Recherche

Melilla : des familles marocaines ont eu de grosses factures ...

© Copyright : DR

3 juillet 2019 - 21h10 - Société

Des familles marocaines à Nador ont été convoquées par les autorités de l’enclave espagnole, Melilla, afin de se présenter d’urgence à la direction de l’Hôpital Comarcal pour s’acquitter des redevances liées aux soins gynécologiques.

Le courrier, parvenu aux familles marocaines, à Nador, par une lettre recommandée, ne détaillait pas le motif des convocations. Selon un avocat à Melilla celles-ci concernent le recouvrement de dettes publiques, en particulier, celles en relation avec les opérations d’accouchement et les soins gynécologiques administrés antérieurement aux femmes originaires de Nador.

L’avocat ajoute que la décision n’a pas une base légale et est frauduleuse, puisque les femmes marocaines concernées n’avaient pas signé un engagement ni une reconnaissance de dette. Elle n’ont, en outre, pas été avisées des frais liés aux services médicaux.

Par ailleurs, le Consulat d’Espagne à Nador a exigé des familles marocaines de s’acquitter de leurs dettes publiques auprès de l’Hôpital Comarcal, avant de pouvoir retirer leur passeport. Ces dettes, selon l’avis des familles, varient entre 1.000 et 3.000 euros, en plus de frais supplémentaires. Pour celles-ci, ces montants sont trop élevés et, surtout, injustifiables, même s’il s’agit d’actes de césarienne.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact