Recherche

Ce qu’a dit le Procureur sur l’Affaire "Hanane"

© Copyright : DR

22 juillet 2019 - 14h20 - Société

Le Procureur général du Roi près la Cour d’Appel de Rabat réagit en apportant quelques précisions sur l’Affaire "Hanane", du nom d’une jeune femme, violée et tuée par plusieurs individus.

Selon le Procureur général du Roi près la Cour d’Appel de Rabat, la vidéo montrant une femme victime d’une agression physique et d’un attentat à la pudeur avec violence, devenue virale, sur les réseaux sociaux, a fait l’objet d’une enquête, le 9 juin dernier, de la part d’un arrondissement de police à Rabat, rapporte la Map.

D’après le communiqué du Procureur général du Roi, la personne impliquée dans cette affaire a été déférée, le 11 juin 2019. Elle a été poursuivie et mise en détention pour des crimes de violence, de coups et blessure, et d’ivresse publique.

Dans une requête adressée au Tribunal de Première instance de Rabat, le Ministère public évoque une question d’incompétence, soulignant qu’il s’agit d’une affaire d’homicide volontaire. De son côté, le tribunal a pris en considération cette requête, dans son jugement du 15 juin 2019.

La Chambre criminelle de la Cour d’Appel confirmera le jugement en appel de la personne concernée, le 16 juillet 2019. Le Ministère public donnera des instructions au Service préfectoral de la Police judiciaire de Rabat, pour diligenter une enquête sur le meurtre de la jeune Hanane.

L’enquête aboutira à l’arrestation du suspect principal et de huit individus impliqués dans l’affaire. Ceux-ci feront d’abord l’objet d’une enquête avant d’être déférés, le 19 juillet, devant le Ministère public.

Les chefs d’accusation qui pèsent sur le principal suspect sont l’homicide volontaire, l’usage d’instruments de torture, la perpétration d’actes de brutalité pour l’exécution d’un acte considéré comme un crime, la séquestration accompagnée de torture, l’attentat à la pudeur avec violence, l’ivresse publique, la consommation de psychotropes et participation.

En attendant la clôture de la procédure d’instruction, le Juge d’Instruction a ordonné la mise en détention de sept d’entre eux, conclut le communiqué.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact