A 17 ans, elle est soupçonnée d’avoir tué Anouar

8 novembre 2022 - 11h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Se basant sur les informations fournies par les services de la Direction générale de surveillance du territoire (DGST), le service préfectoral de la police judiciaire de la ville de Tanger en coordination avec celle de Tétouan a réussi à arrêter lundi la meurtrière présumée d’Anouar, l’étudiant de 20 ans, retrouvé mort dans son appartement dans le quartier Mesnana.

La meurtrière présumée d’Anouar Othmani, étudiant en 4ᵉ année à la Faculté des sciences et technologies de Tanger est une jeune fille âgée de 17 ans. Elle est soupçonnée de coups et blessures à l’aide d’une arme blanche ayant entraîné la mort. Son présumé complice, un membre de sa famille a, lui aussi, été interpellé puis placé en garde à vue. Il est soupçonné de non-dénonciation d’un crime et de dissimulation de l’arme du crime.

À lire :« Justice pour Anouar », étudiant retrouvé mort à Tanger

Samedi, Anouar Othmani a été retrouvé mort par sa mère qui est venue lui rendre visite dans son appartement situé près de la zone universitaire de la ville. Alertés, les services de sécurité sont arrivés sur les lieux, où ils ont retrouvé Anouar Othmani mort dans son propre appartement situé au quartier de Mesasna. Sa mort a créé l’émoi dans toute la ville et sur Internet. Sur la toile, les internautes marocains ont réclamé justice pour la famille de la victime.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tanger - Etudiants - Homicide - Direction générale de la surveillance du territoire (DGST)

Aller plus loin

Etudiant tué à Tanger : voici comment la police a retrouvé la meurtrière

L’enquête sur le jeune étudiant retrouvé mort début novembre à son domicile à Tanger, suit son cours. La principale suspecte a été identifiée. Voici comment.

La meurtrière présumée d’Anouar passe aux aveux

La fille mineure, meurtrière présumée d’Anouar, l’étudiant de 20 ans, retrouvé mort dans son appartement dans le quartier Mesnana à Tanger, a reconnu avoir tué le jeune homme....

Mort mystérieuse d’un étudiant à Tanger

Un étudiant a été retrouvé mort par ses proches dans son appartement situé près de la zone universitaire de Tanger au Maroc. La police a ouvert une enquête pour déterminer les...

« Justice pour Anouar », étudiant retrouvé mort à Tanger

Tanger est sous le choc après la mort d’Anouar, jeune étudiant connu sur TikTok. Son corps sans vie a été retrouvé dans son appartement. Des Marocains réclament justice pour la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Coup de filet au Maroc contre une cellule terroriste planifiant des attaques

Cinq individus, âgés entre 22 et 46 ans, soupçonnés d’appartenir à l’organisation terroriste Daesh et de préparer des attentats contre des installations vitales et des institutions sécuritaires, ont été arrêtés par les forces de sécurité marocaines.

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Maroc : la DGSN fait un cadeau à des policiers

Fidèle à sa tradition, Abdellatif Hammouchi, directeur général du pôle DGSN-DGST, octroie un soutien financier d’exception aux policiers et employés confrontés à des traitements médicaux coûteux pour des affections graves.