Recherche

Les producteurs d’avocat marocain répondent « aux mensonges » des Espagnols

© Copyright : DR

17 juin 2021 - 22h30 - Economie - Par: J.K

L’Association marocaine des producteurs d’avocat « MAVA » s’élève contre la campagne de dénigrement que mènent les agriculteurs espagnols contre l’avocat marocain, très prisé sur le marché communautaire européen. Ce mercredi, elle a reçu le soutien de la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural (COMADER), qui a balayé toutes les accusations des agriculteurs espagnols.

La COMADER a réaffirmé son accompagnement indéfectible à l’Association marocaine des producteurs d’avocat « MAVA » qui a démenti et apporté des explications aux accusations non fondées de l’association des agriculteurs de Valence « AVA-ASAJA ». Celle-ci, fait part la COMADER dans un communiqué, critiquait l’avocat marocain, très estimé sur le marché communautaire européen, soit 90 % des exportations, en raison de sa qualité.

La filière de l’avocat est aujourd’hui une opportunité pour la création d’emplois et pour les investissements nationaux et internationaux, et le royaume réunit toutes les conditions requises pour son développement, avec la jeunesse des vergers qui lui apporte une protection naturelle et biologique. De plus, la filière est sur la bonne voie pour la certification à l’international, afin d’améliorer les standards de qualité, depuis les vergers jusqu’aux usines de conditionnement.

La filière, par ailleurs, est soutenue par des structures étatiques de contrôle et de régulation dont Morocco Foodex et l’ONSSA qui effectuent proactivement des milliers d’analyses sur l’ensemble du territoire pour assurer la sécurité des exportations du pays chaque année. De même, la généralisation de la couverture sociale surtout dans les milieux ruraux, pousse les agriculteurs à mieux s’organiser afin de réunir les critères sociaux inhérents à leur activité.

Autant d’explications, indique la Morocco Avocado Association « MAVA », qui montrent que les allégations de l’AVA-ASAJA, à travers la récente déclaration de son président, Cristobal Aguado sur la supposée présence de produits phytosanitaires non-autorisés sur les avocats marocains, sont mensongères et diffamatoires. D’ailleurs, l’usage chlorpyrifos est strictement interdit et contrôlé au Maroc depuis octobre 2020, conformément aux normes internationales et aux dernières mises à jour, a souligné la même source. Ces fausses accusations montrent ainsi, la peur de certains agriculteurs espagnols devant le développement rapide de la filière de l’avocat au Maroc.

Mots clés: Espagne , Menaces , Exportations , Office national de sécurité sanitaire et des produits alimentaires (ONSSA)

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact