Près d’un millier de mineurs migrants toujours à l’abandon à Ceuta

25 mai 2021 - 14h20 - Espagne - Ecrit par : A.T

La situation est toujours tendue à Sebta. Quelques jours après l’arrivée massive de migrants, environ un millier d’entre eux, principalement des mineurs et d’adolescents se trouvent toujours dans les rues. Les autorités locales étudient leur situation au cas par cas tandis que le gouvernement a demandé de l’aide aux régions autonomes pour éviter que la situation humanitaire ne s’aggrave.

Quel sort pour les mineurs migrants à Ceuta ? C’est le gros dilemme dans lequel se retrouvent les autorités espagnoles. D’environ un millier, selon le ministère espagnol de l’intérieur, ils errent dans les rues ou sont hébergés dans des centres gérés par des autorités locales.
Des responsables gouvernementaux avaient estimé que parmi les migrants arrivés, environ 1500 avaient moins de 18 ans, mais María Isabel Deu a assuré que la municipalité ne pouvait confirmer ce chiffre.

Vendredi, 438 enfants et adolescents étaient enregistrés dans deux centres municipaux, où ils étaient hébergés et nourris après avoir été testés pour le Covid-19, et un troisième centre était en voie d’aménagement, a indiqué la responsable. Mais beaucoup d’autres, sans doute des centaines, déambulaient dans les rues, dormant à la belle étoile dans des parcs ou sur des bancs. La quasi-totalité n’ont pas d’argent et ne parlent pas un mot d’espagnol.

Certains sont venus seuls, alors que d’autres ont franchi la frontière avec des amis ou des frères plus âgés. La quasi-totalité est constituée des garçons, des adolescents ou des jeunes gens ayant une vingtaine d’années. Parfois, le désespoir l’emporte. Un jeune migrant, dont l’âge n’est pas connu, a ainsi tenté vendredi de se pendre avec un câble métallique sur la promenade de Ceuta. Il a été ranimé d’extrême justesse par la police, alertée par un passant.

Pour leur part, les autorités de cette petite ville de 84 000 habitants ont appelé les 17 régions du pays à faire preuve de solidarité. « On n’y arrive pas, il y a trop d’enfants », avait lancé dans la semaine un autre membre du gouvernement local, Carlos Rontomé Romero. « Nous sommes la frontière, nous sommes la digue, mais nos capacités sont limitées. Nous sommes une petite ville de 19 km carrés », c’est très difficile « d’absorber toutes ces personnes », déclarait-il dans une interview à la radio nationale espagnole. Depuis, 200 mineurs non accompagnés qui se trouvaient déjà hébergés à Ceuta ont été répartis dans diverses régions d’Espagne afin de faire de la place pour les nouveaux arrivants.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Ceuta (Sebta)

Aller plus loin

Des mineurs marocains dans une situation déplorable à Ceuta

Des mineurs marocains qui se trouvent toujours dans l’enclave espagnole de Ceuta subissent des traitements inhumains. Ils sont victimes de racisme et d’agressions en tout genre.

L’Espagne aménage 250 centres pour accueillir les mineurs migrants

Devant le flot des migrants, surtout mineurs qui sont arrivés à Sebta entre lundi et mardi, l’Espagne a ouvert en Andalousie, 250 centres d’accueil, afin de les loger. De...

L’Unicef félicite le Maroc pour son engagement à réintégrer les mineurs

Le Fonds des Nations-Unies pour l’enfance (UNICEF) s’est félicité, vendredi, de la décision du Maroc de régler définitivement la question des mineurs non accompagnés en Europe.

Migrants mineurs : 92 % de leurs familles leur préfèrent l’Espagne au Maroc

Plus d’un millier de mineurs marocains non accompagnés sont arrivés à Sebta entre le 17 et le 18 mai, déclenchant une crise migratoire inédite. Malgré la prise en charge de 1...

Ces articles devraient vous intéresser :