Mort d’Aurélie Didi : le suspect en fuite au Maroc condamné

15 novembre 2020 - 08h20 - France - Ecrit par : S.A

Le tribunal de Soissons a condamné, jeudi, le Marocain soupçonné de la mort d’Aurélie Didi à cinq ans de prison et une amende de 7000 euros. Il dispose de 10 jours pour faire appel.

Le corps de la jeune femme, âgée de 20 ans, est retrouvé dans une voiture, le 27 août 2012, dans la Marne, près de Château-Thierry. L’autopsie révèle qu’Aurélie est morte par noyade mais le rapport du médecin légiste évoque également la présence d’hématomes sur l’abdomen, de dents cassées et de plusieurs fractures. Omar Kadiri qui conduisait la voiture était la dernière personne à avoir vu la Castelthéodoricienne vivante. Il sera interpellé puis mis en examen. Lors des auditions, il donne plusieurs versions des faits. Placé en détention provisoire, il sera libéré sous contrôle judiciaire.

En 2017, Omar est reconnu coupable d’autres infractions. Il est de nouveau incarcéré. Profitant d’une permission de sortie, il s’évade. Le 22 octobre dernier, la police le retrouve. L’homme retourne en prison. Il est désormais poursuivi pour homicide involontaire et non-assistance à personne en danger.

Jeudi, le procès du suspect s’est ouvert devant le tribunal correctionnel de Soissons. À la barre, il raconte s’être enfui au Maroc au lendemain de son évasion, et avoir vécu comme un indigent pendant trois ans, rapporte Franceinfo. Cette situation devenant intenable pour lui, il prend la décision de faire face à la justice. Début octobre, il contacte la police française. À son arrivée à l’aéroport d’Orly en fin de mois, il est menotté puis placé en détention provisoire.

Lors de cette comparution, il maintient sa version des faits. Il explique avoir effectué un dérapage en utilisant le frein à main mais la voiture s’est glissée dans la Marne. L’accusé assure avoir fait cette manœuvre juste pour «  faire rire  » Aurélie. «  J’ai essayé de lui porter secours, se défend-il, j’ai plongé. J’ai essayé de la sortir, mais je n’ai pas réussi. […] Elle est morte à cause de moi. Je mérite d’être puni pour ce que j’ai fait  ».

Les parents de la jeune fille ne croient pas à cette histoire. «  Ce sont des balivernes  », s’emporte le père d’Aurélie. Sa mère enchaîne : «  Je ne vous pardonnerai jamais  ». Le procureur a réclamé 6 ans sans aménagement de peine contre Omar mais le tribunal l’a finalement condamné à 5 ans de prison et à une amende de 7000 euros.

Sujets associés : France - Prison - Amende

Aller plus loin

Un trafiquant de drogue algérien en fuite au Maroc

La cour de justice de Bouira a condamné jeudi, quatre personnes, membres d’un réseau international de trafic de drogue, à des peines allant de 3 ans de prison ferme à la...

Un Turc en fuite interpellé au Maroc

La police marocaine a arrêté à Casablanca un Turc qui fait l’objet d’un avis de recherche international pour appartenance à un gang criminel spécialisé dans les rapts,...

France : lourde peine requise contre le trafiquant en fuite au Maroc

Le substitut du procureur de la République de Nîmes a requis, mardi 10 novembre, jusqu’à 15 ans de prison et émis un mandat d’arrêt contre un Nîmois en fuite au Maroc. Cet homme...

Amar Saâdani en fuite au Maroc ?

Craignant des ennuis judiciaires, notamment une probable extradition vers l’Algérie, Amar Saâdani, ancien secrétaire général du FLN, également président de l’Assemblée populaire...

Ces articles devraient vous intéresser :