La nièce d’un MRE tuée sur fond de trafic de drogue à Anvers

11 janvier 2023 - 07h00 - Belgique - Ecrit par : S.A

Une fillette de 11 ans dont l’oncle serait un trafiquant de drogue marocain a été tuée lundi à Merksem (Anvers) dans une fusillade. Il s’agirait d’un règlement de comptes dans le milieu de la drogue.

Lundi, une famille marocaine a été prise pour cible. La police locale a annoncé qu’une fillette de 11 ans a été tuée, après que des coups de feu eurent été tirés sur une maison dans le district anversois de Merksem, rapporte Belga. Dans le viseur des assaillants, une porte de garage dans la Nieuwedreef, derrière laquelle se trouvait une pièce de vie aménagée en salon et cuisine. « L’occupant de 58 ans et ses deux filles (âgées de 13 et 18 ans) ont été légèrement blessés, mais la fille de 11 ans a été gravement blessée. Des habitants du quartier, entre autres, lui ont prodigué les premiers soins », précise le parquet. Admise à l’hôpital, elle a succombé à ses blessures.

À lire : Belgique : un Marocain victime d’un règlement de compte entre trafiquants de drogue

« La famille touchée est connue […] Il y a eu des incidents auparavant. Il y a donc tout lieu de penser qu’il s’agit d’un règlement de comptes, une fois encore, dans le milieu. Une guerre de la drogue est en cours : des criminels attaquent les maisons d’autres criminels. Nous assistons à cela depuis des mois et ce que je craignais depuis longtemps est arrivé : il y a eu une victime innocente, un enfant », a déclaré le bourgmestre d’Anvers, Bart De Wever (N-VA) lors de l’émission Terzake sur la VRT.

À lire : Espagne : deux Marocains victimes d’un règlement de comptes entre trafiquants de drogue

La piste d’un règlement de comptes dans le milieu de la drogue semble se confirmer. Selon le parquet, les deux oncles de Firdaous, l’enfant décédée, sont suspectés d’être des trafiquants de drogue. L’un d’eux a pour nom Othman E.B., et serait un acteur important du trafic international de cocaïne. « Il y aura certainement une réaction, a-t-il livré à la Gazet van Antwerpen depuis Dubaï, où il réside. Mais pas comme le bourgmestre l’imagine. L’histoire nous a déjà montré d’innombrables exemples de vengeances et cela ne s’est jamais bien terminé. »

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Drogues - Anvers - Trafic

Aller plus loin

Espagne : un Marocain victime d’un règlement de comptes entre trafiquants de drogue

Les restes des corps de Kamal Mohamed, un Marocain de Melilla, et Elisabeth Ramos, une Espagnole originaire d’Aspe (Alicante), ont été retrouvés dimanche 6 février dernier à...

Anvers : accusé de trafic de drogue, un oncle de Ferdaous écope de 8 ans de prison

La cour correctionnelle d’Anvers a condamné Younes E. B., 28 ans, dit « El Magico », à 8 ans de prison pour trafic de cocaïne. L’accusé est l’oncle de Ferdaous, la petite fille...

Drame familial terrible à Casablanca

Un drame familial horrible a secoué le quartier de Hay Mohammadi à Casablanca. Le déclencheur ? Une vidéo compromettante impliquant une femme mariée et son amant, ayant poussé...

Anvers : la police traque les tueurs de Firdaous

La police d’Anvers a diffusé des images de deux hommes suspectés d’être impliqués dans le meurtre de Firdaous, une fillette de 11 ans d’origine marocaine, tuée par balle le 9...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »