Recherche

Amar Saâdani en fuite au Maroc ?

© Copyright : DR

3 avril 2021 - 19h20 - Société - Par: S.A

Craignant des ennuis judiciaires, notamment une probable extradition vers l’Algérie, Amar Saâdani, ancien secrétaire général du FLN, également président de l’Assemblée populaire nationale (APN) s’est réfugié au Maroc, après avoir quitté précipitamment le Portugal. Depuis quelques années, il n’est plus rentré dans son pays, l’Algérie.

Amar Saâdani est dans le viseur de la justice algérienne depuis 2018, fait savoir le journal Le Soir d’Algérie. Il avait été convoqué devant le tribunal de Chéraga deux fois de suite pour des affaires de détournement de foncier sans se présenter. L’année suivante, il s’était installé à Neuilly-sur-Seine, en France, où il possède plusieurs appartements. Il serait inquiété par le fisc, et avait donc choisi de s’envoler pour le Portugal où il est propriétaire d’un appartement de luxe.

Depuis le Portugal, Amar Saâdani apprend l’arrestation de l’ancien PDG de la Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour aux Émirats arabes unis et perd sa sérénité. Redoutant une probable extradition vers l’Algérie, il décide de se réfugier au Maroc après avoir reçu des propositions de personnes proches des autorités marocaines. Celles-ci auraient bénéficié des services de l’ancien haut responsable algérien.

Amar Saâdani fait partie des défenseurs de la marocanité du Sahara. « Je considère, d’un point de vue historique, que le Sahara est marocain et rien d’autre. Il a été enlevé au Maroc au congrès de Berlin, je pense que l’Algérie a versé pendant cinquante ans des sommes faramineuses à ce qui est appelé le Polisario, et cette organisation n’a rien fait et n’est pas parvenue à sortir de l’impasse », avait déclaré dans une interview en 2019.

Mots clés: Droits et Justice , Portugal , Algérie , Extradition

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact