Cambriolage de la villa du patron de Maroc Télécom

31 janvier 2021 - 21h10 - Maroc - Ecrit par : K.B

Quatre individus ont été déférés devant le procureur général près la Cour d’appel de Rabat, pour constitution d’une association de malfaiteurs et escroquerie. Les prévenus ont été interpellés en flagrant délit de cambriolage de la villa du président du directoire de Maroc Télécom à Harhoura.

Les éléments de la gendarmerie royale se sont rendus d’urgence à la résidence secondaire d’Abdeslam Ahizoune à la plage Harhoura, où un cambriolage a été signalé. Introduits par effraction, quatre inconnus ont été surpris en flagrant délit, alors qu’ils sortaient de la villa les bras chargés d’objets.

Les quatre malfrats ont tenté de s’échapper à pied, mais leur fuite a été de courte durée. Emmenés au poste de la gendarmerie, ils sont vite passés aux aveux. Pour les besoins de l’enquête, les enquêteurs ont recueilli la déposition du gérant de la villa, sans faire appel au propriétaire, Abdesalam Ahizoune, indique Kech24.

Originaires de Skhirat et de Temara, les mis en cause ont été placés en détention provisoire à la prison de Salé. Ils sont poursuivis pour constitution d’une association de malfaiteurs, vol qualifié, tentative de vol, ivresse publique et violation de l’état d’urgence sanitaire.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Maroc Telecom - Abdeslam Ahizoune - Harhoura - Braquage

Aller plus loin

Rabat : une fonctionnaire du ministère de l’Intérieur au cœur d’une série de vols

Sept personnes ont été arrêtées pour leur implication présumée dans les vols commis au siège de la région de Rabat-Salé-Kénitra. Ces arrestations font suite à des investigations...

Nabilla Benattia cambriolé, un Marocain arrêté

Un Marocain déjà condamné 24 fois entre 2005 et 2020, a été placé en détention provisoire, pour le cambriolage dont ont été victimes Nabilla Benattia et son conjoint Thomas...

Cambriolage à Témara pendant l’état d’urgence : deux individus arrêtés

Deux individus, profitant de l’état d’urgence sanitaire, pour cambrioler un supermarché à Témara, ont été arrêtés par les éléments de la police judiciaire de la préfecture de...

La villa d’un prince émirati cambriolée à Rabat

Les services de la police judiciaire de la préfecture de police de Rabat et de la brigade antigang ont réussi à interpeller plusieurs individus soupçonnés d’être les auteurs du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Qatar 2022 : les opérateurs se livrent une rude concurrence sur le roaming

La concurrence se fait rude entre les opérateurs de téléphonie mobile IAM, Orange et Inwi sur le marché de roaming en cette période, où 80 000 clients marocains ont rallié Qatar pour assister aux matchs des Lions de l’Atlas. Tous veulent prendre leur...

Maroc : vers la désactivation des cartes SIM anonymes

Ghita Mezzour, la ministre déléguée chargée de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration, a affirmé mardi à Rabat que l’obligation d’identifier tout souscripteur désirant s’abonner aux services télécoms incombait aux opérateurs de...

Inwi fait condamner Maroc Telecom

Le tribunal de commerce de Rabat vient de condamner Itissalat Al-Maghrib (IAM-Maroc Telecom) à verser 6,3 milliards de dirhams à son concurrent Wana (inwi) qui lui reproche des pratiques « anticoncurrentielles ». Un coup dur pour l’opérateur historique...

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Une décision de Maroc Télécom passe mal

L’Union marocaine du travail (UMT) s’insurge contre la décision d’Itissalat Al-Maghrib (IAM-Maroc Telecom) de réduire la marge bénéficiaire des commerçants sur les cartes de recharge.

Maroc Telecom a payé une amende de 2,45 MMDH au régulateur

Maroc Telecom a annoncé s’être acquittée de l’amende de 2,45 milliards de dirhams (MMDH), infligée par l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT).