Quimper : un Marocain condamné à cinq ans de prison pour trafic de cannabis

24 février 2021 - 08h00 - France - Ecrit par : S.A

Le tribunal de Quimper a condamné, lundi 22 février, un Marocain âgé de 34 ans et un autre trentenaire à cinq ans de prison ferme, pour trafic de cocaïne et de cannabis. Interdiction est faite à Youcef Akoudade de porter une arme pendant dix ans.

Tout est parti d’un renseignement émanant du Bureau central des sources en septembre 2018. Un « homme de type européen », propriétaire de plusieurs entreprises de ventes de voitures, également employé en tant que VRP dans la sécurité ferait « office de chef » d’un trafic de cocaïne et de cannabis à Quimper, rapporte Le Télégramme. Lloyd Le Bail est poursuivi pour trafic de stupéfiants entre août 2017 et février 2020. Il dispose de dizaines de milliers d’euros sur compte bancaire mais ses affaires semblent douteuses. En témoignent les échanges qu’il a eus avec des têtes bien connues, comme son beau-frère. Celui-ci lui avait proposé un kilo de cannabis.

À la barre, Lloyd s’explique : « C’est un crétin, lui, qui a eu, en tout, onze lignes téléphoniques différentes. C’est arrivé que j’achète une plaquette mais pas un kilo ». Pourtant, il consomme « cinq grammes de cocaïne tous les deux-trois jours ». Les enquêteurs ont d’ailleurs retrouvé 102 g lors de la perquisition, outre une fiche de comptabilité. Devant le tribunal, Youcef Akoudade, lui, se mure dans le silence. En 2008, lui et Llyod, « très bons amis » avaient été condamnés ensemble pour trafic de stupéfiants.

Youcef « a bluffé » en promettant 14 000 € en cash à la mère de sa fille, outre 15 000 € sur ses comptes et un appartement à Tanger à son nom, pour la reconquérir, fait savoir la même source. Il a avoué qu’il consomme « deux-trois grammes de cocaïne par jour ». Pas les 352 g de cocaïne, 315 g de cannabis retrouvés chez lui. Quid du Colt 45 et du pistolet semi-automatique 75 ? « On les a laissés chez moi », a-t-il affirmé. Il ne reconnaît pas avoir importé du cannabis lors des voyages réguliers à Paris, en Belgique, aux Pays-Bas ou encore au Maroc, « à la source ». Il consommait et aussi des prostituées…

C’est le « cliché des Affranchis » avec « prostituées, cocaïne, hôtels de luxe et Porsche Panamera », estime le procureur Jean-Baptiste Doubliez. Le verdict est tombé : les deux prévenus écopent de cinq ans de prison pour trafic de stupéfiants. Interdiction est faite à Youcef Akoudade de porter une arme pendant dix ans.

Sujets associés : France - Prison - Trafic - Cannabis

Aller plus loin

Saisie d’une importante quantité de cannabis marocain près de Reims

Les gendarmes de la Section de recherches de Nancy en coordination avec leurs homologues de Reims et les policiers de la direction territoriale de la police judiciaire (DTPJ) de...

En cavale depuis des années, un trafiquant du cannabis marocain arrêté en Espagne

Un trafiquant de drogue importateur de résine de cannabis entre le Maroc et la région parisienne et deux autres ont été interpellés, cette semaine, à Courbevoie...

Des Marocains condamnés pour trafic de drogues en Belgique

Douze individus dont des Marocains, membres d’un réseau de trafic de stupéfiants, ont été condamnés par le tribunal de première instance de Liège.

Chichaoua : prison ferme pour avoir violenté un commissaire de police

La Chambre pénale du tribunal de première instance d’Imintanoute a condamné à une année de réclusion criminelle un individu accusé d’avoir violenté un commissaire de police....

Ces articles devraient vous intéresser :