Décès d’Imane Fadil : Souad Sbai accuse l’ambassadeur du Maroc

3 avril 2019 - 14h30 - Monde - Ecrit par : Bladi.net

Dans une émission télévisée italienne, Souad Sbai, journaliste et ancienne députée italienne, revient à la charge. Elle accuse publiquement l’ambassadeur du Maroc en Italie, Hassan Abouyoub, d’être impliqué dans le décès dans des circonstances étranges d’Imane Fadil, ex-mannequin marocain et l’un des principaux témoins dans l’affaire du Rubygate contre Silvio Berlusconi.

Souad Sbai pointe du doigt le silence, pour elle parlant et même en disant long, de Hassan Abouyoub en affirmant sur la chaîne italienne La7, et plus précisément dans l’émission « Non è l’Arena » : « Trente jours après la mort d’Imane Fadil, le silence de l’ambassadeur est anormal. Pourquoi, alors qu’il sait qu’un citoyen de son pays est mort, il ne décroche pas son téléphone ? Je ne comprends pas ». C’était ce 31 mars.

Cette dernière d’ailleurs indique qu’elle n’accuse ni l’ambassade du Maroc en Italie, ni les services secrets marocains : « Je n’ai pas parlé de l’ambassade du Maroc mais de l’ambassadeur. Il connaissait tant de jeunes femmes ». En outre, elle a déclaré : « Je n’ai jamais fait de déclarations sur les services secrets marocains et au sujet de la mort d’Imane Fadil j’ai simplement demandé au désormais ex-ambassadeur de s’engager pour la vérité et la justice ».

Souad Sbai établit également un parallèle entre l’empoisonnement présumé de Fadil et un empoisonnement dont elle a réchappé il y a dix ans, après avoir mangé une bouchée de couscous lors de festivités au Centre culturel Averroè à Rome. Elle en est présidente. Elle avait en ce temps soupçonné des intégristes islamistes.

Rappellons qu’une plainte contre Souad Sbai a été déposée ce 18 mars par l’ambassade du Maroc en Italie concernant les « accusations graves contre le Royaume du Maroc et ses institutions, notamment diplomatiques, dans le cas de la mort d’Imane Fadil ». Elle avait, la veille même, été interviewée par le quotidien italien La Repubblica. Elle avait alors invité à chercher les coupables d’un côté bien précis en disant : « Je sais que, comme tant d’autres belles filles, elle a beaucoup fréquenté notre ambassade. C’est là, autour de la haute diplomatie, qu’ils doivent aller chercher », ajoutant également qu’Imane Fadil « savait beaucoup de choses ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Italie - Décès - Imane Fadil

Aller plus loin

Italie : Une marocaine qui avait témoigné contre Berlusconi morte empoisonnée ?

Est-ce que la dénonciation des parties « bunga bunga » de l’ex-président du conseil des ministres italien Silvio Berlusconi y serait pour quelque chose dans la mort d’Imane...

L’ambassade du Maroc en Italie mêlée, malgré elle, à l’empoisonnement d’Imane Fadil

L’ambassade du Maroc en Italie serait derrière la mort par empoisonnement du mannequin italien d’origine marocaine Imane Fadil, selon une ancienne députée italienne, également...

Karima El Mahroug, alias Ruby, parle d’Imane Fadil

Celle par qui le scandale du Rubygate est arrivé, Karima El Mahroug, alias Ruby, également Marocaine, vient de faire quelques déclarations à Il Fatto Quotidiano. Elle y dit...

Italie : la justice disculpe Silvio Berlusconi dans la mort suspecte d’Imane Fadil

L’enquête a pris six mois pour délibérer sur le décès du mannequin marocain, Imane Fadil. Sa mort aurait pour origine un déséquilibre hormonal au niveau de la moelle épinière,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Décès de l’ancienne ministre Soumia Benkhaldoun

L’ex-ministre déléguée auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Soumia Benkhaldoun, est décédée des suites d’un cancer. Elle était âgée de 60 ans,

Suite au violent séisme, peut-on voyager au Maroc ?

Le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre a fait près de 3000 morts, plus de 5600 blessés et causé d’énormes dégâts matériels dans plusieurs régions, principalement rurales. Peut-on se rendre au Maroc après la catastrophe ?

Hassan II : Gilles Perrault, auteur de « Notre ami le roi » est décédé

L’écrivain et militant Gilles Perrault, connu notamment pour son ouvrage « Notre ami le roi », sur le roi Hassan II, est décédé à l’âge de 92 ans d’un arrêt cardiaque, selon des informations communiquées par sa famille.

Maroc : plaidoyer pour en finir avec les chiens errants

La prolifération des chiens errants dans les villes marocaines soulève de plus en plus l’inquiétude des populations, qui réclament des mesures urgentes et efficaces. Des appels se multiplient pour résoudre définitivement cet épineux problème.

Amine Adli perd sa maman, la FRMF présente ses condoléances

Amine Adli est frappé par un énorme malheur. L’attaquant des Lions de l’Atlas et du Bayer Leverkusen vient de perdre sa maman.

Khalid Naciri, ancien ministre marocain, s’éteint à l’âge de 77 ans

Khalid Naciri, ancien ministre de la Communication sous le gouvernement El Fassi et l’un des dirigeants du Parti du progrès et du socialisme (PPS), est décédé mercredi soir dans une clinique à Rabat à l’âge de 77 ans. Diplomate et communicant émérite,...

Maroc : une sortie en voiture vire au drame

Une sortie en famille qui finit en tragédie. Deux sœurs de 19 et 10 ans sont mortes noyées samedi dans le barrage de Smir près de la ville de M’diq, après que l’aînée, qui venait d’avoir son permis de conduire, a demandé à ses parents à faire un tour...

Les Lions de l’Atlas en deuil

Le monde du football marocain est en deuil suite à l’annonce du décès d’Abderrahim Ouakili, ancien joueur international, survenu ce lundi 18 décembre 2023 à l’âge de 53 ans.

Explosions à Smara : le Polisario impliqué ?

Quatre explosions ont retenti dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville de Es-Semara, au Sahara. Le bilan fait état d’un mort et de trois blessés. Le Polisario s’est félicité de ses attaques.

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.