Un policier suspendu pour « dépassements graves »

3 janvier 2017 - 12h40 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Un officier de police exerçant à Rabat a été suspendu par la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) pour avoir commis des « dépassements graves dans un lieu public ».

Dans un communiqué, la DGSN qualifié ces dépassements comme étant « aux antipodes de la déontologie de la profession et des règles régissant la discipline, la retenue et la droiture, dont doit faire preuve tout fonctionnaire de la sûreté nationale ».

Il devra, toujours d’après le communiqué, comparaître en conseil de discipline après les résultats de l’enquête menée par l’inspection générale de la sûreté nationale.

Les faits qui lui sont reprochés ne sont pas détaillés par le communiqué mais le journal Assabah rapportait hier qu’un « commissaire à la tête d’une brigade de 12 hommes » avait brandi son arme de service dans le bar d’un hôtel à Temara.

Il reprochait au barman de lui avoir demandé de régler la note de 1230 dirhams. L’officier ne s’est calmé qu’après l’arrivée des officiers des renseignements généraux et des gendarmes.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Témara - Police marocaine - Harhoura - Abdellatif Hammouchi

Aller plus loin

Le policier ivre qui avait brandi son arme à Temara a été viré

La sanction est tombée. L’officier de police qui avait brandi son arme en direction d’un serveur de bar vient d’être démis de ses fonctions.

Le policier qui avait brandi son arme dans un bar à Temara en prison

Un mois de prison ferme vient d’être prononcé à l’encontre du policier qui avait brandi son arme de service il y a quelques semaines dans un bar de Harhoura, à proximité de Rabat.

Ces articles devraient vous intéresser :

Interpol : les 11 Marocains les plus recherchés de la planète

Onze Marocains sont actuellement recherchés par l’organisation de la police internationale : Interpol. Ces individus, sous le coup de mandats internationaux, sont accusés de crimes et délits graves.

Cinq nouvelles nominations à la DGSN

Le directeur général de la Sûreté territoriale (DGST), Abdellatif Hammouchi, a procédé à une nouvelle série de nominations, notamment au sein des services centraux de la Direction des Ressources humaines.

Maroc : la DGSN fait un cadeau à des policiers

Fidèle à sa tradition, Abdellatif Hammouchi, directeur général du pôle DGSN-DGST, octroie un soutien financier d’exception aux policiers et employés confrontés à des traitements médicaux coûteux pour des affections graves.

Bientôt une centaine de radars mobiles déployés au Maroc

120 nouveaux radars seront bientôt déployés dans plusieurs villes marocaines, pour renforcer la sécurité routière. Ces équipements ont été remis mardi, à la Gendarmerie Royale et à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) (Police).

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Un beau cadeau de fin d’année pour la police marocaine

Les agents de la direction générale de la sûreté nationale (DGSN), travaillant dans les différentes directions au niveau national, recevront en cette fin d’année, une prime exceptionnelle, octroyée par le directeur général Abdellatif Hammouchi.

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

Le Maroc envoie ses meilleurs policiers au Qatar

À quelques semaines du mondial de football, le Maroc a envoyé un corps d’élite au Qatar, pour participer à la couverture sécuritaire de l’événement.

La police marocaine et Facebook lancent « Alerte-enlèvement »

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) met en place actuellement un nouveau système de protection de la sécurité des citoyens, des résidents et des étrangers. Il s’agit d’un programme innovant et intégré d’alerte et de recherche des...

Maroc : des sanctions disciplinaires à l’Institut royal de police

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé samedi une série de sanctions disciplinaires et de mesures d’évaluation des performances contre certains policiers de l’Institut royal de police (IRP). Cette annonce fait suite à une enquête...