Le Maroc renonce à la cérémonie du Nobel de la paix Liu Xiaobo

18 novembre 2010 - 12h25 - Maroc - Ecrit par : L.A

Le Maroc a décliné l’invitation à la cérémonie en l’honneur du Nobel de la Paix chinois Liu Xiaobo, organisée le 10 décembre prochaine dans la capitale norvégienne.

En tout six pays ont jusqu’à présent refusé l’invitation à la cérémonie du Nobel de la paix d’Oslo. Il s’agit de la Chine, la Russie, le Kazakhstan, Cuba, le Maroc et l’Irak. Seize pays sur les trente-six invités, n’ont pas encore répondu à l’invitation.

La Chine, qui considère Liu Xiaobo comme un "criminel", a promis des "conséquences" aux pays qui lui apporteraient leur soutien.

Condamné en décembre 2009 à onze années de prison pour "subversion du pouvoir de l’Etat" , Liu Xiaobo est un écrivain, professeur d’université et militant des droits de l’Homme en Chine. Le 8 octobre 2010, le prix Nobel de la paix lui est attribué pour ses "efforts durables et non violents en faveur des droits de l’homme en Chine".

Sujets associés : Diplomatie - Norvège - Ambassades et consulats - Chine

Aller plus loin

Latifa Ibn Ziaten, candidate au prix Nobel de la Paix 2018

Latifa Ibn Ziaten est en course pour le prix Nobel de la Paix 2018. La Franco-marocaine vient en effet de poser sa candidature et même créé un site dédié.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc compte sur ses consulats pour protéger les enfants de MRE

Des actions seront mises en place pour contrer les problèmes liés au retrait de la garde des enfants des ressortissants marocains par les services sociaux de divers pays européens, a promis le ministre marocain des Affaires étrangères, de la...

Première célébration de la fête d’indépendance d’Israël au Maroc

Le bureau de liaison d’Israël au Maroc a organisé le 5 juillet dernier à Rabat, une cérémonie marquant la célébration de la 74ᵉ fête de l’indépendance de l’État hébreu. Une première depuis des années.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Consulats à l’étranger : le Maroc passe de la location à l’achat

Afin de rationaliser les dépenses et atténuer les coûts élevés des locations à l’étranger, le ministère marocain des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a mis en place un plan stratégique.

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.