Les excuses de Meryame Kitir à ceux qu’elle aurait pu « blesser involontairement »

19 décembre 2022 - 12h20 - Belgique - Ecrit par : G.A

Après deux mois de silence, Meryame Kitir, ancienne ministre belge de la Coopération, s’est adressée dimanche à ses collègues et autres avec lesquels elle a collaboré durant son mandat au sein du gouvernement belge.

« J’ai beaucoup mûri et je mûris encore dans la façon de diriger. Je présente mes excuses si j’ai blessé des personnes involontairement », a écrit la socialiste sur Facebook. Meryame Kitir a également reconnu que c’est « en essayant et en se trompant » qu’elle a pu cerner les exigences du monde diplomatique. D’origine marocaine, elle s’est souvent heurtée aux insultes racistes et islamophobes, rapporte 7sur7.

À lire :Le dérapage raciste d’un député belge : « Retourne au Maroc si tu n’es pas contente ! »

Les excuses publiques de la députée interviennent deux mois après qu’elle a renoncé à son poste ministériel pour des raisons liées à sa « santé mentale ». Au cours de son mandat, Meryame Kitir aurait eu des problèmes au sein de son cabinet entraînant l’ouverture d’une enquête psychosociale auprès de ses collaborateurs.

À lire : Meryame Kitir, l’ex-ouvrière Ford d’origine marocaine, entre au gouvernement belge

Selon les résultats de cette enquête, il était impossible dans les circonstances de l’époque de « rétablir les relations de travail ». L’actuelle ministre de la coopération est Caroline Gennez. Quant à Kitir, elle reprendra son poste à la Chambre des représentants en Belgique.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Facebook - Meryame Kitir - MRE

Aller plus loin

Le dérapage raciste d’un député belge : « Retourne au Maroc si tu n’es pas contente ! »

Du racisme en plein parlement belge. La députée d’origine marocaine Meryame Kitir a eu à subir une remarque raciste de la part d’un autre député qui lui a conseillé de «...

Critiquée, Meryame Kitir se tond elle-même les cheveux (video)

Meryame Kitir, ministre fédérale belge de la Coopération au développement, était présente lors d’une émission télévisée sur Canvas, où elle était venue parler de la vaccination...

Meryame Kitir, l’ex-ouvrière Ford d’origine marocaine, entre au gouvernement belge

Meryame Kitir, c’est le nom de la ministre de la Coopération au développement et en charge des Grandes villes dans le gouvernement d’Alexander De Croo. Née de parents marocains...

Le député belge « raciste » présente ses excuses à la députée d’origine marocaine

Les excuses suffiront-elles à corriger l’offense ? Le député flamand qui avait publiquement demandé à une députée d’origine marocaine de « retourner au Maroc » a présenté hier...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Marocains du monde ont transféré 110 milliards de dirhams en 2022 (+16,5%)

Les transferts d’argent effectués par les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont connu une augmentation significative en 2022, selon les données publiées par l’Office des Changes.

Africa Morocco Link (AML) s’offre un nouveau bateau

L’Africa Morocco Link (AML) aurait acquis pour 2,4 millions d’euros le navire marocain « Boraq » appartenant au groupe maritime grec Attica Group, lors de la vente aux enchères qui s’est déroulée le 27 juin au siège de l’Autorité portuaire de la baie...

Du changement pour les voitures des MRE à leur arrivée à la douane

Les Marocains résidant à l’étranger devront se soumettre à un nouveau document émis par l’administration des douanes et qui concerne la circulation des véhicules immatriculés à l’étranger.

Maroc : les duty free font leur révolution

Du changement en vue pour les magasins de vente sous douane, communément appelés « Duty free shops ». L’Administration des douanes et impôts indirects (ADII) et l’Office des changes ont fixé de nouvelles règles relatives à leur gestion et fonctionnement.

Accord fiscal Maroc-OCDE : Le gouvernement rassure les MRE

Le porte-parole du gouvernement marocain, Mustapha Baïtas, a voulu rassurer les Marocains résidant à l’étranger (MRE) au sujet de l’échange automatique d’informations financières et fiscales, signé par le royaume avec l’OCDE à Paris le 25 juin 2019.

Marhaba 2023 : Le Maroc accueille 1,2 million de MRE, en hausse de 21%

Quelque 1,2 million de Marocains résidant à l’étranger (MRE) et de 280 000 véhicules sont entrés au Maroc dans le cadre de l’opération de l’opération Marhaba 2023, selon le ministère du Transport et de la logistique.

Le MRE a-t-il le droit de vendre sa voiture au Maroc ?

Le Marocain résidant à l’étranger (MRE) a tout à fait le droit de vendre son véhicule lors de ses vacances au Maroc. Nous parlons, ici, de la période de l’admission temporaire de 6 mois, autorisée par les services de la Douane. Deux situations se...

Les joueurs binationaux, une fierté et une force pour le Maroc

Le Maroc doit en grande partie son parcours historique à la coupe du monde au Qatar à ses joueurs binationaux comme Achraf Hakimi, Hakim Ziyech, Sofyan Amrabat, Noussair Mazraoui, Abdessamad Ezzalzouli, Bilal El Khannouss, Sofiane Boufal, etc., qui ont...

Un milliardaire marocain a de grandes ambitions en Afrique

Le milliardaire américain d’origine marocaine Marc Lasry, président directeur général d’Avenue Capital Group, investit depuis une dizaine d’années dans le domaine du sport. Après avoir été copropriétaire de l’équipe de basketball des Milwaukee Bucks de...

Marhaba 2023 : le grand retour des MRE

Cette année, l’opération Marhaba 2023 dédiée à l’accueil des Marocains résidant à l’étranger coïncide avec l’Aïd Al Adha, donnant encore plus de sens aux retrouvailles. En tout, quelques 3 millions de MRE devraient rentrer au Maroc cet été.