Le mystère de la disparition de 2012 résolu par la police de Tétouan

2 juin 2023 - 18h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Une femme et son frère soupçonnés d’être impliqués dans un meurtre commis en 2012, dont la victime serait l’époux de la femme, ont été arrêtés, mercredi, par le service préfectoral de la police judiciaire de Tétouan, qui les accuse également d’avoir dissimulé les preuves de ce crime.

La suspecte aurait orchestré le meurtre de son mari avec l’aide de son frère, avant d’enterrer le corps dans le garage de leur résidence, indique la MAP, précisant que, pour détourner l’attention des enquêteurs, un avis de recherche avait été déposé, faisant état de la disparition de l’homme dans des conditions mystérieuses.

Les premières investigations ont permis de localiser les restes du défunt, qui ont été découverts dans le garage de la maison située à Martil. La femme, qui est désignée comme la principale suspecte dans cette affaire, a été arrêtée à la suite de ces découvertes.

Les deux suspects ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête en cours. L’objectif pour les enquêteurs est de déterminer l’implication de chacun dans cet acte et d’identifier tout autre individu ayant pu contribuer à ces actes.

Sujets associés : Faits divers - Tétouan - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Homicide - Police marocaine

Aller plus loin

Maroc : un homicide qui s’est produit en 1999 en passe d’être élucidé

Étrange découverte à l’intérieur des ruines d’une maison abandonnée dans la région de « Boukhnouz » (banlieue de la ville d’Al Aroui). Les éléments de la Brigade nationale de la...

Amine Chariz : accident ou homicide ? (vidéo)

Un jeune homme de 22 ans est décédé, le 8 février, dans des circonstances mystérieuses à Agadir. Une enquête est en cours pour élucider cette affaire. La police tente de...

Tanger-Med : fin de cavale pour un Anglais recherché pour homicide volontaire 

Les éléments de la Sûreté nationale en service au port de Tanger Med ont arrêté un ressortissant anglais recherché pour meurtre et détention illégale d’arme à feu.

Un individu suspecté d’homicide en France arrêté au Maroc

Les autorités marocaines ont procédé, lundi, à l’arrestation d’un individu de 34 ans, soupçonné d’être impliqué dans un homicide volontaire commis sur le sol français, selon des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc envoie ses meilleurs policiers au Qatar

À quelques semaines du mondial de football, le Maroc a envoyé un corps d’élite au Qatar, pour participer à la couverture sécuritaire de l’événement.

Abdellatif Hammouchi donne des nouvelles priorités à la police en 2023

Afin de réussir sa mission en 2023, la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a défini de nouvelles priorités qui ont été dévoilées, jeudi, lors de la réunion organisée au siège de l’institution.

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) annonce avoir programmé pour le mois de septembre, plusieurs concours en vue de recruter 6 000 agents de différents grades.

Abdellatif Hammouchi nomme de nouveaux responsables

Le directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdellatif Hammouchi a procédé, mardi, à une nouvelle série de nominations au niveau de plusieurs services décentralisés de l’institution.

Cinq nouvelles nominations à la DGSN

Le directeur général de la Sûreté territoriale (DGST), Abdellatif Hammouchi, a procédé à une nouvelle série de nominations, notamment au sein des services centraux de la Direction des Ressources humaines.

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...

Dispositif exceptionnel pour le nouvel an au Maroc

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) s’active pour garantir la sécurité des Marocains à l’occasion du nouvel an 2023. D’ores et déjà, il a été procédé à la mise en place d’un dispositif de sécurité spécial.

Maroc : des sanctions disciplinaires à l’Institut royal de police

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé samedi une série de sanctions disciplinaires et de mesures d’évaluation des performances contre certains policiers de l’Institut royal de police (IRP). Cette annonce fait suite à une enquête...

Maroc : la DGSN fait un cadeau à des policiers

Fidèle à sa tradition, Abdellatif Hammouchi, directeur général du pôle DGSN-DGST, octroie un soutien financier d’exception aux policiers et employés confrontés à des traitements médicaux coûteux pour des affections graves.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.