Recherche

La villa d’un prince émirati cambriolée à Rabat

© Copyright : DR

6 octobre 2021 - 19h30 - Société - Par: S.A

Les services de la police judiciaire de la préfecture de police de Rabat et de la brigade antigang ont réussi à interpeller plusieurs individus soupçonnés d’être les auteurs du cambriolage de la résidence d’un prince émirati, de vols opérés au siège du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), ainsi que de l’incendie qui a ravagé récemment une partie de la forêt de la ceinture verte.

Un technicien, un employé de maison et un repris de justice faisant déjà l’objet d’un avis de recherche pour plusieurs crimes opérés dans des villes du nord du royaume sont parmi les individus arrêtés et qui seraient les auteurs du cambriolage de la résidence d’un prince émirati et du siège du Conseil national des droits de l’Homme, ainsi que de l’incendie qui a ravagé récemment une partie de la forêt de la ceinture verte à Rabat, rapporte Assabah.

À lire : Maroc : la femme de l’ex-président mauritanien récupère son argent volé

Un jeune homme né en 1995 est le premier suspect arrêté après la réception d’une plainte pour vols. Il est soupçonné d’être derrière plusieurs vols commis au sein de la résidence du prince émirati où il travaillait comme employé de maison. Après sa présentation devant le procureur du roi et le juge d’instruction, il a été placé en détention pour les besoins de l’enquête.

À lire : Cambriolage de la villa du patron de Maroc Télécom

La brigade antigang relevant de la préfecture de police de Rabat a mené une opération similaire, au cours de laquelle elle a procédé à l’arrestation quatre individus soupçonnés d’avoir dérobé plusieurs tablettes électroniques contenant des informations sensibles au siège du CNDH. Le principal suspect, un technicien, employé du CNDH, vendait les objets volés aux trois autres, tous des revendeurs de téléphones et autres appareils électroniques. Ils sont poursuivis en état de liberté.

La dernière personne interpellée est un individu âgé de 44 ans, recherché dans le cadre de plusieurs affaires. Il est soupçonné d’être le responsable de l’incendie qui a ravagé récemment une partie de la forêt de la ceinture verte à Rabat. Il assure n’avoir allumé le feu que pour se réchauffer lorsque l’incendie s’est déclaré.

Mots clés: Rabat , Conseil national des droits de l’Homme (cndh) , Vol

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact