Les confidences de « Petit Mustapha », l’ex-gamin « qui faisait peur à la police »

12 juillet 2022 - 10h00 - Belgique - Ecrit par : S.A

Auteur de plusieurs braquages, Mustapha Riffi alias « Petit Mustapha », emprisonné à 12 ans, est devenu aujourd’hui un adulte de 42 ans, mais est toujours derrière les barreaux, à Marche (Belgique). Ses confidences sont consignées dans un livre intitulé « Le Petit Mustapha gamin braqueur », écrit par Mustapha Riffi, avec réécriture et interrogation par Valerian Dirken, écrivain, féru de psychologie et visiteur bénévole dans les prisons.

Valerian Dirken a rencontré plusieurs fois « Petit Mustapha » en prison. Âgé de 8 ans dans les années 80 et mesurant 1 m 35, Mustapha Riffi a grandi. Il a 42 ans, mesure 1 m 89 et est toujours en prison à Marche. Le livre « Le Petit Mustapha gamin braqueur » a été publié par l’écrivain Valerian Dirken à la demande de Mustapha Riffi, rapporte La Dernière Heure. Un livre basé sur l’histoire de ce gamin emprisonné à l’âge de 12 ans qui « se flattait d’avoir été présenté par le Nouveau Détective comme ‘le gamin qui fait peur à la police’ ». « Or les médias étaient loin du compte. Ils lui attribuaient 80 faits de délinquance alors qu’il y en avait bien plus. On ne connaissait que la pointe de l’iceberg », indique l’écrivain.

À lire : Casablanca : le braqueur à « la ceinture explosive » devant le juge

De vol d’un tiroir-caisse au secrétariat d’une école à Schaerbeek et d’un coffre contenant l’argent des classes de neige, Petit Mustapha se bâtit très rapidement la mauvaise réputation de gamin braqueur. La mort de son père, décédé l’année précédente sur l’autoroute au volant d’une Ford Capri, une mère dépassée, un beau-père violent. Son envie de gosse de porter des vêtements de marque, d’avoir « de belles chaussures et un Walkman » ou encore l’humiliation des punitions infligées dans cet établissement catholique, lui qui est musulman sont autant de faits qui, selon lui, l’auraient conduit au vol.

À lire : Tanger : des braqueurs arrêtés, 1,6 million de dirhams saisis

« Je n’avais aucune morale. Les vieux, je les bousculais un peu. Un jour, pour faire parler quelqu’un chez qui on s’était introduit avec ma bande, j’ai attrapé son chien, j’ai sorti un Opinel et je lui ai coupé une oreille devant lui. Bingo, l’homme a parlé », confie Mustapha à Valerian Dirken qui le rencontre au parloir. Il se souvient d’un vol dont il n’avait jamais parlé : « Dans un hôtel bruxellois, la valisette d’un client contenant 33 millions de francs belges – plus de 2 millions d’euros en valeur d’aujourd’hui ». « J’ai mis « plus d’un an » pour dépenser l’argent, en partie avec des filles. « J’avais 15 ans, j’allais aux putes, j’avais toutes les filles », affirme-t-il.

À lire : Berrechid : un braqueur de banque habillé en burqa

Les 21 ans passés sous les verrous ne lui ont aucunement apporté une transformation positive. « En réalité, estime Dirken, il est très fier d’avoir été le premier enfant envoyé en prison à 12 ans. Et d’avoir été celui à cause de qui la loi Lebrun a été votée. » Sorti de prison en avril 2021, en conditionnelle, avec 7 ans de sursis, il commettra onze braquages dans la région carolo et le Namurois trois mois plus tard. Il se trouve une excuse : « Quand on te met en prison à l’âge de 12 ans, comment veux-tu que je devienne autre chose ? » En mars, il a été condamné à 8 ans supplémentaires pour les onze hold-up. Un nouveau procès s’ouvrira à la rentrée pour quatre vols à main armée (contestés) à Bruxelles.

Sujets associés : Belgique - Prison - Braquage

Aller plus loin

Tanger : des braqueurs arrêtés, 1,6 million de dirhams saisis

La police de Tanger a mis la main sur trois individus, dont un soupçonné d’être impliqué dans le braquage d’un convoyeur de fonds à Tanger et le vol d’importantes sommes d’argent.

Casablanca : les braqueurs de plusieurs banques arrêtés

Quatre individus âgés de 26 à 31 ans ont été interpellés vendredi soir par les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca. Ils seraient impliqués dans...

La série « Braqueurs », au cœur de la «  Mocro-maffia  » belge

Le réalisateur français, Julien Leclercq, vient d’adapter son film « Braqueurs » en une nouvelle série qui sera disponible cette semaine sur Netflix. L’acteur marocain, Sami...

Berrechid : un braqueur de banque habillé en burqa

À Berrechid, l’agence d’une banque a été victime d’une tentative de braquage jeudi dernier. Les présumés voleurs, une femme portant le voile intégral et trois autres individus,...

Ces articles devraient vous intéresser :