Recherche

Maroc : Il y a 120 000 ans, l’homo sapiens fabriquait déjà des vêtements

© Copyright : DR

17 septembre 2021 - 11h45 - Maroc - Par: S.A

Une équipe internationale composée de chercheurs de l’Institute of Human Origins de l’Arizona State University et du groupe de recherche sur l’évolution panafricaine « Lise Meitner » de l’Institut Max Planck pour la science de l’histoire humaine (MPI-SHH) a découvert un outil en os d’animaux vieux de 120 000 ans au Maroc.

La découverte a lieu dans la grotte des Contrebandiers, près de la côte atlantique du Maroc, rapporte The National News. « Les outils en os de la grotte des Contrebandiers démontrent qu’il y a environ 120 000 ans, Homo sapiens a commencé à intensifier l’utilisation de l’os pour fabriquer des outils formels et les utiliser pour des tâches spécifiques, notamment le travail du cuir et de la fourrure », a déclaré Dr Emily Hallett, chercheuse ayant participé à l’étude. Cette polyvalence semble être à la racine de notre espèce et non une caractéristique qui a émergé après les expansions en Eurasie. »

À lire : Importante découverte archéologique au Maroc

Elle a identifié un motif de marques de coupe sur les os des carnivores. Selon elle, les occupants de la grotte écorchaient ces os pour la fourrure plutôt que de les transformer en viande. Selon les experts, la fabrication des vêtements et des outils nécessaires pour créer des vêtements et des chaussures sont des jalons dans l’histoire de l’humanité, ce qui permet de découvrir les progrès réalisés par les gens dans l’évolution culturelle et cognitive. Ils estiment que les vêtements et les outils utilisés pour les fabriquer étaient essentiels pour permettre aux gens d’étendre leur niche de l’Afrique du Pléistocène à de nouveaux environnements qui ont apporté de nouveaux défis écologiques.

En comparant les outils qu’elle a identifiés avec d’autres dans les archives archéologiques, Dr Hallett a découvert qu’ils avaient les mêmes formes et marques que les outils en cuir décrits par d’autres chercheurs. « La combinaison d’os de carnivores avec des marques de dépouillement et des outils en os probablement utilisés pour le traitement de la fourrure fournit des preuves indirectes très suggestives pour les premiers vêtements dans les archives archéologiques, a-t-elle dit. Mais étant donné le niveau de spécialisation de cet assemblage, ces outils font probablement partie d’une tradition plus large avec des exemples antérieurs qui n’ont pas encore été trouvés. »

À lire : La plus ancienne des étoiles de mer découverte au Maroc

Les chercheurs ont fait une autre découverte, celle de la pointe d’une dent de baleine ou de dauphin qui était compatible avec une utilisation comme floconneuse à pression, un appareil utilisé pour façonner des outils en pierre. Il s’agit de la première utilisation documentée d’une dent de mammifère marin par l’homme et du reste du seul mammifère marin du Pléistocène d’Afrique du Nord.

Mots clés: Archéologie , Etude

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact