Les raisons de la participation du Maroc au sommet arabe sur l’Iran

27 mars 2022 - 22h20 - Ecrit par : A.S

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger participe au sommet du Néguev consacré aux défis régionaux et à la menace iranienne qui pèse sur la région. Pourquoi une telle participation  ?

L’ouverture du Sommet historique du Néguev a été effective ce dimanche 27 mars 2022. Les ministres des Affaires étrangères israélien, émirati, bahreïni, marocain et égyptien et américain participent à cette rencontre d’envergure. Au menu des débats : les défis régionaux et la menace iranienne qui pèse sur la région. Quid des raisons de la participation du Maroc à ce sommet  ?

À lire : L’Iran répond aux accusations du Maroc

Depuis le 1ᵉʳ mai 2018, le royaume a rompu ses relations avec l’Iran, fermé l’ambassade du pays à Rabat et expulsé l’ambassadeur iranien à cause du Sahara. Alors que le Maroc propose un plan marocain d’autonomie pour le Sahara – plan soutenu par bon nombre de pays-, Téhéran s’aligne derrière le Polisario, protégé de l’Algérie, qui réclame un référendum d’autodétermination sous l’égide de l’ONU. À l’époque, Nasser Bourita a justifié la rupture des relations diplomatiques par le fait que le Hezbollah pro-iranien fournissait des armes au Front Polisario via l’ambassade en Algérie et entraînait ses miliciens.

À lire : Le soutien militaire de l’Iran au Polisario confirmé

Des informations confirmées par la Ligue arabe, qui, dans un communiqué, a évoqué « l’armement par l’Iran d’éléments séparatistes qui menacent la sécurité et la stabilité du Maroc ». « Ces pratiques dangereuses et inadmissibles constituent un prolongement des agissements du régime iranien visant à ébranler la sécurité et la stabilité régionales  », ajoutait la même source.

À lire : Sahara : l’Iran se pose en défenseur du Polisario

Entre Rabat et Téhéran, les relations n’ont jamais été simples. En 1979, après la révolution islamique, elles se sont détériorées. Le roi Hassan II avait condamné les chefs religieux qui ont pris le pouvoir en Iran et même contraint le shah Reza Pahlavi en exil. Dans les années 1980, les relations entre les deux pays se sont considérablement détériorées lorsque Téhéran a reconnu le référendum d’autodétermination voulu par le Front Polisario. Cette rupture a duré jusqu’en 2014.

Tags : Nasser Bourita - Iran

Aller plus loin

Sahara : l’Iran se pose en défenseur du Polisario

L’Iran donne la preuve qu’il avait comploté en catimini à Alger il y a trois ans contre le Maroc. C’est ce qui convient de déduire des récentes déclarations d’un diplomate iranien...

Que reproche l’Iran au Maroc ?

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a vivement critiqué 3 pays membres du mouvement des non-alignés, pour avoir empêché la tenue de leur congrès visant à...

L’Iran répond aux accusations du Maroc

Le ministère iranien des Affaires étrangères a répondu au Maroc qui l’a accusé d’infiltrer l’Afrique et de propager le chiisme sur le continent.

Le Hamas critique la participation du Maroc au sommet arabe de Néguev avec Israël

Le mouvement palestinien du Hamas a réagi au sommet de Néguev auquel participent les ministres des Affaires étrangères israélien, émirati, bahreïni, marocain, égyptien et américain...

Nous vous recommandons

Des anciens footballeurs marocains réagissent aux propos de Roger Milla

Les propos de Roger Milla sur le Maroc et l’Egypte qui auraient voté pour le report de l’organisation de la coupe d’Afrique des nations (CAN 2022) au Cameroun ont suscité des réactions de la part d’anciens joueurs...

Un nouveau record pour Pokimane, la streameuse maroco-canadienne

La Maroco-canadienne Imane Anys, 25 ans, alias Pokimane, a battu un nouveau record. Elle est devenue la première star féminine de Twitch à atteindre 9 millions de followers en streaming.

Cinq entreprises marocaines parmi les 100 meilleures du monde arabe

Cinq sociétés marocaines figurent dans le top 100 des entreprises les plus compétitives du Monde arabe en 2022, publié par le magazine Forbes.

La villa d’un prince émirati cambriolée à Rabat

Les services de la police judiciaire de la préfecture de police de Rabat et de la brigade antigang ont réussi à interpeller plusieurs individus soupçonnés d’être les auteurs du cambriolage de la résidence d’un prince émirati, de vols opérés au siège du...

Les policiers espagnols critiquent l’aide au Maroc

Les policiers espagnols n’approuvent pas le fait que le gouvernement investisse plus d’argent pour renforcer la police marocaine en matériels alors que dans le même temps, ils ont aussi besoin davantage de moyens pour faire face aux assauts massifs et...

Un Français tué dans un accident par un membre du PJD

Un jeune motard âgé d’une quinzaine d’années est mort à Rabat des suites d’un accident de la circulation provoqué par un responsable du Parti de la justice et du développement (PJD) et du Mouvement unicité et réforme...

Badr Hari défié par Hesdy Gerges

Badr Haria à nouveau été défié par Hesdy Gerges pour un combat. Le kick-boxeur néerlandais d’origine égyptienne a utilisé son compte Instagram pour provoquer le Marocain.

Les raisons de la rancœur de l’Algérie contre le Maroc

La crise maroco-algérienne perdure au grand dam des deux peuples frères. Frédéric Encel, maître de conférences à Sciences-Po Paris et professeur à la Paris School of Business, évoque les raisons qui sous-tendent la rancœur de l’Algérie contre le...

Rachida Dati prend la défense du Maroc

Engagée aux côtés de la candidate LR Valérie Pécresse lors du premier tour de la présidentielle en France, Rachida Dati, maire du VIIᵉ arrondissement de Paris, appelle les Français à barrer la voie à Marine Le...

L’Algérie menace le Maroc

Le président de l’Algérie, Abdelmadjid Tebboune menace d’aller à l’extrême si les agressions marocaines envers son pays continuaient.