Le policier qui avait brandi son arme dans un bar à Temara en prison

2 février 2017 - 16h40 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Un mois de prison ferme vient d’être prononcé à l’encontre du policier qui avait brandi son arme de service il y a quelques semaines dans un bar de Harhoura, à proximité de Rabat.

Selon le journal Al Akhbar, le policier a été condamné par le tribunal de première instance de Témara pour intimidation par usage de son arme de service et violation des règles de la profession.

Ce commissaire se trouvait dans le bar d’un hôtel de Harhoura en compagnie d’une femme. En état d’ivresse manifeste, il avait brandi son arme de service quand le barman lui a demandé de régler la facture d’alcool de 1230 dirhams. Refusant de payer, il ne s’est calmé qu’après l’arrivée des agents de Renseignements généraux et des gendarmes.

Il avait ensuite été placé en garde à vue et la DGSN a été contrainte de publier un communiqué dans lequel elle indiquant qu’il avait été radié des rangs de la police et qu’il devait passer en conseil de discipline.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Témara - Prison - Police marocaine - Harhoura

Aller plus loin

Le policier ivre qui avait brandi son arme à Temara a été viré

La sanction est tombée. L’officier de police qui avait brandi son arme en direction d’un serveur de bar vient d’être démis de ses fonctions.

Un policier suspendu pour « dépassements graves »

Un officier de police exerçant à Rabat a été suspendu par la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) pour avoir commis des « dépassements graves dans un lieu public ».

Ces articles devraient vous intéresser :

Abdellatif Hammouchi nomme de nouveaux responsables

Le directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdellatif Hammouchi a procédé, mardi, à une nouvelle série de nominations au niveau de plusieurs services décentralisés de l’institution.

La police marocaine et Facebook lancent « Alerte-enlèvement »

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) met en place actuellement un nouveau système de protection de la sécurité des citoyens, des résidents et des étrangers. Il s’agit d’un programme innovant et intégré d’alerte et de recherche des...

Abdellatif Hammouchi donne des nouvelles priorités à la police en 2023

Afin de réussir sa mission en 2023, la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a défini de nouvelles priorités qui ont été dévoilées, jeudi, lors de la réunion organisée au siège de l’institution.

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Cinq nouvelles nominations à la DGSN

Le directeur général de la Sûreté territoriale (DGST), Abdellatif Hammouchi, a procédé à une nouvelle série de nominations, notamment au sein des services centraux de la Direction des Ressources humaines.

Des soucis avec les bagages à l’aéroport Mohammed V de Casablanca

L’aéroport Mohammed V de Casablanca, en collaboration avec la Royal Air Maroc (RAM) et l’Office national des aéroports (ONDA), vient de créer une équipe spéciale pour améliorer la gestion des bagages en correspondance.

Le Maroc envoie ses meilleurs policiers au Qatar

À quelques semaines du mondial de football, le Maroc a envoyé un corps d’élite au Qatar, pour participer à la couverture sécuritaire de l’événement.

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé un grand concours de recrutement de plusieurs grades au sein du corps de la police. Le concours aura lieu le 16 juillet à Rabat et dans d’autres villes si nécessaire. Au total, 6 607...

Marrakech veut en finir avec la mendicité et les SDF

La ville de Marrakech mène une lutte implacable contre la mendicité professionnelle et le sans-abrisme, qui porte déjà ses fruits. À la manœuvre, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) et la brigade touristique.