France : lourde peine requise contre le trafiquant en fuite au Maroc

11 novembre 2020 - 18h30 - France - Ecrit par : S.A

Le substitut du procureur de la République de Nîmes a requis, mardi 10 novembre, jusqu’à 15 ans de prison et émis un mandat d’arrêt contre un Nîmois en fuite au Maroc. Cet homme serait à la tête d’un important réseau de trafic de stupéfiants.

En juin 2019, la Section de recherches de Nîmes en coordination avec le GIGN avait interpellé une équipe sur l’A9 lors d’un go-fast. Plus de 100 kilos de cannabis avaient été saisis.

Le parquet a réclamé des peines allant de 4 ans à 15 ans de prison pour l’homme en fuite et la détention pour la plupart des huit prévenus, rapporte Objectif gard. La défense a commencé à présenter sa plaidoirie devant le tribunal correctionnel.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Drogues - Prison - Nîmes - Trafic

Aller plus loin

France : un MRE en prison pour trafic de drogue

Le groupe stupéfiants du commissariat de police d’Annemasse en coordination avec son homologue de l’antenne de la police judiciaire d’Annecy ont interpellé deux trafiquants de...

Amar Saâdani en fuite au Maroc ?

Craignant des ennuis judiciaires, notamment une probable extradition vers l’Algérie, Amar Saâdani, ancien secrétaire général du FLN, également président de l’Assemblée populaire...

Mort d’Aurélie Didi : le suspect en fuite au Maroc condamné

Le tribunal de Soissons a condamné, jeudi, le Marocain soupçonné de la mort d’Aurélie Didi à cinq ans de prison et une amende de 7000 euros. Il dispose de 10 jours pour faire...

Drogue : traque des go-fast entre le Maroc et l’Espagne (vidéo)

Dans le détroit de Gibraltar, la police traque les trafiquants de drogues qui tentent de pénétrer la frontière Sud de l’Europe, entre le Maroc et l’Espagne. En tout, près de 80...

Ces articles devraient vous intéresser :

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...