Amine Chariz : accident ou homicide ? (vidéo)

9 février 2022 - 20h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Un jeune homme de 22 ans est décédé, le 8 février, dans des circonstances mystérieuses à Agadir. Une enquête est en cours pour élucider cette affaire. La police tente de déterminer s’il a été victime d’un accident de circulation ou s’il a succombé à ses blessures après s’être fait agresser par le fils d’un important homme d’affaires de la ville.

Sur la toile, des internautes ont rapporté qu’une bagarre a éclaté entre des jeunes dans la soirée du samedi 5 février, dans un restaurant au quartier Sonaba à Agadir. Amine Chariz, un jeune de 22 ans, a été admis aux services d’urgences de l’hôpital Hassan II. Mardi, sa mort a été annoncée sur Intagram par les internautes, mais aussi par sa famille. « Justice pour Amine Chariz », « le fils d’un important homme d’affaires de la ville d’Agadir lui a donné un coup sur la tête avec une batte de baseball, ce qui a donné suite à une hémorragie interne et une fracture au niveau du crâne ».

À lire : Décès d’un Marocain à Madrid : nouvelles révélations

Selon les proches et amis du défunt, le procureur du roi près le tribunal de première instance d’Agadir a ordonné l’ouverture d’une enquête pour élucider la mort du jeune homme. Certains internautes évoquent une mort par accident de voiture (ils disent que Amine a sauté lui-même de la voiture), tandis que d’autres parlent d’un meurtre. « Mon fils n’a pas fait d’accident, mon fils a été blessé. Hier je suis arrivée de l’aéroport Al Massira d’Agadir directement à l’hôpital Hassan II. Je suis entrée à la réanimation voir mon fils, j’ai commencé à examiner son corps, il n’avait aucune égratignure. Il avait une seule blessure au niveau de la tête. J’ai même embrassé ses pieds l’implorant de se réveiller. Il n’avait pas d’autres blessures que celle au niveau de sa tête », a confié la maman d’Amine dans une déclaration vidéo livrée à un lanceur d’alerte.

À lire : Violemment agressé en Espagne, un Marocain décède

Selon certaines sources, cinq individus (4 garçons et 1 fille), ont été déjà arrêtés puis placés en garde à vue dans le cadre de cette affaire, fait savoir Hespress. « Jusqu’à présent, ni l’hypothèse du meurtre ni celle d’un accident de circulation n’ont été confirmées. Une autopsie est en cours et ses résultats permettront de clarifier cette affaire », précisent-elles. En attendant le rapport d’autopsie, des internautes ont lancé le hashtag #Justicepouraminechariz.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Agadir - Enquête - Décès - Vidéos - Affaire Amine Chariz

Aller plus loin

Le mystère de la disparition de 2012 résolu par la police de Tétouan

Une femme et son frère soupçonnés d’être impliqués dans un meurtre commis en 2012, dont la victime serait l’époux de la femme, ont été arrêtés, mercredi, par le service...

Violemment agressé en Espagne, un Marocain décède

Mohamed Youb, le jeune marocain, victime d’une violente agression en juillet dernier à Cales à Majorque, a finalement rendu l’âme vendredi matin à l’hôpital de Son Espases où il...

Dakhla : décès mystérieux de deux touristes marocaines

Disparues le 10 août dernier, deux Marocaines venues à Dakhla pour profiter des vacances d’été ont été retrouvées mortes le lendemain. Les circonstances de ce drame restent...

El Jadida : enquête sur la mort suspecte d’un ingénieur

Décédé dans des circonstances troubles, un ingénieur retraité a été enterré puis déterré à El Jadida pour les besoins de l’enquête. Le défunt aurait été dépouillé de ses biens...

Ces articles devraient vous intéresser :

Flou autour des circonstances du décès de Cheikha Tsunami

La chanteuse Cheikha Tsunami, grande icône du Chaâbi, s’est éteinte mardi 17 octobre à l’Hôpital militaire de Rabat, à l’âge de 45 ans. Les circonstances de son décès restent floues.

Smara : « Ces attaques ne resteront pas impunies », prévient le Maroc

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations unies a réagi à l’attaque que le Polisario a affirmé avoir mené dans la nuit du samedi à dimanche dans la ville d’Es-Semara et qui a fait un mort et trois blessés dont deux sont dans un état grave.

Décès de Moncef El Haddaoui, le Maroc perd un grand footballeur

Moncef El Haddaoui, ancienne gloire du football marocain, s’est éteint lundi à l’âge de 59 ans, selon une annonce faite par la Fédération royale marocaine de football (FRMF) qui a également partagé ses condoléances par le biais d’un communiqué officiel.

Ayoub, 16 ans : l’impossible deuil après le séisme au Maroc

Ayoub, 16 ans, est l’un des survivants du puissant et dévastateur séisme qui a touché une partie du Maroc dans la nuit du 8 septembre. Il a perdu cinq membres de sa famille dans la catastrophe.

Hassan II : Gilles Perrault, auteur de « Notre ami le roi » est décédé

L’écrivain et militant Gilles Perrault, connu notamment pour son ouvrage « Notre ami le roi », sur le roi Hassan II, est décédé à l’âge de 92 ans d’un arrêt cardiaque, selon des informations communiquées par sa famille.

Décès de Hamidou Laanigri, un pilier de l’armée marocaine

Hamidou Laanigri, général de corps de division, est décédé ce dimanche 10 septembre à Rabat, à l’âge de 84 ans.

Le chanteur marocain Abdellah El Daoudi en deuil

Le chanteur marocain Abdellah El Daoudi vient d’annoncer une triste nouvelle dans un message publié sur les réseaux sociaux.

Décès de Khalil Hachimi Idrissi

Le directeur général de l’Agence marocaine de presse (MAP), Khalil Hachimi Idrissi, est décédé samedi matin à Rabat à l’âge de 67 ans, après avoir lutté contre une longue maladie

Maroc : une sortie en voiture vire au drame

Une sortie en famille qui finit en tragédie. Deux sœurs de 19 et 10 ans sont mortes noyées samedi dans le barrage de Smir près de la ville de M’diq, après que l’aînée, qui venait d’avoir son permis de conduire, a demandé à ses parents à faire un tour...

Suite au violent séisme, peut-on voyager au Maroc ?

Le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre a fait près de 3000 morts, plus de 5600 blessés et causé d’énormes dégâts matériels dans plusieurs régions, principalement rurales. Peut-on se rendre au Maroc après la catastrophe ?