Etudiant tué à Tanger : voici comment la police a retrouvé la meurtrière

23 novembre 2022 - 18h10 - Maroc - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

L’enquête sur le jeune étudiant retrouvé mort début novembre à son domicile à Tanger, suit son cours. La principale suspecte a été identifiée. Voici comment.

Au début de l’enquête, les services de police chargés de l’affaire ont commencé par identifier des proches et amis du jeune étudiant qui avaient l’habitude de lui rendre visite. Ils ont ensuite interrogé les concierges de l’immeuble puis demandé à visionner les vidéos des caméras de surveillance du bâtiment qui se sont avérées être en panne, rapporte Al Akhbar, précisant que toutes ces tentatives des enquêteurs se sont révélées infructueuses.

À lire : La meurtrière présumée d’Anouar passe aux aveux

Les agents ont décidé d’analyser la liste des appels téléphoniques reçus par le jeune étudiant le jour du meurtre, après avoir constaté la disparition, dans son appartement, de son téléphone et de son ordinateur. C’est ainsi qu’ils ont découvert que la victime a reçu un appel anonyme sur WhatsApp avant son décès. Cette piste les conduit chez un serveur de café habitant la ville de Martil qui, interrogé, a nié tout lien avec l’affaire, identifiant par la suite la principale accusée, une jeune fille de 17 ans, sur la photo de profil du numéro anonyme.

À lire : Du nouveau dans l’enquête sur l’étudiant retrouvé mort à Tanger

Les enquêteurs ont interpelé la jeune fille qui a avoué le meurtre après avoir subi un interrogatoire. Elle aurait fait la connaissance de l’étudiant sur les réseaux sociaux et ce dernier a décidé de la rencontrer physiquement, lui donnant rendez-vous dans son appartement. Selon la version de l’accusée, le jeune homme aurait tenté d’abuser d’elle pendant qu’ils préparaient le déjeuner ensemble. C’est alors qu’elle l’aurait poignardé avec un couteau pour se défendre, avant de prendre la fuite, emportant avec elle le téléphone et l’ordinateur de la victime.

Le serveur, proche de l’accusée, s’est ensuite rendu dans l’appartement pour faire disparaître l’arme du crime qui a fini par être retrouvée après les aveux. L’enquête se poursuit pour élucider ce meurtre.

Sujets associés : Enquête - Etudiants - Tanger - Décès

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

La meurtrière présumée d’Anouar passe aux aveux

La fille mineure, meurtrière présumée d’Anouar, l’étudiant de 20 ans, retrouvé mort dans son appartement dans le quartier Mesnana à Tanger, a reconnu avoir tué le jeune homme....

A 17 ans, elle est soupçonnée d’avoir tué Anouar

Se basant sur les informations fournies par les services de la Direction générale de surveillance du territoire (DGST), le service préfectoral de la police judiciaire de la ville...

Du nouveau dans l’enquête sur l’étudiant retrouvé mort à Tanger

Le juge d’instruction près la Cour d’appel a convoqué l’ensemble des témoins qui étaient proches de l’étudiant de 20 ans, retrouvé mort dans son appartement dans le quartier Mesnana à...

Mort mystérieuse d’un étudiant à Tanger

Un étudiant a été retrouvé mort par ses proches dans son appartement situé près de la zone universitaire de Tanger au Maroc. La police a ouvert une enquête pour déterminer les...

Nous vous recommandons

Enquête

Immobilier au Maroc : bilan global mitigé, tendance en hausse à Marrakech

Le marché global marocain de l’immobilier présente une courbe variable selon les villes au premier trimestre de l’année 2021. Avec une légère hausse des transactions, Marrakech sort peu à peu la tête de...

Belgique : l’agression islamophobe de Lierneux était une blague

L’agression islamophobe à Lierneux, en Belgique, en août dernier était un canular. C’est ce que révèle l’enquête menée sur cette affaire. Pas d’infraction, pas de poursuites judiciaires.

La crise sanitaire a contribué à la dégradation du modèle social au Maroc

Le modèle social marocain n’est plus le même depuis le nouveau coronavirus. En moins de cinq mois, l’opinion publique marocaine est passée de l’approbation quasi absolue à la condamnation presque absolue, envers la stratégie de lutte contre le...

Inezgane : fraude au vaccin anti-Covid-19

Poussés par la crainte de la contamination au coronavirus, certains Marocains préfèrent frauder pour se faire vacciner sans être éligibles. Non encore prioritaire, une femme a bénéficié de la dose de sa mère en se faisant passer pour elle à Dchira El Jihadia,...

Covid-19 : 71% des entreprises marocaines appréhendent un reconfinement

Plusieurs entreprises au Maroc craignent que les cas de contamination qui se multiplient, ne signent le retour du confinement. Une situation qui pourrait compromettre la reprise timide des activités.

Etudiants

Un lycéen tué pour un téléphone portable

Le drame a eu lieu lundi en milieu de journée. Un lycéen, âgé de 16 ans, a été mortellement poignardé, alors qu’il se dirigeait vers une station de tramway à Casablanca.

Kalilou Sylla ou la fierté d’un jeune imam français formé au Maroc

Kalilou Sylla, 25 ans, nouvel imam de la Grande mosquée de Strasbourg est l’un des étudiants français formés dans une école de théologie au Maroc. Itinéraire d’un jeune chanceux.

Le beau geste d’un restaurateur marocain envers les étudiants en difficulté

Brahim Bourkia, gérant du restaurant l’Étoile de Fès de Mantes-la-Jolie (Yvelines) offre gratuitement des repas aux étudiants dans le besoin en ces temps de Covid-19.

Voici pourquoi les étudiants marocains préfèrent le Canada

Les étudiants marocains sont plus intéressés par les études au Canada, en raison des conditions de vie meilleures et à la qualité de l’éducation.

Impossible retour au pays des étudiants marocains en France

De nombreux étudiants marocains à Cherbourg se retrouvent dans l’impossibilité de rentrer au Maroc. En cause : la crise sanitaire liée au coronavirus.

Tanger

Des MRE atteints de coronavirus arrivent à Tanger-Med

Des personnes ont été testées positives parmi 559 passagers de nationalités marocaine, française, belge, à bord d’un navire en provenance de Gênes (Italie) avec comme destination le port de Tanger Med. Le navire a été immobilisé pendant des heures au large...

Maroc : une femme percutée mortellement par son mari

Un nouveau feminicide s’est produit dimanche dans le centre-ville de Tanger. Un trentenaire a percuté mortellement et à plusieurs reprises son épouse avant de se livrer à la police.

Arrestation du meurtrier présumé d’un gendarme à Tanger

Un jeune homme soupçonné d’avoir mortellement agressé à l’arme blanche un gendarme à Tanger a été interpellé cette semaine par les éléments de la brigade nationale de police judiciaire. Âgé d’une vingtaine d’années, le suspect serait l’auteur principal du...

Le groupe turc Martur Fompack se renforce au Maroc

Le groupe turc Martur Fompack, reconnu dans la fabrication de sièges pour automobile au niveau international, va inaugurer l’extension de son usine à Tanger, sur une superficie additionnelle de 3 500...

Jacques Bouthier visé par de nouvelles plaintes au Maroc

Quatre Marocaines ont déposé plainte auprès du procureur général à Tanger contre l’ex-PDG du groupe de courtage en assurances Assu 2000 (rebaptisé Vilavi), Jacques Bouthier, incarcéré en France pour « viols sur mineure ». Elles l’accusent de « traite d’êtres...

Décès

Grave accident à Safi : 24 blessés et une femme enceinte décédée

Un tragique accident s’est déroulé, vendredi 26 juin au nord de Safi. Ce renversement d’un véhicule de transport a coûté la vie à une femme enceinte et occasionné 24 blessés, dont un seul grave.

Un boucher assassiné à Marrakech

Un boucher a été enlevé et assassiné à Marrakech. Ses présumés agresseurs lui reprochent d’avoir pris contact avec une autre bande criminelle de la région.

Emoi à Ceuta après le décès du Covid-19 de Jamila

Jamila Mohamed Abdeselam, 45 ans, est décédée dimanche du Covid-19, après une vingtaine de jours d’hospitalisation à l’hôpital universitaire de Ceuta. Sa famille pleure le départ d’une femme courageuse et « affable, qui ne méritait pas de mourir si tôt...

Macabre découverte à Fès

Le corps sans vie d’un sexagénaire a été découvert dans un sac en plastique dans la zone de Ben Debbab, à Fès, le 9 janvier dernier. Le procureur du roi près la cour d’appel de la ville a ordonné son...

Triple homicide à Settat

Nouveau drame à Settat. Un individu a été placé en garde à vue pour avoir commis un triple meurtre avec son fusil de chasse à Nkhila (province de Settat).