Recherche

L’ambassade du Maroc en Italie mêlée, malgré elle, à l’empoisonnement d’Imane Fadil

Imane Fadil

20 mars 2019 - 11h10 - Monde

L’ambassade du Maroc en Italie serait derrière la mort par empoisonnement du mannequin italien d’origine marocaine Imane Fadil, selon une ancienne députée italienne, également d’origine marocaine.

Dans une interview accordée à la presse italienne et rapportée par le site HuffPost, Souad Sbai affirme que la représentation diplomatique marocaine aurait un lien avec la mort de la jeune femme, l’un des témoins clés dans le procès de Silvio Berlusconi et Karima « Ruby » El Mahroug … une autre Marocaine (décidément) .

« Comme d’autres très belles femmes », Imane Fadil « a beaucoup fréquenté » l’ambassade du Maroc et c’est là, autour de la haute diplomatie, qu’ils doivent aller chercher », a-t-elle affirmé, entraînant un démenti formel de l’ambassade du Maroc, qui vient d’annoncer son intention de porter plainte contre l’ex-députée.

Pour l’ambassade, les informations sont non seulement mensongères, mais en plus Souad Sbai « manipule les faits et se substitue à la justice italienne, alors que l’autopsie de la victime n’a pas encore été réalisée », faisant savoir qu’elle va former un recours contre la femme politique pour « diffamation et diffusion d’informations mensongères visant à ternir l’image du pays ». « Avec cette action, l’ambassade du Royaume du Maroc rejette les accusations et les insinuations faites à son encontre et fait pleinement confiance au système judiciaire italien pour établir la vérité dans cette affaire », indique l’ambassade.

A noter qu’Imane Fadil comptait publier un livre traitant, entre autres, des soirées sexuelles organisées par le milliardaire et ancien chef de l’Etat italien, Silvio Berlusconi, dans sa villa à Arcore, dans les environs de Milan. Elle aurait révélé cette information en avril 2018 : « Je veux tout dire. Cela ne se limite pas à un homme puissant qui a eu des filles. Il y a beaucoup plus dans cette histoire, des choses beaucoup plus sérieuses », déclara-t-elle à Il Fatto Quotidiano. Les magistrats ont en leur possession ce manuscrit.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact