Rapatriement des MRE : Benatiq met fin à l’arnaque

4 juillet 2019 - 18h10 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Faire des collectes de dons pour le rapatriement des Marocains décédés à l’étranger est désormais interdit par le Royaume chérifien, qui assure pleinement cette opération, a martelé Abdelkrim Benatiq, Ministre des MRE et des affaires de la migration.

Plus question de faire cotiser de l’argent, pour rapatrier au bercail tout citoyen marocain de la diaspora, décédé. Le Royaume prend en charge tous les rapatriements de la dépouille des MRE sur leur terre natale. Cette nouvelle donne est annoncée par le Ministre de tutelle, Abdelkrim Benatiq. De ses déclarations, rapportées par Le 360, on apprend que la bagatelle de trente-cinq millions de dirhams est dépensée chaque année par le Maroc pour ces opérations.

Ainsi, à l’en croire, depuis une dizaine d’années, près de 197 millions de dirhams ont été débloqués pour assurer tous ces rapatriements, rapporte le quotidien Assabah, dans sa parution de ce jeudi 4 juillet. Cette décision du Ministre décourage plus que jamais les arnaqueurs qui se font beaucoup d’argent sur la dépouille de leurs compatriotes.

C’est le lieu de rappeler les efforts du Royaume au profit des Marocains du Monde. Leurs enfants, rappelle le Ministre, bénéficient des colonies de vacances. Par conséquent, plus de 500 enfants ont été privilégiés par ce programme de vacances, a indiqué l’autorité qui répondait aux questions orales des conseillers à la Deuxième Chambre du Parlement.

Il ne faut pas perdre de vue le droit au logement économique et à la formation professionnelle, accordé à l’immigré, comme à tout autre citoyen.

Par ailleurs, fait savoir la même source, Abdelkrim Benatiq a rappelé les efforts fournis par le Royaume pour la régularisation des immigrés, favorisée par la révision de certains textes de loi : 50.000 immigrés ont bénéficié de la régularisation de leur situation au Maroc, ce qui leur permet d’inscrire leurs enfants (6.000 enfants d’immigrés) dans les écoles marocaines, a souligné le Ministre.

Sujets associés : Régularisation - Retour - Décès

Ces articles devraient vous intéresser :

Hassan II : Gilles Perrault, auteur de « Notre ami le roi » est décédé

L’écrivain et militant Gilles Perrault, connu notamment pour son ouvrage « Notre ami le roi », sur le roi Hassan II, est décédé à l’âge de 92 ans d’un arrêt cardiaque, selon des informations communiquées par sa famille.

Maroc : des repas funéraires ... interdits

Les habitants de deux villages marocains n’auront plus à organiser des repas funéraires. Une décision a été prise dans ce sens lors d’une assemblée publique.

Voici pourquoi un policier a été promu par Abdellatif Hammouchi

Décédé des suites d’une blessure grave à l’arme blanche, survenue lors d’une intervention de sécurité, un agent de police a reçu une promotion exceptionnelle par le directeur général de la Sûreté nationale et de la surveillance du territoire,...

Le chanteur marocain Abdellah El Daoudi en deuil

Le chanteur marocain Abdellah El Daoudi vient d’annoncer une triste nouvelle dans un message publié sur les réseaux sociaux.

Amine Adli perd sa maman, la FRMF présente ses condoléances

Amine Adli est frappé par un énorme malheur. L’attaquant des Lions de l’Atlas et du Bayer Leverkusen vient de perdre sa maman.

Le Roi Mohammed VI rend hommage à Mohamed Moatassim

Le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion aux membres de la famille de feu Mohamed Moatassim, Conseiller du Souverain, décédé lundi à Rabat.

Maroc : une sortie en voiture vire au drame

Une sortie en famille qui finit en tragédie. Deux sœurs de 19 et 10 ans sont mortes noyées samedi dans le barrage de Smir près de la ville de M’diq, après que l’aînée, qui venait d’avoir son permis de conduire, a demandé à ses parents à faire un tour...

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

Le Maroc pleure la mort de la "fille de la lune" Fatima Ezzahra Ghazaoui

Fatima Ezzahra Ghazaoui, 31 ans, star marocaine des réseaux sociaux, a perdu son combat contre la Xeroderma pigmentosumn, une maladie génétique rare à l’origine d’une hypersensibilité aux rayonnements ultraviolets, qui interdit toute exposition au soleil.

Après son décès, la fiancée d’un MRE cherche à obtenir un mariage posthume

Alors qu’il prévoyait de se marier avec sa compagne avec qui il a partagé 36 ans de vie commune et eu deux enfants, un Marocain résidant à Saint-Laurent-du-Var décède d’un double cancer. Après son décès, sa fiancée cherche désespérément à obtenir un...