agent. […] Aucun des documents consultés par Koura ne lève le doute. Dans le seul document relatif à son prétendu “recrutement”, en date de 1963, le prénom de Mehdi Ben Barka devient “Mohamed”".

À lire : Mehdi Ben Barka était-il un espion ?

La famille Ben Barka se dit « profondément choquée et indignée par ces ‘pseudo — révélations’ fabriquées volontairement à charge, sans aucun recul ni analyse des situations, du contexte historique et politique… L’objectif recherché est de porter atteinte à la mémoire de Mehdi Ben Barka, de dénaturer le sens de son action politique et de sa pensée, en faveur de la lutte des peuples contre le colonialisme, l’impérialisme et le sionisme, pour leur émancipation politique et sociale et pour la démocratie ». « Nous sommes surpris de la facilité avec laquelle certains peuvent accéder à des milliers de documents, alors que, depuis 56 ans, nous avons avec notre avocat Me Buttin, les pires difficultés à consulter ceux d’autres services de renseignement qui pourraient nous aider à connaître enfin la vérité sur le sort de Mehdi Ben Barka », ajoute-t-on.

Sujets associés : Espionnage - Mehdi Ben Barka

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Documentaire : "Ben Barka, l’obsession", sur France 3 (vidéo)

Un nouveau documentaire sur la mort de Mehdi Ben Barka et réalisé par les journalistes Olivier Boucreux et Joseph Tual, sera diffusé le 1er octobre prochain sur la chaîne France...

Réaction de l’USFP suite aux troublantes révélations sur Mehdi Ben Barka

Les troublantes révélations faites sur le militant anticolonialiste Mehdi Ben Barka, chef de file du mouvement tiers-mondiste et panafricaniste suscite des réactions de la part...

Mehdi Ben Barka était-il un espion ?

56 ans après son décès, de troublantes révélations ont été faites sur le militant anticolonialiste Mehdi Ben Barka, chef de file du mouvement tiers-mondiste, et plus célèbre opposant...

Accusations d’espionnage : de nouvelles révélations sur Mehdi Ben Barka

Suite au démenti de Bachir Ben Barka, fils de Mehdi Ben Barka, chef de file du mouvement tiers-mondiste, le chercheur tchèque Jan Koura, professeur adjoint à l’Université Charles...

Nous vous recommandons

Espionnage

Emmanuel Macron utilisera-t-il un nouveau téléphone sécurisé à cause du Maroc ?

Un nouveau téléphone ultra-sécurisé devrait être mis à disposition du président de la République française, Emmanuel Macron, après les accusations d’espionnage contre le Maroc. Les services de l’État sont à pied...

Pegasus : un ancien patron du renseignement français prend la défense du Maroc

Bernard Squarcini, ancien directeur du renseignement intérieur français affirme que « le Maroc n’a aucun intérêt à faire espionner Emmanuel Macron » à l’aide du logiciel israélien Pegagus. Il compte sur l’enquête judiciaire technique et internationale qui sera...

Qatar : les supporters marocains obligés d’installer des espions sur leurs smartphones

Les Marocains qui se rendront au Qatar pour soutenir les Lions de l’Atlas à la Coupe du monde qui démarre ce 20 novembre, devront installer sur leurs smartphones l’application officielle de l’événement, Hayya, et l’application de suivi Covis, Ehteraz. Ces...

Affaire Pegasus : Bourita et Laftit convoqués au parlement

Alors que le Maroc a ouvert une enquête judiciaire sur les accusations d’espionnage et porté plainte à Paris, le Parti authenticité et modernité (PAM) a convoqué deux ministres devant le Parlement.

Pegasus : l’Espagne va-t-elle accuser le Maroc devant la commission d’enquête de l’UE ?

Le gouvernement espagnol va plancher dans deux semaines devant la commission d’enquête du parlement européen qui cherche à découvrir le responsable du piratage du téléphone portable du président Pedro Sanchez à l’aide de Pegasus. Le Maroc était accusé d’être...

Mehdi Ben Barka

Un ancien juge d’instruction accuse le Maroc d’être derrière ses ennuis judiciaires

Patrick Ramaël, ancien juge d’instruction dans l’affaire Mehdi Ben Barka, le chef de file du mouvement tiers-mondiste, et plus célèbre opposant aux rois Mohammed V et Hassan II, disparu dans des circonstances mystérieuses en France, est poursuivi devant la...

Mehdi Ben Barka était-il un espion ?

56 ans après son décès, de troublantes révélations ont été faites sur le militant anticolonialiste Mehdi Ben Barka, chef de file du mouvement tiers-mondiste, et plus célèbre opposant aux rois Mohammed V et Hassan...

Réaction de la famille de Mehdi Ben Barka suite aux accusations d’espionnage

Les accusations d’espionnage contre le militant anticolonialiste Mehdi Ben Barka, chef de file du mouvement tiers-mondiste ont fait réagir sa famille. L’ex-opposant marocain est accusé d’avoir été un espion qui fournissait des renseignements aux services...

Réaction de l’USFP suite aux troublantes révélations sur Mehdi Ben Barka

Les troublantes révélations faites sur le militant anticolonialiste Mehdi Ben Barka, chef de file du mouvement tiers-mondiste et panafricaniste suscite des réactions de la part de l’Union socialiste des forces populaires (USFP). De nouvelles archives...

Disparition de Mehdi Ben Barka : 55 ans après, le mystère demeure entier

29 octobre 1965, c’était la dernière fois qu’était vu Mehdi Ben Barka, à Paris. La France et le Maroc n’ont jamais expliqué les circonstances de l’enlèvement et de la disparition du principal opposant d’Hassan II, dont le centenaire de naissance et en...